Portugal – Allemagne Euro 2021 : Des Allemands très séduisants matent les Portugais, revivez ce match de fou en direct...

FOOTBALL Dans la foulée de Hongrie – France, le choc du groupe F oppose ce samedi le Portugal à l’Allemagne, à Munich

Nicolas Stival

— 

L'Allemagne a joliment battu le Portugal, ce samedi à Munich.
L'Allemagne a joliment battu le Portugal, ce samedi à Munich. — Philipp Guelland / AP / Sipa

19h56: On a assisté à un très beau match, l'un des plus beaux depuis le début de l'Euro. Les cartes sont totalement relancées dans ce groupe F. Les Portugal-France et Allemagne-Hongrie de mercredi seront épiques ! Sur ce, je vous laisse, j'ai un live rugby à préparer. A tout à l'heure j'espère !

19h53: C'EST FINI !

90e+4: Dernière frayeur sur le but de Neuer. Ronaldo décale André Silva mais Ginter sauve la patrie. Corner.

90e+2: Bon, je sais bien qu'en football tout va très vite, mais les Allemands vont gagner.

90e: Vraiment une bonne entrée de Renato Sanches, bien percutante. M'étonnerait pas qu'on le voit titu mercredi contre la France.

89e: OOOOOHHHH !!! Pepe remet un ballon chaud devant le but allemand mais Rüdiger réussit à dégager du masque en corner.

87e: Danilo Pereira quitte la pelouse, apparemment bien énervé, encadré par les soigneurs. Pendant ce temps, c'est encore Bayern-time puisque Gnabry laisse sa place à l'énigmatique Leroy Sané.

84e: Fernando Santos lance André Silva, si efficace en Bundesliga avec l'Eintracht Francfort (28 buts), mais si discret en sélection. Jusqu'à ce soir en tout cas.

83e: Cette fin de match est placée sous le signe des frappes de golgoths. Cette fois, c'est Goretza qui s'y colle. Au-dessus, après avoir frôlé la transversale.

79e: QUELLE MINASSE DE RENATO SANCHES !!! Le milieu lillois place une frappe de mammouth de l'Alentejo, sur le poteau droit de Manuel Neuer. Le gardien allemand n'avait pas bronché.

77e: Oups le tacle de boucher chevalin signé Ginter sur Diogo Jota. Carton jaune logique.

72e: Deux joueurs du Bayern Munich entrent en jeu dans leur jardin. De retour de blessure, Leon Goretzka remplace l'excellent Kai Havertz. Niklas Süle et son gabarit de déménageur bavarois remplace Ilkay Gundogan.

71e: Une pensée pour Julien Laloye, qui avait livé le soporifique Suède - Slovaquie hier.

68e: Le VAR valide le but. Le Portugal revient à 4-2 dans ce match de malades. Et si...

67e: DIOGO JOTA !!! Sur un coup franc de Moutinho, Ronaldo redresse le ballon pour l'attaquant de Liverpool qui n'a plus qu'à conclure. Le passeur du premier but portugais est devenu buteur, et vice-versa.

64e: Côté portugais, Bruno Fernandes sort, relayé par Joao Moutinho. Rentrer à 1-4 alors qu'il reste moins d'une demi-heure à jouer, c'est comme arrive en boîte de nuit à 5h30 du matin.

62e: Dans la foulée, ce bon Ruben sort sous les applaudissements des 16.000 spectateurs de l'Allianz Arena, remplacé par Marcel Halstenberg. Emre Can supplée Mats Hummels en défense.

60e: C'est une démonstration !!! L'incroyable Ruben Gosens conclut une action incroyable par une tête sur un centre de Joshua Kimmich. 

58e: Si brillant lors de son entrée face à la Hongrie, Rafa Silva remplace le laborieux William Carvalho.

57e: Au fond du trou après le but de Ronaldo, l'Allemagne est actuellement deuxième du groupe F avec trois points, comme le Portugal mais devant l'équipe de Pepe qu'elle est en train de battre. La France (quatre points) et la Hongrie (un point) referment le sandwich.

54e: Le coup franc de 30 mètres de Cristiano Ronaldo est puissant, tendu. Mais surtout au-dessus.

51e: TOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOR !!! Encore une merveille collective allemande. A la fin, Müller décale l'inévitable Gosens côté gauche, qui centre sur Havertz pour le troisième but allemand.

47e: Rüdiger qui essaie de faire une roulette. Bien sûr, il perd le ballon. Est-ce que j'essaie de soulever 200 kg au développé couché moi ?

46e: Pour l'instant, Nelson Semedo a sauvé sa place. Il a dû sortir son totem d'immunité dans le vestiaire.

19h04: ON REPART avec un changement à la pause côté portugais. Le Lillois Renato Sanches remplace Bernardo Silva.

18h49: C'est la mi-temps et on espère que la seconde période sera du même tonneau, de bière ou de Porto, on s'en fiche, on est neutres (enfin je le suis, on ne peut pas en dire autant de tout le monde à la rédaction mais voilà, n'épiloguons pas). Une petite pause, je vous dis : à dans quelques minutes.

45e+3 : Serge Gnabry qui profite de l'arthrose de Pepe pour enrhumer le défenseur portugais... Ce n'est pas très charitable. Mais la frappe de l'attaquant du Bayern est repoussée par Rui Patricio.

45e+2: On a beau dire, mais rien ne vaut des défenses fébriles pour un bon match spectaculaire.

