OL-Wolfsburg : Même sans recrue, les Lyonnais signent un rafraîchissant succès (4-1)... Revivez la grande première de Peter Bosz au Parc OL

FOOTBALL Notamment porté par un doublé de Karl Toko Ekambi, l'OL a montré un visage séduisant ce samedi, dès son premier gros match de préparation à domicile, contre Wolfsburg (4-1)

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
Karl Toko Ekambi a inscrit un doublé ce samedi lors du premier véritable test en préparation contre Wolfsburg (4-1).
Karl Toko Ekambi a inscrit un doublé ce samedi lors du premier véritable test en préparation contre Wolfsburg (4-1). — PHILIPPE DESMAZES

OL-WOLFSBURG 4-1 (Toko Ekambi 7e et 55e, Dembélé 28e, Eli Wissa 83e sur penalty pour Lyon ; Ginczek 30e pour Wolfsburg)

MATCH DE PREPARATION TERMINE

L’OL lance de belle manière son été avec Peter Bosz à sa tête, avec cet enchaînement de succès ce samedi contre Villefranche (2-0) puis surtout Wolfsburg (4-1). Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment deux articles de retour sur ce match demain matin sur le site. On s’intéressera notamment au retour de 8.000 supporters au stade ce soir. On vous laisse avec le résumé du match fait par Canal +.

 

C’est bouclé ici, convaincante victoire (4-1) d'un OL vraiment rafraîchissant. Il y a des sourires un peu partout, à l’image des félicitations de Peter Bosz pour Malo Gusto, auteur d’un très bon match, comme la plupart des Lyonnais.

89e : Comme tout veut rigoler ce soir, la tête victorieuse d’un joueur de Wolfsburg est refusée pour hors-jeu.

83e : Et Eli Wissa, petit frère du Lorientais Yoane, transforme le penalty (4-1) ! Quelle soirée parfaite qui promet un été d’enflammade à Lyon.

 

82e : Incroyable, penalty obtenu par la ribambelle de gamins lyonnais : l’attaquant Eli Wissa (18 ans) est crocheté par le gardien Casteels après une bévue d’un défenseur allemand.

75e : Et hop, comme sur le match précédent, il y a neuf changements d’un coup à un quart d’heure de la fin, avec quasi que des gamins… et ce bon vieux Youssouf Koné. Hormis Pollersbeck et Cheikh Diop, tout le monde sort sous les applaudissements très fournis du Parc OL. On vous laisse découvrir ci-dessous les noms des révélations de la saison 2023-2024 de Ligue 1, sous le maillot de l'OL... ou de l'OGC Nice.

 

70e : Y’a rien à dire, le père Toko est on fire avec Peter Bosz sur le banc. Il vient de balancer une jolie frappe de 25 m, pleine d’audace, stoppée par Casteels.

62e : Mine de rien, cette action ne peut être le fruit du hasard. OK ce n’est qu’un match de préparation, mais la manière qu’ont eue les cinq joueurs impliqués d’oser en toute décontraction leurs gestes vers l’avant, ça évoque des périodes bien antérieures au combo Covid-huis clos…

61e : Popopopopo arrêtez tout, contre-attaque de folie pour l’OL initiée avec culot par son jeune défenseur Castello Lukeba (18 ans). Malheureusement Maxwel Cornet était légèrement hors jeu sur l’ouverture de Jean Lucas. Mais ça fait tout drôle de voir des mouvements régalade avec à la baguette Lucas et Cornet, et à la finition Toko Ekambi pour un triplé, finalement refusé donc.

 

55e : Nouveau buuuuuut pour l’OL contre le cours du jeu. Tout part d’une tête de Marcelo sur corner que Casteels enlève de sa lucarne. La balle revient en retrait quelques secondes plus tard pour Malo Gusto, qui se distingue une nouvelle fois pour la qualité de son centre. A la réception Karl Toko Ekambi, auteur d’une tête lointaine imparable. Ça donne bien envie aux deux virages de donner de la voix malgré l’affluence assez décevante ce soir.

 

51e : Début de deuxième période plus délicat pour les Lyonnais, qui commencent à être acculés dans leur surface.

47e : Excellent, le virage nord chante à tue-tête en l’honneur de Rayan Cherki car il a profité du temps mort lié au contact Dembélé-Casteels pour balancer le ballon au milieu des supporters. Mais cette fois, ceux-ci n’ont pas pu s’amuser longtemps avec.

