OL - OM interrompu: Six mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de stade contre l'auteur du jet de bouteille... La journée de mardi à revivre en direct

FOOTBALL Nouvelle journée après l'interruption d'OL-OM, dimanche dernier

W.P.
— 
Dimitri Payet a reçu un jet de bouteille dimanche lors d'OL-OM
Dimitri Payet a reçu un jet de bouteille dimanche lors d'OL-OM — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ce qu'il faut retenir 

  • Dimitri Payet a porté plainte.
  • Le joueur se dit choqué et craint désormais de devoir tirer des corners à l'extérieur.
  • La LFP, la FFF, les représentants du corps arbitral ainsi que les représentants de plusieurs clubs français de football sont attendus par Gérald Darmanin et Roxana Maracineanu place Beauvau pour une réunion de travail.
  • L'auteur présumé du jet de bouteille a écopé de six mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de stade. 

A lire aussi

VIDEO

 

18h31Allez, on ferme la boutique pour aujourd'hui. Merci à tous d'être passé par là, rendez-vous ce soir pour (re)parler foot, avec le match de Ligue des champions du Losc face à Salzbourg. Bonne soirée à tous. 

18h23: Sur ce, je pense qu'on ne va pas tardir à clore ce live. La journée a encore été riche sur ce (triste) thème des violences dans les stades. Ca va se tasser un peu maintenant, avant de reprendre en décembre, donc. 

18h18: Hâte de voir ce qui va être annoncé le 8 décembre, parce qu'après toutes ces déclarations de bonnes intentions, il va falloir se plonger dans le concret. Au moins maintenant plus personne ne peut ignorer le problème. 

18h15Communiqué de la LFP envoyé à l'instant

Réuni ce mardi 23 novembre, le Collège de Ligue 1 a tenu à souligner son soutien total aux actions menées par la LFP pour lutter contre la violence dans les stades. Tous les clubs de Ligue 1 soutiennent les discussions menées par la LFP avec le gouvernement et les pouvoirs publics pour endiguer le fléau de la violence des tribunes.

Jean-Pierre Caillot, Président du Collège de Ligue 1 :
« La lutte contre la violence constitue une priorité majeure pour les clubs de Ligue 1. Aux côtés de la LFP, tous les clubs de Ligue 1 sont unis pour trouver les solutions les plus efficaces. L’objectif de tous est de revenir à une situation apaisée pour les acteurs du football qui nous font vivre chaque semaine le feuilleton préféré des amateurs de football. Les stades de football sont des lieux de fête, d’émotions et de partage ».

17h42: Pour comprendre ce verdict, je vous renvoie à ce qu'il s'est dit lors des réquisitions. Notre journaliste Caroline y était, c'est à lire par ici. 

 

17h35: Peine assortie d'une mise à l'épreuve, au passage. 

17h30 : Le verdict est tombé

Six mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de Groupama Stadium pour Wilfried, l'auteur du jet de bouteille. 

 

16h35 : Tolérance zéro

« On constate une montée en puissance d’incidents et d’actes de violence », a déclaré la procureure Béatrice Moure dans son réquisitoire, en rappelant que les clubs encouraient « des sanctions administratives importantes en cas de problème ». « Le risque zéro n’existe pas mais la tolérance zéro existe », a-t-elle ajouté en réclamant au tribunal « une peine exemplaire ».

16h10 : Six mois de prison ferme requis contre l'auteur du jet de bouteille sur Payet

Une peine de six mois de prison ferme, assortie d'une interdiction de stade pendant cinq ans, a été requise mardi à l'encontre de l'auteur du jet de bouteille sur le Marseillais Dimitri Payet, dimanche soir à Lyon lors du match de Ligue 1 OL-OM.

15h35 : Payet et l'OM vont demander un euro symbolique. L'avocat du joueur évoque le préjudice moral lié à la fameuse crainte de tirer des corners.

15h20 : Le prévenu parle de la « folie du moment » pour justifier son geste et répète qu’il ne voulait pas viser le joueur de l’OM. « Ça ne m’a pas réjoui [de le toucher] ».

