Losc : Christophe Galtier quitte Lille

FOOTBALL L'entraîneur lillois, champion de France, a annoncé ce mardi son départ du club nordiste

Francois Launay
— 
Christophe Galtier, l'entraîneur lillois
Christophe Galtier, l'entraîneur lillois — AFP
  • Après trois ans et demi au Losc, Christophe Galtier a décidé de quitter le club nordiste. 
  • Tout juste sacré champion de France, l'entraîneur estime être arrivé en fin de cycle. 
  • Il pourrait rejoindre Nice, Lyon ou Naples dans les prochains jours

L’épilogue était redouté par tous les supporters du Losc, il est désormais officiel. Moins de vingt-quatre heures après la célébration du titre de champion de France dans les rues de Lille, Christophe Galtier a annoncé ce mardi qu’il quittait le club nordiste. Dans une interview accordée à L’Equipe, l’entraîneur lillois explique les raisons de son choix.

« J’ai informé mon président, Olivier Létang, après l’avoir beaucoup écouté ce mardi matin que j’allais quitter le Losc. Ou que j’arrêtais avec le Losc, je ne sais pas trop quel terme il faut employer. J’ai tout simplement l’intime conviction que j’ai fait mon temps ici. Que ce cycle de quatre ans est assez long pour un entraîneur. Je ne veux pas partir sur un succès. Je pars car j’ai décidé qu’au bout de quatre ans, il était temps de partir », raconte le coach nordiste.

Du maintien au titre suprême

Arrivé en décembre 2017 sur les bords de la Deûle, Galtier a tout connu avec le club nordiste. D’un maintien arraché sur le fil en fin de saison en mai 2018 avant une fin en apothéose ce dimanche 23 mai avec un incroyable titre de champion arraché de haute lutte au PSG. Arrivé en fin de cycle, l’entraîneur nordiste savait qu’il ne pourrait pas faire mieux que ce sacre national avec le club nordiste. Au bout de trois ans et demi, il rend donc son tablier fort d’une présence dans le top 4 ces trois dernières saisons (2e en 2019, 4e en 2020 et 1er en 2021). Adulé par les fans du Losc, Galtier est le principal artisan du titre et laissera une trace indélébile dans l’histoire d’un club.

Recruté par l’ancien président Gérard Lopez, parti en décembre 2020, Galtier était très proche de son ancien patron. Une relation de confiance qu’il n’a pas vraiment établie avec Olivier Letang, le successeur de Lopez à la tête du club nordiste. A un an de la fin de son contrat, le technicien de 55 ans fait donc ses valises pour une destination encore inconnue.

Le projet niçois ne le laisse pas insensible

S’il reconnaît être en discussion avancée avec Nice, Lyon et Naples, l’entraîneur assure ne pas avoir encore fait son choix. Même si le projet niçois financé par Ineos et piloté par son ami Julien Fournier ne le laisse clairement pas insensible. « Partout où va Ineos, ils gagnent. Ils sont sur la voiture la plus rapide en Formule 1. Ils sont sur les bateaux et les vélos les plus rapides du monde. Evidemment qu’on regarde ce qu’est le groupe Ineos car il force le respect. », assure Christophe Galtier.

Du côté de Lille, le départ de Galtier pourrait entraîner celui de plusieurs joueurs. Déjà, le gardien Mike Maignan est sur le point de s’engager avec l’AC Milan. D’autres éléments importants du titre (Botman, Celik, Soumaré, Sanches, Bamba, Ikoné…) pourraient suivre car le club nordiste, confronté à la crise sanitaire, doit faire des économies. Pour remplacer Galtier, le nom de Laurent Blanc, très proche d’Olivier Létang, circule de plus en plus. Une grande page d’histoire du club se tourne, une autre ne demande qu’à s’ouvrir.