46e : Aïe Moussa Dembélé encore en échec face au but allemand. Le centre de Toko Ekambi était pas mal mais l’ancien du Celtic a manqué sa talonnade devant Casteels avant de dégommer le gardien belge.

C'est reparti pour la 2e mi-temps. Il y a eu un changement côté lyonnais avec l'entrée de Pape Cheikh Diop (lui aussi de retour de prêt) à la place d'Houssem Aouar.

L’OL annonce environ 8.000 spectateurs ce samedi. Mine de rien, c’est la première fois qu’il y a autant de monde dans ce stade… depuis mars 2020.

 

Mi-temps ici, et l’OL montre franchement déjà un beau visage, même sans la moindre recrue (retours de prêts de Lucas et surtout Dembélé mis à part).

42e : Très très grosse occase lyonnaise avec un remarquable centre tendu de Malo Gusto pour Moussa Dembélé. Sa tête plongeante, seul face au but, passe mystérieusement à côté. Il n’empêche qu’on le sent dans l’esprit, déterminé à avoir sa chance à Lyon. Concernant le centre de Gusto, les trolls habitués à s'en prendre à Léo Dubois ne pouvaient pas laisser passer l'occase.

 

40e : Enooooooorme, ça fait trois bonnes minutes que le virage nord s’éclate en mettant des grandes mines dans un ballon récupéré. Lorsqu’un stadier le récupère, les supporters lâchent un « Rends-nous le ballon, rends-nous le ballon ». C’est aussi pour ces moments WTF qu’ils nous avaient manqué.

38e : C’est assez marrant d’ailleurs de voir qu’à chaque 6 mètres de Pollersbeck, les Allemands organisent un pressing tant il est clair que le gardien lyonnais a l’interdiction de dégager loin cette saison. D’ailleurs l’une de ses relances complètement manquées a coûté un but contre Bourg-en-Bresse (5-1) la semaine passée et Peter Bosz avait pris ce but pour lui.

37e : Tentative de reprise de Roussillon du gauche, pas si loin que ça de la lucarne de Pollersbeck sur le coup.

30e : Dans la foulée Wolfsburg réduit l’écart. Boulette de Jean Lucas qui tente un petit pont en talonnade sur Gerhardt à 25 m de son but. Ça ne passe pas et Daniel Ginczek conclut bien le joli mouvement allemand. 2-1 et un match vraiment agréable vous l’aurez compris.

 

28e : Buuuuuuuuuut lyonnais ! Enooooooorme coup de bol pour Moussa Dembélé. Servi dans l'axe, il manque sa transmission pour Houssem Aouar. Le ballon lui revient dessus et il tente une frappe du gauche. Celle-ci semble écrasée et sans danger... mais elle est déviée par Lacroix et prend le gardien de Wolfsburg à contre-pied ! 2-0 donc ici ! A vous de juger.

 

23e : Joli numéro de Malo Gusto pour relancer le jeu sur son aile droite. Il s’est bien fait découper par Yannick Gerhardt sur le coup.

 

20e : Joli relais de Rayan Cherki avec Moussa Dembélé, dans son meilleur registre de point d’appui, et frappe soudaine du droit du jeune Lyonnais : ça tape la base du poteau droit de Koen Casteels. L’OL nous fait vraiment un bon début de match.

17e : Moussa Dembélé, qu’on avait laissé fantomatique en début de saison passée (avant un prêt quasi sans jouer à l’Atlético), a l’air vraiment en jambes. Joli duel à l’instant avec Maxence Lacroix.

12e : Julian Pollersbeck (Lopes est toujours en vacances en raison de sa présence à l’Euro) est impeccable sur un coup franc bien frappé par Maximilian Philipp (tiens, son prénom me fait penser que je dois boucler la « 3e partie » de l’incontournable Il était une fois en Amérique).

7e : Buuuuuuuut lyonnais avec un super ballon de Jean Lucas, à terre dans le dos de la défense allemande, à destination de Karl Toko Ekambi. Couvert par Roussillon (le VAR confirme), l’attaquant lyonnais évite le gardien de Wolfsburg et marque tranquillou dans le but vide. On vous laisse apprécier avec la vidéo ci-dessous.

 

6e : RAS jusque-là en occases mais début de match agréable, avec des Lyonnais évoluant haut.

2e : Les supporters présents au virage nord, même en l’absence d’animations des Bad Gones, lâchent d’emblée « Les Verts, les Verts, on t’en…. ». La présence d’une équipe évoluant dans les mêmes couleurs que le voisin stéphanois n’aura pas tardé à les inspirer.

21h04 : C'est parti ici !

