Portugal – France : « A partir des 8es, une nouvelle compétition démarrera », prévient Hugo Lloris

FOOTBALL Peu importe ce qu'il se passera contre le Portugal mercredi

W.P.

— 

Portugal – France : « A partir des 8es, une nouvelle compétition démarrera », prévient Hugo Lloris (Illustration
Portugal – France : « A partir des 8es, une nouvelle compétition démarrera », prévient Hugo Lloris (Illustration — Alex Gottschalk/DeFodi Im/SIPA

De notre envoyé spécial à Budapest,

C’était notre petite théorie après la qualification enthousiasmante des Pays Bas et de la Belgique avec neuf points, lundi soir. Ces équipes sont fortes et la France serait bien embêtée si elle devait les affronter demain en huitièmes de finale. Mais au fond, ne les voit-on pas plus belles qu’elles ne le sont vraiment ? Quid de l’opposition en phase de groupes ?

Même si, demain, les Bleus sortaient de leur poule avec quatre points, n’auront-ils pas déjà affronté le champion d’Europe en titre (le Portugal​), le champion du monde 2014 (l’Allemagne) et une équipe invaincue depuis onze matchs avant l’Euro (la Hongrie), qui plus est soutenue par un public de fous furieux ? Autrement dit, ne seront-ils pas mieux armés pour la suite ?

« Un enjeu plus fort à vivre »

Ce qui est sûr, dit Hugo Lloris en conférence de veille de Portugal-France, c’est « qu’à partir des 8es de finale, c’est une nouvelle compétition qui démarrera. Il y a des nations comme la Belgique, les Pays Bas et l’Italie qui ont montré de belles choses. Ça leur permet d’engranger de la confiance. Mais à partir des 8es il y aura un enjeu beaucoup plus fort à vivre et à jouer. »

Une fois qu’on a bien fait comprendre à la concurrence qu’il valait mieux ne pas s’enflammer trop vite avant d’avoir connu la pression, la vraie, il vaudrait mieux pour tout le monde que la France gagne ou du moins ne perde pas face aux Portugais, mercredi soir. « Pour la confiance », mais aussi pour l’image renvoyée aux rivaux. Parce qu’on peut s’inventer toutes les excuses que l’on veut, à ce jeu-là, pour le moment, l’Italie, les Pays Bas et la Belgique sont les plus forts.