OL – Stade de Reims : Soirée cauchemar pour Lyon, qui s’incline dans le temps additionnel après une boulette de Lopes… Revivez le surprenant succès rémois (1-2) avec nous…

FOOTBALL Les Lyonnais réalisent la mauvaise opération de la soirée après s’être inclinés (1-2) contre Reims, dans un Parc OL à huis clos. Les voilà désormais 10es de Ligue 1, à 7 points de l’OM

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
A la lutte avec Wout Faes, qui a ouvert le score ce mercredi, Houssem Aouar a peiné, comme tous les Lyonnais, à faire des différences contre Reims.
A la lutte avec Wout Faes, qui a ouvert le score ce mercredi, Houssem Aouar a peiné, comme tous les Lyonnais, à faire des différences contre Reims. — Laurent Cipriani/AP/SIPA



Avec cette défaite totalement inattendue, même à huis clos, l’OL confirme son incapacité à recoller sur la durée aux équipes de tête. Les sept points d’écart avec l’OM (2e), en redoutant qui plus est les sanctions à venir après le match interrompu entre les deux Olympiques, commencent à sembler conséquents. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment un article de retour sur ce match demain matin sur le site. La bise.
C’est fini ! Quelle terrible opération pour les Lyonnais, désormais 10es à 7 longeurs de l'OM. Le huis clos a sans doute coûté très cher, mais ce match est assez infâme de leur part. Et forcément le scénar fait très mal, avec ce but concédé dans le temps additionnel, et sur une boulette d’un des rares hommes forts depuis le début de la saison, à savoir Anthony Lopes.
90e + 3 : + 3 : Buuuuuuuuuuuuuuut rémois ! Il est là le coup de tonnerre. Alexis Flips balance une lourde frappe de 25 mètres, Lopes se déchire et remet devant lui sur Ekitike. Celui-ci a la lucidité d’effacer Denayer et de marquer dans le but vide. Quelle cata ce match pour Lyon.
90e : Les dernières minutes de jeu sont inquiétantes côté lyonnais. Reims sort mieux le ballon et Rajkovic n’a absolument plus aucun arrêt à effectuer depuis un moment. 5 minutes d’arrêts de jeu annoncées mais il va falloir se bouger pour ne pas lâcher deux nouveaux points en route.
85e : Plus que cinq minutes à jouer et l’OL ne parvient toujours pas à prendre le meilleur sur Reims. Les trois entrants n’ont pas totalement changé la donne.
80e : A noter la réaction qui fait sens, sur son compte Facebook, du groupe de supporteurs Lyon 1950, qui a affiché la banderole « non aux sanctions collectives ! » dans le virage sud ce soir.

 