14h50 : L'auteur du jet de bouteille présente ses excuses à Payet

« Je veux m’excuser auprès de Payet, de l’OL. Cela fait 20 ans que je vais voir des matchs. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ma tête. Je ne voulais pas viser Dimitri Payet. Je visais autour de lui, je ne voulais pas le toucher. »

14h : L'OL attend de connaître le sort de la rencontre pour communiquer sur les suites commerciales auprès des supporters lésés, qui ont été prévenus. Là encore, on en saura plus le 8 décembre, date à surligner sur le calendrier.

13h15 : Bon, je prends le temps de grignoter un truc et je reviens pour la suite des événements. Ne partez pas trop loin, ça devrait bouger en début d'après-midi avec notamment le passage de l'auteur présumé du jet de bouteille devant la 14ème chambre du tribunal correctionnel de Lyon (j'ai l'impression de vous vendre ça comme le ferait Hanouna, j'ai honte).

12h31 : La liste des Avengers présents à la réunion de travail, ce matin à Beauvau. Presque aussi costaud que celles de DD.

M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur

M. Eric DUPOND-MORETTI, Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Mme Roxana MARACINEANU, Ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports

M. Didier LALLEMENT, Préfet de police de Paris

Mme Frédérique CAMILLERII, Préfète de police des Bouches-du-Rhône

M. Pascal MAILHOS, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes

M. Georges-François LECLERC, Préfet de la région Hauts-de-France

M. Bernard GONZALEZ, Préfet des Alpes Maritimes

M. Hugues MOUTOUH, Préfet de l’Hérault

M. Jérôme LEONNET, Directeur général adjoint de la police nationale

M. Thibault DELAUNAY, Chef de la division nationale de lutte contre le hooliganisme

M. Vincent LABRUNE, Président de la Ligue de football professionnel

M. Noël LE GRAËT, Président de la fédération française de football

Mme Florence HARDOUIN, Directrice général de la Fédération française de football

M. Jean-Michel AULAS, Président de l’Olympique Lyonnais

M. Pablo LONGORIA, Président de l’Olympique de Marseille

M. Jean-Pierre RIVERE, Président de l’OGC Nice

M. Joseph OUGHOURLIAN, Président du RC Lens

M. Olivier LETANG, Président du LOSC

M. Philippe PIAT, Président de l’UNFP

 M. Arnaud ROUGER, Directeur général de la Ligue de Football Professionnel

12h05 : Parmi les questions posées depuis dimanche soir, celle de l'absence de filets de sécurité au Parc OL divise.

Voici ce que disait lundi le directeur général du football, Vincent Ponsot, sur RMC : « Ça fait depuis janvier 2016 qu’on joue au Groupama Stadium. Vous avez entendu parler de beaucoup d’incidents au stade? Depuis cinq ans et demi, on n’a pas eu d’incident. Vous qui aimez le foot, vous pensez que la solution ce sont des tribunes avec des filets partout? Là, il y a un mec sur 56.000 personnes qui a lancé une bouteille. »

11h35 : Vincent Labrune réagit

Le patron de la LFP évoque « une réunion très constructive où tout le monde s’est entendu très rapidement sur les objectifs. Il faut réussir, c’est un fléau, une urgence absolue. On a conscience de nos responsabilités. »

 

11h15 : Au casting et en attendant d'avoir la liste. Etaient présents, JMA, Longoria et Rivère du côté des clubs.

11h10 : Vincent Labrune évoque «une urgence absolue», mais il faudra attendre le 8 décembre pour des propositions concrètes. Gérald Darmanin justifie ce délai par une volonté de travailler sérieusement et ne pas se laisser aller à l'émotion.

