France - All Blacks : Quel exploit ! Les Bleus terrassent la Nouvelle-Zélande... Revivez ce match extraordinaire en direct...

RUGBY Le jour du match le plus attendu de l'année est enfin arrivé

N.S.
— 
Damian Penaud et les Bleus ont battu les All Blacks au Stade de France après un match fabuleux.
Damian Penaud et les Bleus ont battu les All Blacks au Stade de France après un match fabuleux. — FRANCK FIFE / AFP

Le capitaine néo-zélandais remet la Coupe Dave Gallaher à son homologue Antoine Dupont. On se quitte sur ce magnifique geste. Bisous à tout le monde, avec de doux rêves bleus !

Po, po, lo, po, lo, pooo... Seven Nation Army des White Stripes enflamme la nuit dyonisienne. Bon, je vais me refaire ce match au calme très, très vite.

Alors que le Stade de France se transforme en discothèque géante version années 1990 avec The Rhythm of the Night de Corona, les Blacks font aussi un tour d'honneur. Ils vont enfin rentrer chez eux après près de 3 mois sous bulle à travers le monde. Pas sûr que l'accueil soit extraordinaire, après les deux défaites contre l'Angleterre puis la France.

Le clapping des Bleus maintenant ! On peut ne pas être fan de la chose, mais ça le fait vraiment. Remarquez, même la Danse des Canards me ferait de l'effet ce soir.

« C’est la victoire de tout le monde » explique Romain Ntamack au speaker du Stade de France. Une acclamation extraordinaire lui répond. Ne jamais oublier que c’est la relance de l’ouvreur des Bleus depuis son en-but qui a remis la France dans le sens de la marche, alors que la machine Black semblait partie pour l’écraser !!!

Le public reprend en choeur Free for Desire de Gala. Merci le XV de France ! Les Bleus n'avaient jamais battu les Blacks au Stade de France, c'est désormais fait !!! 21 ans qu'on attendait un succès à domicile ! SUBLIME !!!

Une dernière pénalité de Jaminet pour atteindre les 40 points. ET VOILA, C'EST GAGNE !!!

80e: Le staff se congratule, les spectateurs jubilent. L'HISTOIRE S'ECRIT SOUS NOS YEUX EMBUES !!!

80e: ON RECUPERE LA PENALITE. ON VA GAGNER !!!! 

79e: ILS VONT LE FAIRE !!!

76e: Nouvelle mêlée à 5 mètres pour la France. Cela sent définitivement bon. La preuve?  Fabien Galthié fait sortir Antoine Dupont, applaudi par 80.000 personnes. Maxime Lucu va pouvoir savourer cette fin de match.

Ah oui au fait, Cretin a remplacé Woki.

74e: Les Français récupèrent une mêlée à 5 mètres après un formidable travail de pression de Dupont.

73e: QUEL NUMERO DE JAMINET !!! L'arrière de Perpignan s'enfonce dans la défense néo-zélandaise comme un couteau chaud dans du beurre. Jalibert est au relais mais la dernière passe pour Dupont n'est pas bonne.

71e: Dire qu'il y a 10 minutes je pleurai toutes les larmes de mon corps devant la défaite qui semblait se profiler; La relance de Ntamack a vraiment tout changé.

Bien sûr, notre Jaminet sûr transforme. 12 points d'avance. ALLEZ LES PETITS !!!

68e: ESSSSSSSSSSSSSSSSSSAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII des Bleus !!! Damian Penaud anticipe une passe du rempaçant néo-zélandais Frizell et file en terre promise. 

67e: Et si cette relance de malade de Romain Ntamack était le tournant du match ? On se le souhaite en tout cas. En tout cas, l'ouvreur toulousain laisse la place à Matthieu Jalibert.

63e: QUELLE ACTION MACAREL !!! Les Blacks sont à deux doigts de marquer et de passer en tête mais Ntamack relance de son en-but. 100 m plus loin, les Bleus récupèrent une pénalité et les Néo-Zélandais un carton jaune pour Ardie Savea. Jaminet convertit bien sûr !!!

61e: Histoire de Toulousains. Cros sort, Flament rentre. Woki devrait redescendre en 3e ligne.

Et Barrett transforme. 27-25.

60e: ESSAI DES ALL BLACKS. Leur 101e cette année. Ardie Savea conclut un ballon porté. Aïe, aïe, aïe...

