France-Espagne : Même Didier Deschamps ne connaissait pas la règle sur le but de Mbappé

FOOTBALL Le sélectionneur l’a reconnu auprès d’un journaliste espagnol qui l’a intercepté à l’aéroport de Milan

N.C.
— 
Didier Deschamps et Kylian Mbappé en discussion lors de France-Espagne, le 10 octobre 2021.
Didier Deschamps et Kylian Mbappé en discussion lors de France-Espagne, le 10 octobre 2021. — FRANCK FIFE / AFP

Le but de Kylian Mbappé qui a donné la victoire et la Ligue des nations à l’équipe de France dimanche face à l’Espagne continue de faire causer. Il faut dire que la règle du hors-jeu dans ce cas précis est sujette à interprétation… et que pas grand monde ne la connaissait. Didier Deschamps lui-même n’était pas très au fait des détails de la fameuse loi 11.2 de l’Ifab (l’instance internationale en charge des règles du jeu) concernant « l’infraction de hors-jeu ».

Le sélectionneur des Bleus l’a reconnu auprès d’un journaliste de la croustillante émission espagnole El Chiringuito, qui est allé le chercher jusqu’à l’aéroport de Milan. La scène a été diffusée dans l’émission de lundi. Le dialogue est court, on vous le retranscrit pêle-mêle : « Didier, il y a hors-jeu sur le but de Mbappé. Est-ce vous l’avez vu ? », lui demande notre confrère Juanfe Sanz. Ce que DD dément en faisant non de la tête. « Non, vous croyez que non ? », le relance-t-il. « Si tu connais bien la règle… On l’a vue après », répond en espagnol l’ancien joueur de Valence, qui précise ensuite : « Je ne la connaissais pas. » « La règle ? », demande le journaliste. « Oui, la règle », confirme DD.



Un but complètement valable

Comme expliqué ici après la rencontre, le but de Mbappé était bel et bien valable. « Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire, y compris de la main ou du bras, n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position, sauf en cas de sauvetage délibéré par un adversaire, peut-on lire dans le règlement de l’Ifab. Effectuer un sauvetage consiste à intercepter, ou tenter d’intercepter, le ballon qui se dirige vers le but avec n’importe quelle partie du corps à l’exception des mains ou des bras (sauf le gardien dans sa propre surface de réparation). »



Mais cela ne se joue à rien, puisque si Eric Garcia avait involontairement touché le ballon, l’attaquant aurait été considéré hors-jeu. Peut-être l’Ifab va-t-elle clarifier tout ça dans les prochaines semaines, car ce n’est pas la première fois que cela arrive. Ce cas de figure s’était par exemple déjà produit lors d’un but de Lukaku face à la Russie pendant l’Euro.