ASSE : « Un grand club est en danger »… Même sans Claude Puel, les Verts continuent de couler

FOOTBALL Saint-Etienne, avec l’intérimaire Julien Sablé sur le banc, reste lanterne rouge de Ligue 1 après sa défaite ce samedi à Reims

N.S. avec AFP
— 
Le Rémois Donis déborde le Stéphanois Nade, samedi au stade Auguste-Delaune de Reims.
Le Rémois Donis déborde le Stéphanois Nade, samedi au stade Auguste-Delaune de Reims. — François Nascimbeni / AFP

Pour le choc psychologique, c’est raté. Une semaine après la mise à pied de Claude Puel, Saint-Etienne, lanterne rouge  de Ligue 1, a enregistré ce samedi une quatrième défaite consécutive sur la pelouse  de Reims (2-0) pour le début de l’intérim de Julien Sablé sur le banc. Les Verts ont évolué à dix durant toute la seconde période après l’exclusion de Denis Bouanga (45e+1), et ont chuté sur deux buts de El Bilal Touré (23e, sur penalty) puis Nathanaël Mbuku (89e).

L’ASSE a été meilleure à dix qu’à onze, mais cela ne l’a donc pas empêché d’enregistrer son 10e revers en 18 journées (pour deux petites victoires). « Un grand club est en danger mais on ne lâchera jamais rien, c’est l’ADN de ce club », a lâché Sablé, très actif et toujours debout près de son banc pendant le match, en vain.



Désireux de ne pas accabler ses joueurs, l’ancien milieu emblématique de Saint-Etienne a reconnu que les choses n’allaient pas changer tout à coup grâce à « un changement d’entraîneur, un changement de système, ou une semaine d’entraînement ». « Le mal est plus profond, on est en convalescence. Il va falloir faire front et retrouver de la sérénité. On a de la qualité, il y a des manques mais on vaut mieux que là où on est. » Il va falloir vite le montrer.