Masters 1000 de Paris-Bercy : Accroché par Fucsovics, Djokovic ne panique pas et évoque «un bon match de rentrée»

TENNIS Le numéro un mondial a perdu une manche pour son entrée à Bercy mais ne s’en soucie guère

William Pereira, à Bercy
— 
Novak Djokovic
Novak Djokovic — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

« Je ne m’attendais à rien mais je savais que ce ne serait pas un match facile. » A deux doigts de reprendre une célèbre citation de la série Malcolm en guise d’analyse, Novak Djokovic est sorti satisfait de son 16e de finale au Masters 1000 de Bercy contre le coriace Marton Fucsovics. Certes, le Serbe a laissé un set en route (victoire 6-2, 4-6, 6-3), mais aussi ambitieux soit-il, il n’oublie pas qu’il revient de deux mois sans compétition.

« C’était un très bon match de rentrée, a déclaré Nole sur le Central, je suis très satisfait. Maintenant, il faut que je passe du temps sur le court pour trouver de l’intensité, que je joue plus de points. »

En quête de rythme

Avec plus de rythme dans les pattes, le numéro un mondial n’aurait peut-être pas connu la baisse de régime qui lui a d’abord fait louper des balles de break, puis perdre son service de manière définitive pendant la deuxième manche au profit du Hongrois en feu, sur la lancée de sa victoire au tour précédent contre Fabio Fognini. « [Fucsovics] servait très bien, avec de la précision et de la qualité », a notamment reconnu Djoko, qui entend désormais enchaîner les matchs pour retrouver son meilleur niveau au cours de la semaine.

« J’espère que l’expérience jouera un rôle important. Plus je vais jouer de points, de matches, mieux je vais jouer, je me connais bien, j’ai déjà été dans ce genre de situation. » Nous aussi on te connaît, Novak. Nous aussi.