Affaire de la sextape de Valbuena : Karim Benzema condamné à un an de prison avec sursis, son avocat fait appel

JUSTICE Le tribunal correctionnel de Versailles a rendu son jugement mercredi matin dans l’affaire dite de la sextape

W.P, avec AFP
— 
Karim Benzema
Karim Benzema — Joaquin Corchero/Shutterstock/SIPA

Karim Benzema a été condamné à un an de prison avec sursis et 75.000 euros d’amende pour complicité de tentative de chantage contre son ancien coéquipier Mathieu Valbuena par le tribunal correctionnel de Versailles. Ce dernier rendait son jugement mercredi matin dans l’affaire dite de la sextape.

« Benzema s'est personnellement impliqué, au prix de subterfuges et de mensonges, pour convaincre son coéquipier de se soumettre au chantage », a estimé le tribunal correctionnel de Versailles dans son jugement. La star du Real Madrid n'a fait preuve « d'aucune bienveillance à l'égard de Valbuena, bien au contraire » et il a agi « avec une certaine excitation, voire une certaine jubilation », ont ajouté les juges.

Benzema fait appel

Les avocats de l’international français font appel de la décision, précisant que l'attaquant international sera cette fois-ci présent, lui qui n'avait pas assisté aux débats en première instance. « Il a été clairement énoncé par le tribunal que Karim Benzema n’était pas au courant des manœuvres préalables. […] On est assez sidéré par ce jugement. L’appel s’impose. Il sera innocenté à hauteur de cet appel. » 

Un appel suspensif qui fera les affaires de la Fédération française de football (FFF) et de Noël Le Graët, qui avait écarté dans le Parisien toute suspension à venir de Benzema en équipe de France, au moins dans un premier temps. 

« Le sélectionneur restera toujours responsable de sa sélection, et Benzema ne sera pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire. Même s’il écope d’une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel d’une condamnation. Donc sa convocation, ou pas, dans les mois prochains ne sera pas liée à ce jugement ».

Des peines allant jusqu’à deux ans et demi de prison ferme

Contre les quatre autres prévenus de ce dossier qui a secoué le monde du football français, le tribunal correctionnel de Versailles a prononcé des peines allant dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis à deux ans et demi de prison ferme.

L'avocat de Mathieu Valbeuna, Me Domat, s'est satisfait du jugement chez nos confères de RMC : « Mathieu Valbuena est soulagé du terme de cette procédure car ces dernières années ont été éprouvantes. Il a subi des préjudices sportifs difficilement réparables. Il a affronté cette épreuve avec courage, discrétion et honnêteté. Nous sommes satisfaits que sa qualité de victime ait pu être reconnue. Mon client attendait surtout une reconnaissance de son statut de victime. Il l'a eu, il est satisfait, il n'attend pas d'excuses de quiconque ».