Angers : Le SCO condamné à verser 450.000 euros à Cheikh Ndoye, son ancien capitaine

JUSTICE Ce jeudi, le conseil de Prud’hommes d’Angers a rendu sa décision et est allé dans le sens de l’ancien milieu de terrain

D.P.

— 

Cheikh Ndoye sous le maillot angevin en 2015.
Cheikh Ndoye sous le maillot angevin en 2015. — BEBERT BRUNO/SIPA

Le conseil des Prud’hommes d’Angers a tranché en faveur de Cheikh Ndoye ce jeudi. Les juges ont donné raison au milieu de terrain actuel du Red Star, qui mène une bataille judiciaire contre son ancien club, Angers SCO. Selon Le Courrier de l’Ouest et Ouest-France, le SCO devra indemniser son ancien capitaine à hauteur de 450.000 euros pour une rupture de contrat abusive.

Rappel des faits : en août 2018, le SCO avait proposé une prolongation de contrat à Ndoye. Laquelle devait prendre effet à l’été 2019 et se conclure en juin 2021. Malheureusement, en mars 2019, le joueur s’était blessé au genou au cours d’une rencontre avec la sélection sénégalaise. A son retour de blessure en novembre 2019, le joueur avait souhaité faire à nouveau partie du groupe pro. Le club angevin lui avait opposé une fin de non-recevoir.

Ndoye pourrait faire appel

Le conseil de prud’hommes a estimé que le contrat proposé au joueur « valait comme promesse de travail », comme le rapportent les médias locaux. L’ancien milieu de terrain d’Angers SCO de 2015 à 2017 avait réclamé 3 millions d’euros d’indemnisation afin de compenser une rupture de contrat qu’il estimait illégitime. Le tribunal lui a donc accordé 450.000 euros. Cheikh Ndoye pourrait faire appel.