Vainqueur de Chambéry, le HBC Nantes soulève la troisième coupe de son histoire

HANDBALL Les handballeurs nantais ont remporté la Coupe de la Ligue dimanche à Metz en venant à bout de Chambéry en finale (28-21)

F.B. avec AFP
— 
Théo Monar, dans tous les bons coups, dimanche en finale de la Coupe de la Ligue (illustration).
Théo Monar, dans tous les bons coups, dimanche en finale de la Coupe de la Ligue (illustration). — S.Salom-Gomis/Sipa

Comme un symbole, c'est le gardien Emil Nielsen, auteur d'une prestation magistrale, qui a marqué le dernier but victorieux. Le HBC Nantes, deuxième de Starligue, a remporté sa deuxième Coupe de la Ligue de handball dimanche à Metz contre Chambéry (28-21), après son sacre en 2015. Vainqueurs dans les derniers instants contre Montpellier (27-26) en demi-finale samedi, les Nantais ont cette fois-ci construit leur succès en première période, face à des Chambériens  tombeurs surprise du Paris SG (29-28)


Dans le sillage de son gardien danois, auteur de huit arrêts dans les 30 premières minutes, le "H" est rentré aux vestiaires avec trois buts d'avance (13-10). Un avantage aussi obtenu en attaque par le vétéran espagnol Valero Rivera (6 buts) et Théo Monar (4 buts). Sur tous les fronts, le jeune pivot de 20 ans a fait souffrir ses adversaires des deux côtés du terrain.

Succès construit dans le dernier quart d'heure

En deuxième partie de rencontre, le HBC a d'abord stabilisé l'écart à quatre buts avant de s'envoler dans le dernier quart d'heure, porté par un collectif bien huilé. David Balaguer (5 buts), Dragan Pechmalbec (3 buts) et Thibaud Briet (3 buts) se sont régalés face à Nicolas Portner (5 arrêts sur 24 tirs), trop perméable en deuxième période. En face, les Savoyards, titrés en 2002, se sont écroulés offensivement, butant encore sur un Emil Nielsen presque infranchissable (19 arrêts à 52,78 %). 

Récemment battu en championnat par l'intouchable Paris SG, le HBC Nantes enrichit donc son palmarès, après la Coupe de la Ligue 2015 et la Coupe de France 2017.