58e: Bon, ça ne sent pas bon tout ça. Les avants néo-zélandais, méconnaissables en première mi-temps, ont mis la marche avant. Gaëtan Barlot remplace Peato Mauvaka au talonnage.

56e: Oui mon Melvynou !!! L'arrière français poursuit son sans-faute au pied et sa pénalité redonne 9 points d'avance aux Bleus.

52e : « Allez les Bleus », chante le Stade de France. Ils en ont bien besoin, en effet.

51e: ET LE DEUXIEME ESSAI DES BLACKS !!! Un ballon que Dupont ne peut contrôler derrière un ruck débouche sur un essai de Riecko Ioane 80 mètres plus loin. C'EST CHAUD !!! Surtout que Barrett passe la transformation ce coup-ci.

49e: Les Néo-Zélandais changent de talon, alors que l'énorme Cyril Baille laisse sa place de pilier gauche à JB Gros.

Jordie vendange sa transfo. Cela fait 24-11. Premiers changements chez les Bleus: le pilier droit Atonio est remplacé par Bamba, le deuxième ligne Willemse par Taofifenua.

47e: ESSAI NEO-ZELANDAIS. A force de percuter, les All Blacks ont trouvé la faille en coin. Jordie Barrett aplatit, malgré le plaquage de Damian Penaud.

45e: Une 50-22 pour les Blacks. S'agirait de ne pas craquer de suite, les Bleus.

42e: Les Blacks essaient de s'organiser mais ils sont chassés sans pitié par des Bleus survoltés... et qui récupèrent la pénalité !!!

41e: Pénalité d'entrée pour les Blacks, qui choisissent encore la touche. Nous voici déjà à 5 m de la ligne française.

21h57: C'EST REPARTI !!!

Les Blacks reviennent en premier sur la pelouse. Ils ont dû se dire les choses dans le vestiaire, comme on dit dans le foot.

18 points d'avance pour le XV de France. Même si ces Blacks ne ressemblent à rien pour l'instant, on flippe toujours un peu. Allez, on se retrouve dans quelques minutes, le temps de digérer tout ça.

MI-TEMPS !!! Le XV de France mène 24-6 face à la Nouvelle-Zélande. Jamais je n'aurais cru écrire cette phrase. 

39e: Plutôt que de prendre trois points sur une pénalité tentable, les Blacks prennent la pénaltouche. Et cela finit sur un nouvel en avant, cette fois du talonneur Coles. Mais c'est quoi ces Blacks en blanc ?

38e: Pincez-moi, je rêve... Et le pire, c'est qu'on perd des ballons en touche.

Et bien sûr, Jaminet transforme. Je suis sûr que ce gars fait des carreaux à 12 m à la pétanque.

32e: ESSAI, le troisième des Bleus !!! Et le deuxième de Peato Mauvaka sur un terrible ballon porté consécutif à l'action dont je vous parlais dans le post du dessous. ILS VONT LE FAIRE !!!

31e: Quel grossier en avant du pilier droit All Black Laulala !!! Derrière, les Bleus sont encore à deux phalanges d'aplatir. 

28e: Oh l'action d'essai pour les Bleus !!! Fickou ne peut pas récupérer le ballon qu'il avait tapé au pied. Les Néo-Zélandais sont mé-con-nai-ssa-bles.

25e: Et c'est qui qui récupère une pénalité ! C'est la France ! Cela vaut bien une Marseillaise dans les tribunes. Et Melvyn Jaminet, l'arrière de Perpignan au sang aussi froid que celui d'un crotale, rajoute trois points !!! Quel pied mes aïeux !!!

24e: Oh le gag ! En armant son lancer, Mauvaka touche la caméra derrière lui. 

23e: Coup de pied direct en touche de Jordie Barrett. Et ça nous donne une jolie touche à 25 m de la ligne des All Blacks.

21e: Vu des tribunes, on a l'impression que ce sont les Fidji qui jouent en maillot blanc. Pour l'instant, ces Blacks, chahutés comme samedi dernier à Dublin, sont à côté de la plaque. 

19e: On passera sous silence la tentative de drop ratée de Romain Ntamack, finie le cul dans l'herbe humide de Saint-Denis. Ah ben non, puisque j'en parle...

18e: La percussion de Danty, mamma mia !!! C'est donc ça, densifier le centre du terrain...