43e: Derrière, les Portugais sont quand même très friables, surtout sur les côtés. Raphaël Guerreiro et Nelson Semedo sont en grosses difficultés. Sur l'aile gauche allemande, Ruben Gosens se régale.

39e: LES ALLEMANDS SONT DECHAINES !!! Avec un csc, encore, cette fois de Guerreiro sur un centre fort de Kimmich. Le but est validé, une fois que le VAR a vérifié que l'intenable Gosens, à l'origine de l'action, n'était pas hors-jeu.

37e: Pour être honnête, je n'aurais pas misé mon PEL sur cette égalisation. Mais on ne peut pas dire que ce soit complètement volé. 

35e: EGALISATION ALLEMANDE !!! La reprise de Gosens au second poteau se transforme en centre pour l'Allemand Havertz. Mais il semble bien que ce soit Ruben Dias, à la lutte avec l'attaquant de Chelsea, qui marque contre son camp...

33e: Le défenseur vétéran se tient les côtes, mais au-dessous de la triple fracture, il ne sortira pas.

32e: Pepe et ses 38 ans sont au sol.

30e: Très belle intervention de Ruben Dias face à Serge Gnabry dans la surface portugaise. Impeccable avec City, impeccable avec la Seleçao.

27e: Bien sûr, j'ai failli oublier. CR7 n'avait jamais planté contre l'Allemagne avant aujourd'hui. Prochain objectif: marquer contre Proxima du Centaure.

 

25e: Popopop. Bien plus saignant que contre la France, Gnabry amuse Guerreiro sur l'aile droite. Son centre est mignon mais il ne trouve personne.

23e: Ruben Dias de la tête... Le ballon passe devant le but mais on n'était pas loin du 2-0. Les Allemands ont pris un grand coup sur le casque depuis l'ouverture du score.

22e: Quel numéro de Ronaldo face au vengeur masqué Rudiger, avec passe en talonnade pour finir...

19e: Frappe de Gosens, l'homme dont ne se souvient sans doute pas Pavard. Mais c'est arrêté sans souci par Rui Patricio.

17e: Passion records. Ronaldo a inscrit son 107e but en sélection. L'Iranien Ali Daei et ses 109 réalisations, record mondial, sont plus que jamais dans la ligne de mire du sniper de la Juve.

 

15e: BUUUUUT PORTUGAIS. Mais quel contre !!! Sur un corner allemand, Bernardo Silva remonte le terrain, lance parfaitement Diogo Jota, qui offre un cadeau à Cristiano Ronaldo, auteur de son 112.223e but à peu près depuis qu'il a débuté le foot.

12e: Les Portugais ne gardent pas un ballon. Et les vagues reviennent sans cesse sur leur but.

9e: Frappe de Havertz repoussée par Rui Patricio. Gnabry est très vif, mais pas assez sur le coup.

8e: Les Allemands ont très bien commencé leur match. Mais les Portugais ont l'habitude de plier avant de sévir. Les Hongrois peuvent en témoigner.

5e: Oh quel but allemand ! Signé Gosens au second poteau d'une merveilleuse reprise sur un centre de Ginter. Mais il est refusé pour un hors-jeu de Gnabry.

2e: Comme l'indique Xavier Domergue sur M6, l'arbitre anglais, Anthony Taylor, officiait lors du Finlande - Danemark marqué par le malaise de Christian Eriksen, au cours de laquelle il avait parfaitement réagi à une situation très, très compliquée.

18h: LE COUP D'ENVOI est donné. 

17h55: Les hymnes !!!

A Portuguesa d'abord, puis le Deutschlandlied (enfin, sa troisième strophe seulement mais on ne va pas entrer dans les débats historiques).

 

17h50: Gare à vous !

S'ils prennent un nouveau carton jaune, Ruben Dias et Joshua Kimmich seront suspendus pour le dernier match de poule.

17h45: Idem côté allemand

On ne change pas une équipe qui gagne, ni une formation qui perd apparemment.

La preuve côté allemand, quatre jours après la défaite face à la France (0-1).

 

17h37: Les mêmes côté portugais

Fernando Santos a tout simplement opté pour la même équipe que contre la Hongrie (3-0). Le dynamiteur Rafa Silva, décisif sur les trois buts après son entrée en jeu, patientera donc sur le banc.

 

17h30: BIENVENUE A TOUTES ET TOUS

Après ce match crispant des Bleus face à la Hongrie, place à l'autre match du groupe F, entre un Portugal à trois points et une Allemagne à zéro pour l'instant.

Vainqueur tardif mais large de la Hongrie (3-0) lors de la première journée de l’Euro, le Portugal aborde en force ce choc face à l’Allemagne, qui a l’avantage de jouer chez elle à Munich. Pas une garantie de résultat, comme le prouve la défaite inaugurale des coéquipiers de Toni Kroos contre la France (0-1).

Pour ne pas que les 15 ans d’amour entre la Mannshaft et Joachim Löw s’achèvent avant terme, c’est-à-dire avant la finale du 11 juillet, nos cousins germains n’ont plus le droit à l’erreur. La bande à Cristiano Ronaldo aimerait quant à elle composter son ticket pour les 8es avant l’ultime duel de la phase de poule contre la France, mercredi.

» Parce qu’une affiche comme celle-là, ça ne se manque pas, on se retrouve dès 17h30.