20h59 : Ils sont sans doute à peine 5.000 ce soir (la jauge max était pourtant placée à 25.000) mais ils ont pu apprécier de chanter à nouveau leur hymne au stade.

 

20h55 : Voici le 11 de départ à Wolfsburg, avec trois Français présents : l’ancien milieu de l’ASSE Josuha Guilavogui, le latéral Jérôme Roussillon (ex-MHSC) et le défenseur central Maxence Lacroix, l’une des révélations de la Bundesliga la saison passée.

 

20h50 : Comme prévu, Peter Bosz a convoqué des profils davantage de titulaires en puissance pour affronter Wolfsburg dans 15 minutes. Voici la compo, avec notamment les jeunes Malo Gusto et Castello Lukeba dans le onze de départ. Les deux prometteurs défenseurs profitent bien des entraînements de reprise pour se faire remarquer par le nouveau coach néerlandais. En attaque, ce sera plus expérimenté avec Toko Ekambi et Dembélé. On a quand même hâte de voir la dimension que pourrait prendre Rayan Cherki (lui aussi titulaire ce soir) avec Bosz.

 

20h48 : Lors du premier match disputé à 18h30 contre le club partenaire de Villefranche (National), certains jeunes Lyonnais ont pu se montrer en fin de rencontre, et Islam Slimani et Sinaly Diomande ont permis à l’OL de l’emporter (2-0) avec des buts en première période.

 

20h45 : Salut les amis, ça fait plaisir, après un Euro avec des stades bien remplis, de retrouver à notre tour un peu de supporters à Décines pour vous faire vivre cet OL-Wolfsburg en préparation.

20 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes (aura-t-on droit à des curiosités totales comme Lukeba, Bossiwa ou Barcola ?), on a de quoi vous faire patienter avec un sujet sur LA curiosité/nouveauté de l’intersaison à Lyon. Non, on ne parle pas des retours de prêts de Moussa Dembélé, Jean Lucas, Youssouf Koné et Pape Cheikh Diop, qui ont tous participé à la tranquille victoire (5-1) la semaine passée contre Bourg-en-Bresse, à Bourgoin-Jallieu (Isère). Tous les yeux seront plutôt rivés sur le bien nommé Peter Bosz, dont il s’agit de la première sur le banc à domicile. A le sentir si insistant avec les notions de « football attractif/offensif » à chaque interview, on avoue avoir très envie de voir si ces nouveaux principes de jeu (tcho tcho Rudi) se sentiront vite concrètement sur le terrain. On vous a donc préparé le mois dernier un long portrait du nouveau coach lyonnais, avec un paquet d’interlocuteurs ayant côtoyé aux Pays-Bas l’ex-entraîneur de l’Ajax.

De même, nous avons publié une petite vidéo maison retraçant le parcours et le profil de Peter Bosz (57 ans). Avec tout cela, vous serez incollables avant le coup d’envoi, ne nous remerciez pas. Allez, à tout vite les amis !

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Pour ceux qui vivent mal la fin de l’Euro et qui peinent à s’enflammer pour le Pogacar show ou la perspective de JO à l’autre bout du monde à huis clos, on vous a concocté le live qu’il vous faut. Pendant que le PSG mais aussi l’OM, et à moindre échelle Monaco, Nice et Rennes, recrutent à tout va, l'OL aborde cette saison sans le moindre transfert. Même le départ de son go to guy Memphis Depay (fin de contrat) n’a pas l’air d’affoler outre mesure la direction du club lyonnais. On va avoir une opportunité de voir ce soir (21 heures) où en est pour l'instant cet OL, avec en face Wolfsburg, 4e de la dernière saison de Bundesliga. Bon, on aurait aussi pu vous liver la première des deux « affiches » du jour à 18h30 entre l’OL et le voisin de Villefranche (National). Mais on ne va pas abuser, notre touche #FootballVrai a ses limites et notre collègue veillant sur le site de 20 Minutes aurait eu de quoi nous maudire. Allez, qu’on se le dise, la vraie belle ambiance sera pour ce soir, même si les Bad Gones ont annoncé que « compte tenu des restrictions de nombre qui demeurent pour le match » (comprendre un pass sanitaire à présenter à l'entrée), le principal groupe de supporters de l’OL ne serait pas présent « officiellement » dans le virage nord. On se dit tout de même qu’après 16 mois sans véritable possibilité de venir s’ambiancer à Décines, il devrait y avoir un peu de vie dans les tribunes ce soir. On va vite découvrir tout ça ensemble.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-Wolfsburg, rendez-vous par ici dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…