16e: QUELLE DEFENSE DES BLEUS ! Tout le stade (moi le premier croyait à l'essai) sur cette action des Blacks initiée par Rieko Ioane. Mais tout ce beau monde finit en touche.

13e: MAIS OUI ROMAIN !!! Superbe action française et Ntamack, aussi félin que son père Milou en son temps, file aplatir le deuxième essai des Bleus. Et Melvyn qui transforme encore. SUBLIME !!!

9e: Ce bon Jordie réduit encore la marque sur pénalité, après un lancer en touche raté de Mauvaka.

7e: Bon, les All Blacks marquent à leur tour, après une faute française au sol. Beauden Barrett n'est pas là, alors c'est le frangin Jordie qui s'y colle.

Jaminet transforme en coin le 4e essai du talonneur français en trois test-matchs cet automne. Sachant que Mauvaka a été remplaçant deux fois avant de «profiter» ce soir de la blessure de Julien Marchand pour débuter.

Jaminet transforme en coin le 4e essai du talonneur français en trois test-matchs cet automne. Sachant que Mauvaka a été remplaçant deux fois avant de «profiter» ce soir de la blessure de Julien Marchand pour débuter.

3e: ESSAI !!!! Derrière la touche, la cocotte française enfonce les avants Blacks et le talonneur Peato Mauvaka aplatit ! C'EST LA FOLIE A SAINT-DENIS !!!

2e: Mais Danty !!! Pourquoi tu tapes au pied à 10 mètres de la ligne des Blacks ? Bon, le dégagement est tout pourrie et ça donne une touche à 5 m.

21h: C'EST PARTI MON KIWI !!!

20h59: Pas de signe d'égorgement ni de simulacre d'éviscération. Les Blacks (en blanc ce soir) ont fait dans le classique.

20h56: ON Y EST LA !!! Le haka !!!

20h55: Et maintenant La Marseillaise, reprise par 80.000 personnes (enfin, à peu près).

20h54: Les hymnes, on commence (logiquemet) par God defend New Zealand.

20h51: Les joueurs entrent sur la pelouse au milieu d'un incroyable brouhaha ! Ici c'est pas Charléty !

20h49: Léa Seydoux et le double champion du monde néo-zélandais Jerome Kaino présentent la Coupe du monde sur la pelouse, à deux ans du Mondial français. Le trophée se trouve dans une malle Tex... heu Vuitton, pardon.

20h47: La France n'a jamais battu les All Blacks à Saint-Denis. Le dernier succès des Bleus à Paris remonte à... 1973. HAUT LES COEURS !!!

20h43: Autant vous dire que le public du SDF est chaud comme la braise. Pour patienter,  voici un peu de lecture.

 

20h40: Et les Blacks maintenant (sans l'ouvreur Beauden Barrett, commotionnés, mais avec son frère Jordie à l'arrière), qui ne sont plus rentrés au pays depuis le 28 août. Autant vous dire qu'ils ont envie de gagner le dernier match de leur tournée dans le Nord pour ne pas être reçus sous une avalanche de kiwis à l'aéroport d'Auckland.

 

20h35: LA COMPO DES BLEUS. Bon, il y a des chances que vous la connaissiez déjà, mais bon, un petit rappel ne fait jamais de mal.

 

20h30: ET BONSOIR A TOUTES ET TOUS !!! Il y a une petite odeur d'exploit ce soir au-dessus du Stade de France.

21 ans que la France du rugby attend ça. Les Bleus n’ont plus battu les All Blacks dans notre pays depuis le 18 novembre 2000, à Marseille (42-33). Jacques Chirac était président de la République, Fabien Galthié officiait derrière la mêlée et quelque part du côté de Toulouse, Romain Ntamack faisait ses premiers pas, un bavoir autour du cou.

Le jour de gloire va peut-être arriver ce samedi soir, dans un Stade de France à guichets fermés et qui n’attend que ça pour vibrer. L’équipe d’Antoine Dupont a gagné ses deux premiers test-matchs de l’automne sans briller autre mesure contre l’Argentine (29-20) puis la Géorgie (41-15), et les All Blacks restent sur une défaite en Irlande encore plus humiliante dans la manière que le résultat (29-20). Cocorico ou cocoricouac ? On va bientôt le savoir.

» On se retrouve dès 20h30 pour vibrer devant ce choc qui fait très envie