FFF : Plan social à la fédé, où 26 postes vont être supprimés

FOOTBALL La FFF invoque les effets de la crise sanitaire pour justifier le plan social

W.P, avec AFP

— 

Noël Le Graët
Noël Le Graët — VSPress/SIPA

La direction de la Fédération française de football va se séparer de 26 personnes dans le cadre d’un plan social, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier, confirmant des informations du Monde. Ce projet de plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été présenté lundi matin par la direction aux représentants du personnel, a indiqué une source proche du dossier, confirmant les informations du quotidien qui évoque des économies attendues de deux millions d’euros et précise que les modalités précises de ce PSE restent encore à définir.

Il est porté par la directrice générale Florence Hardouin et François Rajaud, le directeur des ressources humaines de transition, nommé après le départ fin mars de l’ancien directeur en poste, Pierre-Arnaud Custody, indique-t-on de mêmes sources. L’une de ces sources a précisé que la quinzaine de directeurs de la FFF ont été consultés avant cette communication au comité social et économique (CSE) de la FFF.

30 millions d’euros de recettes en moins la saison dernière

Selon Le Monde, le plan social concerne 26 postes, sur les quelque 330 que compte la FFF, dont le siège est situé boulevard de Grenelle, dans le XVe arrondissement de Paris. Mi-mars, la FFF avait déploré 30 millions d’euros de recettes en moins sur la saison 2019-2020 par rapport à l’exercice précédent, des pertes liées à la pandémie de Covid-19 (billetterie, droits TV…). Début mai avait été avancé un chiffre prévisionnel de 5,7 millions d’euros de déficit, lors d’un comité exécutif, selon une source proche du « Comex ».

Selon cette même source, le président de la FFF Noël Le Graët​, réélu en mars, avait évoqué le projet de plan social lors de ce comité exécutif début mai, arguant les difficultés économiques de la FFF après l’arrêt d’activités lié au Covid-19. Un autre comité exécutif est prévu jeudi au sein de la FFF, au cœur d’une semaine marquée par l’annonce mardi de la liste du sélectionneur des champions du monde français, Didier Deschamps, pour l’Euro (11 juin-11 juillet).