78e : On profite d’une petite accalmie là pour vous balancer les petits trucs qu’on voulait vous dire en vrac après la mi-temps : Lucas Paqueta a pris un avertissement et il devrait manquer le gros match à Lille, le 12 décembre, pour cause de trois cartons accumulés. Et même Maxence Caqueret s’est plaint à la pause, au micro d’Amazon Prime, de la qualité de la pelouse ce soir. Il faut dire qu’elle n’a sans doute jamais été aussi dégueu depuis l’ouverture du Parc OL en janvier 2016.
76e : Nouvelle tentative lyonnaise avec une frappe d’Aouar bien stoppée par Rajkovic. Sur la dynamique, on a envie de dire que ça va le faire pour l’OL, qui a bien rectifié le tir depuis le but rémois là.
72e : Car oui, Peter Bosz a malgré le but de Toko Ekambi maintenu son triple changement dans la foulée de l’égalisation lyonnaise, avec Mendes, Cherki et Dembélé à la place de Caqueret, Toko Ekambi et Slimani.
71e : Immense occase pour l’OL juste derrière ! Thiago Mendes, entré en jeu à la place de Caqueret, joue hypra vite un coup franc après un double changement rémois. Paqueta file en profondeur défier Rajkovic. Il bute d’abord sur l’épaule du gardien en tentant de le lober, puis il ne cadre pas sa volée dans la foulée. Le Brésilien peut vraiment s’en vouloir sur le coup.
66e : Buuuuuuuuuuuut de Toko Ekambi, l’OL revient enfin dans la partie. Super centre de Boateng, dans une étonnante position d’arrière gauche. La défense rémoise passe au travers sur le coup, à commencer par Rajkovic, qui laisse le ballon filer devant lui. Bien placé, Toko Ekambi conclut dans le but vide.
61e : Mais quelle occase de dingue pour l’OL ! Une énième fois cette saison, Aouar n’est pas assez tueur pour conclure devant Rajkovic. Le ballon retombe sur Guimaraes qui ne s’y attendait pas et ne cadre pas (de la cuisse). Slimani s’arrache pour tacler la balle au fond mais il est trop court. En tout cas, ça commence à se bouger là.
56e : Buuuuuuuuut rémois ! Faes prend le meilleur sur Denayer de la tête sur corner et permet au Stade de Reims de réussir le gros coup de la soirée. Cela va-t-il enfin réveiller les Lyonnais ?
53e : Quelques petites infos, comme il ne s’est toujours rien passé ou presque (un carton jaune pour Denayer, en retard dans une intervention sur Touré) : Munetsi a remplacé à la mi-temps Cassama.
C’est reparti ici, allez, du football messieurs, du football !
Mi-temps ici, autant vous dire qu'on va filer illico se réchauffer les doigts, surtout vu comme il n'y a rien à raconter ou presque jusque-là. 63% de possession pour l'OL certes, mais c'est hypra stérile jusque-là, avec seulement deux tirs cadrés (à zéro).
45e : Et allez, il manquait les frappes mollasses au passionnant tableau de la soirée. La voilà, de l’entrée de la surface, et elle est (sans surprise) pour Houssem Aouar.
43e : Belle prestation de Gravillon sur le challenge du cri de souffrance ultime lancé dimanche par Guendouzi. On a sérieusement eu peur pour sa cheville, qui a un peu tourné après un contact avec Paqueta. Mais bon, il est revenu 12 secondes plus tard sur la pelouse et semble aller pas mal du tout.
41e : On ne dit pas souvent du mal de lui, mais la première période de Maxence Caqueret est très très très très difficile (vous sentez mon sens de l’euphémisme bienveillant sur ce coup ?). Il illustre vraiment la galère offensive des Lyonnais jusque-là avec son important déchet offensif.
36e : Allez, on pourrait presque être optimiste pour l’OL en voyant ces cinq dernières minutes. Sur une nouvelle percée tranchante d’Aouar, Paqueta joue le une-deux à l’entrée de la surface et la frappe du numéro 8 lyonnais est déviée in extremis en corner par Faes, d’un tacle rageur.
34e : Encore une fois, c’est Slimani qui se montre dangereux à la conclusion, en claquant bien de la tête un centre de Gusto. Mais ça file à côté du but de Rajkovic.
31e : Youhou, on va enfin pouvoir mettre un post en gras ! C’est la teuf, merci Lucas Paqueta pour un vrai beau décalage pour Toko Ekambi. Le centre de celui-ci est repris de très près par Slimani, mais captain Abdelhamid se montre comme d’hab solide pour repousser le danger. Ce n’est a priori pas ce soir que le phénoménal goal average de l’OL (+1) va décoller.
27e : Aïe, ça vire méchamment à la purge là. Il y a tellement d’erreurs techniques que cet OL est inoffensif, face à un Stade de Reims bien regroupé. On ne voit aucun coup d’éclat là. L’effet huis clos y joue sans doute pour beaucoup mais pfiouuuuu, même le OM-Troyes de dimanche était au-dessus, non ?


 

20e : Ce qui est frappant sur ces 20 premières minutes, c’est que l’OL ne met pas vraiment en danger Reims dans son pressing. Peter Bosz n’a quand même pas réussi à appliquer du tout jusque-là ses fameusesdevant permettre une récupération du ballon en 5 secondes max.


 

15e : Comme il ne s’est rien passé de dingo par ici et que je suis (parfois) grand seigneur, vous pouvez évidemment aller jeter un œil sur les trois lives qui sont parallèlement sur le site de 20 Minutes, à savoir PSG-OGC Nice, Rennes-Losc et Nantes-OM. N’hésitez pas à filer faire un coucou aux collègues, ils auront peut-être plus d’envolées que moi.