Les Avengers Beauvau
Les Avengers Beauvau - Nicolas Camus / 20 Minutes

 

11h10 : Gérald Darmanin s'exprime, suite

 

11h : Gérald Darmanin : « Nous avons convenu de travailler sur quatre sujets : la question de l'interdiction des stades, la question de la sécurisation des stades, la question de la sécurité privée et enfin l'accélération du processus de qui et comment on arrête un match, avec le rôle essentiel de l'arbitre et du Préfet. On a donc de convenu très rapidement et dans 15 jours de nous retrouver dans le même format. »

10h50 : La réunion touche à sa fin, premières réactions imminentes. 

10h45 : La réunion se poursuit du côté de Beauvau. Distanciation et port du masque sont de mise. 

10h25 : Sur place, on commence à imaginer le pire. « Une déclaration commune n'est pas à exclure. Une pneumonie pour cinq lignes lues par Gérald Darmanin, j'ai pas signé pour ça ». C'est aussi ça, le travaille de reporter de guerre à 20 Minutes.

10h15 : A priori on part plutôt sur 10h45 pour le micro tendu à la presse.

10h : Arrivée de Jean-Michel Aulas au ministère. 

9h55 : On revoit émerger depuis hier les images de l'agression de Graelish, il y a deux ans, et la sanction individuelle qui en a découlé.

 

9h45 : Mon collègue Nicolas (Camus, je précise, ils sont 130 Nico à la rédac) est en route pour le ministère de l'Intérieur. Avec un ressenti à zéro degré, on espère qu'il a sorti la doudoune. Ah, on me signale dans l'oreillette qu'il a oublié ses gants. Terrible erreur de débutant pour cet homme pourtant double-papa. Bref, micro tendu à la presse prévu à 10h30 dans le programme qui nous a été envoyé.

9h30 : Ah tiens, les comparaisons rugby-football, ça nous avait manqué (non). 

 

9h15 : Darmanin et Maracineanu négatifs au Covid, la réunion avec les clubs aura bien lieu

Cas contact du premier Ministre Jean Castex, contrôlé positif la veille, le ministre de l'Intérieur et la ministre déléguée chargée des Sports attendront comme prévu les clubs, la Ligue et la fédé place Beauvau, indique BFM TV.

8h50 : Le car de l'OM aussi visé par des jets de projectiles après le non-match

Selon nos confrères d'RMC Sports, le car marseillais a été visé par des projectiles après avoir déposé staff et joueurs phocéens à l'aéroport, où le véhicule avait été escorté sans problèmes. Mais une fois le car vide et libre de toute surveillance, des voitures s'en sont approchées et leurs occupants ont jeté des projectiles dessus. 

8h45 : L’agresseur présumé en comparution immédiate

Après que sa garde à vue a été prolongée, l’auteur présumé du jet de bouteille comparaîtra à 14h devant la 14e chambre du tribunal correctionnel de Lyon, pour des faits de « violence avec arme par destination dans une enceinte sportive ».

8h30 : Dimitri Payet a maintenant peur de tirer des corners à l’extérieur

« J’étais choqué, seul sur la table de soin , a déclaré le joueur de l’OM au commissariat de la division Sud dans des propos relayés par L’Equipe. J’étais dans l’incapacité totale de reprendre la rencontre. » Toujours sous le choc, le milieu de terrain marseillais parle de son appréhension quant au fait de tirer des corners dans un stade ennemi. « J’ai maintenant peur d’effectuer des corners lorsque je joue à l’extérieur », a-t-il également expliqué aux policiers.

Bonjour tout le monde, on se retrouve pour une seconde journée de live après les événements survenus l’avant-veille au Groupama Stadium, où le match OL – OM a été interrompu à cause d’un jet de bouteille sur Dimitri Payet. Lyon a écopé d’un huis clos total à titre conservatoire, Dimitri Payet a porté plainte et Ruddy Buquet ainsi que Jean-Michel Aulas ont continué de se renvoyer la balle, cette fois sur la question de l’annonce de reprise du speaker, dimanche. Le président de l’Olympique lyonnais estime par ailleurs qu’exiger un retrait de points pour son club relève de la « mauvaise foi » et n’imagine pas ne pas pouvoir rejouer le match.

>> Suivez avec nous les événements du mardi