Premier League : « Je serais crucifié »... Un joueur évoque les craintes liées au coming-out dans le football

FOOTBALL Anonyme, un footballeur de Premier League a parlé de son homosexualité, qu'il regrette de ne pas pouvoir vivre librement

W.P.
— 
Un stade de Premier League, illustration
Un stade de Premier League, illustration — Paul Currie/Shutterstock/SIPA

Vivre librement son homosexualité est un encore un mirage pour les footballeurs professionnels, comme en attestent les propos d’un joueur gay de Premier League recueillis par The Sun. Impossible pour celui-ci, de dévoiler son identité. « Je serais crucifié » en cas de coming-out, dit-il.

« Nous sommes en 2021 et je devrais être libre de dire à tout le monde qui je suis. Mais il y a quelques fans dans les gradins qui sont encore très bloqués dans les années 1980. Je veux être ouvert avec les gens parce que c’est ce que je suis et ce dont je suis fier. »

Peur et suivi psychologique

La crainte d’être « découvert » et des conséquences que cela implique ont poussé le joueur à demander une aide psychologique. « Quand je joue, j’ai l’impression que les fans peuvent deviner et qu’ils me jugent, poursuit-il. Peuvent-ils le deviner en fonction des vêtements que je porte en dehors du terrain ? Cela a eu un effet terrible sur moi mentalement. C’est terrifiant. »

Le joueur anonyme s’est confié à Amal Fashanu, nièce de l’ancien footballeur Justin Fashanu, qui avait fait son coming-out en 1990 avant de se suicider huit ans plus tard. Engagée dans les questions relatives à la santé mentale des footballeurs et la lutte contre les discriminations dans le sport, celle-ci avait dirigé un documentaire primé sur son défunt oncle.