FC Nantes : Le président Waldemar Kita a déposé plainte pour menaces sur les réseaux sociaux

FOOTBALL Le président du FCN, qui est très contesté par une grosse frange de supporteurs, devrait être mis sous protection policière

D.P.

— 

Waldemar Kita.
Waldemar Kita. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Menacé sur les réseaux sociaux (Twitter) dans la journée de mardi, le président du FC Nantes Waldemar Kita a déposé plainte, selon le journal L'Equipe.

Dimanche soir, le FCN, même s’il s’est incliné (0-1) contre Toulouse à la Beaujoire en barrages retour, s’est maintenu en Ligue 1. Pourtant, après la rencontre, une trentaine de personnes encagoulées a pénétré dans l’enceinte du stade et a violenté certains salariés, qui fêtaient le maintien. Une opération « coup de poing » provoquée par le fait que la direction du club nantais (accompagnée par des salariés et les agents Mogi Bayat et Bakari Sanogo) avait dans la soirée déterré le cercueil du « FC Kita », mis sous terre une semaine avant par un millier de supporteurs.

Toujours selon L'Equipe, le président Kita devrait être mis sous protection policière. A la Beaujoire, il est toujours accompagné de gardes du corps.