 

13e : Quel régal cette passe cachée de Lucas Paqueta en direction de Malo Gusto. Mais le centre du jeune latéral lyonnais bute sur un Rémois. On attend toujours la première occase digne de ce nom de l’OL.
12e : Grosse percée d’Aouar depuis ses 40 mètres : il sert parfaitement Slimani, qui semble à même de prendre le meilleur sur Abdelhamid, mais pas du tout. L’attaquant algérien est quand même rarement transcendant en 1 contre 1 dans pareille configuration de contre-attaque.
7e : super combinaison côté gauche entre Toko Ekambi et Lucas Paqueta, mais le centre dans la foulée d’Emerson et contré par la défense rémoise. Ouais, on sait, rien de foufou pour le moment quoi.
2e : RAS dans ces deux premières minutes, et rassurez-vous, on va tenter de vous relayer les éventuels dialogues cocasses de ce match, vu le contexte. Qui sera? Elle est là la vraie question.
C’est parti ici !
20h58 : Ça va démarrer, on est là avec du Fatboy Slim au taquet pour tenter d’ambiancer la tribune de presse qui compte une cinquantaine de journalistes (youhou).
20h52 : Voici le 11 rémois, avec notamment Mbuku et Munetsi qui commenceront sur le banc, alors qu'ils avaient fait beaucoup de mal aux Lyonnais lors de la dernière opposition la saison passée.


 

20h48 : D’après l’OL, Lucas Paqueta sera une nouvelle fois sur le côté droit du 4-2-3-1 de Peter Bosz, laissant l’axe à Aouar, en soutien de Slimani, toujours préféré à Dembélé.


 

20h45 : On se retrouve comme prévu msieurs dames. Le huis clos ayant bien été confirmé après le passage devant le CNOSF hier, on a donc retrouvé le Parc OL dans une ambiance so 2020-2021. A noter donc la banderole « Non aux sanctions collectives ! » du virage sud, ainsi que les filets déjà bien installés des deux côtés.


 

20 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on a de quoi vous faire patienter avec un sujet publié hier après un communiqué de l’OL annonçant l’installation à venir de filets de protection devant les deux virages. Autant vous dire que ça ne réjouit pas les supporteurs lyonnais cette affaire-là. On vous explique tout le contexte par ici. A tout vite par ici.


 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! On vous accueille ce soir dans la folie furieuse d’un Parc OL… à huis clos, et oui, misère misère. On a d’un coup le souvenir bien relou d’un autre OL-Stade de Reims qui nous remonte, le 13 mars 2020. A savoir le premier match de Ligue 1 officiellement annulé, en ultra dernière minute, avant un arrêt total de la Ligue 1 avec le dont on a déjà légèrement pu débattre par ici. L’actu Covid-19 étant ce qu’elle est, on se met parfois à songer à pareille mauvaise tournure, surtout quand on retrouve une telle enceinte à huis clos comme la saison passée. On espère malgré ce contexte pesant avoir droit à un bon petit match de foot. L’OL de Peter Bosz (7e) se doit d’enchaîner après son succès poussif mais hypra précieux à Montpellier (0-1), et ce afin de ne pas être décroché par un Stade Rennais (2e avec 6 points d’avance) qui carbure sévère. Côté lyonnais, pas de Diomandé ni de Dubois blessés, mais un gros effectif à dispo donc. On aura un œil en particulier sur le poste dece soir, tellement sublime en numéro 10 mais trimballé de partout par son coach, et parfois moins rayonnant, depuis quelques semaines. On attend aussi la confirmation pour le prometteur latéral Malo Gusto, qui a encore séduit à Montpellier et qui va tenter de profiter à fond de la blessure de Dubois pour faire sa place. A Reims, il manquera en premier lieu le coach Oscar Garcia, positif au Covid-19, ainsi que Matusiwa (suspendu), Doucouré, Doumbia et Zeneli (blessés). Au fait, comme vous allez vite le remarquer, on a mis les petits plats dans les grands sur 20 Minutes ce soir puisque vous avez le droit non pas à un, deux, trois mais quatre lives simultanés à 21 heures, entre celui-ci, PSG-OGC Nice, Nantes-OM et Rennes-Losc. Donc croyez-nous, vous trouverez forcément votre bonheur par ici. Rendez-vous à un quart d’heure du coup d’envoi pour les compos notamment.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-Stade de Reims, rendez-vous par ici dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…