Rennes – PSG: Tenu en échec, Paris laisse filer Lille vers le titre de champion... Revivez le match en direct

FOOTBALL Le PSG veut conserver son titre, le Stade Rennais vise toujours l’Europe

Nicolas Stival

— 

Le Rennais Serho Guirassy a maintenu son équipe dans la course à l'Europe et plombé les espoirs de titre du PSG.
Le Rennais Serho Guirassy a maintenu son équipe dans la course à l'Europe et plombé les espoirs de titre du PSG. — David Vincent / AP/ Sipa

23h10: Sur ce, je vous souhaite une excellente (toute) fin de soirée ainsi qu’une très bonne semaine. A bientôt !!!

23h07: A l'issue de cette belle prestation, les Rennais restent en course pour l'Europe. Les Bretons sont septièmes, mais avec seulement un point de retard sur Lens (sixième) et Marseille (cinquième) qui ont perdu ce week-end. 

23h02: VOILA, C'EST FINI !!! Marquinhos est à terre. Le PSG laisse sans doute filer Lille vers le titre ce soir. Les Parisiens comptent trois points de retard sur le Losc à deux journées de la fin. C'est quasiment rédhibitoire. Pas sûr que la demi-finale de Coupe de France mercredi à Montpellier les console.

90e+5: DOKU RATE LE BREAK. Côté gauche, le comte belge repique intérieur mais rate ta frappe.

90e+3: Marquinhos finit avant-centre. Comment mieux signifier que ce nul est une défaite pour le PSG ?

90e+2 : Génésio peaufine son coaching. Soppy remplace Traoré, Del Castillo remplace la buteur Guirassy.

90e+1: On entre dans les arrêts de jeu. ET NAVAS QUI SAUVE ENCORE LE PSG !!! Flavien Tait, excellent ce soir, enroule un ballon et le Tico des Titis le sort !

89e: Je ne sais pas si dans le staff pléthorique du PSG, il y a un spécialiste de la méditation, mais ça ne ferait pas de mal aux Parisiens, tant ils dégoupillent facilement.

87e: ROUGE POUR KIMPEMBE !!! Il l'avait frôlé à Manchester, il y a droit ce soir. Les deux pieds décollés, en retard sur Doku dont il prend la cheville. A mon avis, il va être suspendu pour le début de saison prochaine...

86e: Je tiens à m'excuser, puisque Kean est toujours présent sur le terrain (mais toujours transparent dans le jeu). C'est Dagba qui avait été remplacé par Florenzi tout à l'heure, ce qui semble plus logique.

85e: La frappe enroulée de Guirassy, qui ressemble un peu à celle de Tait tout à l'heure !!! Navas reste solide.

84e: LES HEROS SONT FATIGUES. Pas mal d'erreurs de part et d'autre maintenant, dans les ultimes minutes. 

83e : Terrible non-accélération d’Icardi sur une passe de Neymar. Aguerd le double à cloche-pied. Bon j’arrête, on va dire que je m’acharne.

80e: Les cancres de l'Etihad Stadium font leur entrée. Florenzi et Icardi remplacent Draxler et Kean. L'Italien n'a pas fait beaucoup mieux ce soir que l'Argentin à Manchester...

78e: On se croirait en Top 14 avec tous ces changements. A noter l'entrée d'Andy Diouf, 18 ans, qui fait ses débuts en Ligue 1 pour Rennes, au centre de formation décidément prolifique. Et qui prend un carton jaune juste après.

77e: Maintenant, c’est clairement Rennes qui a la mainmise sur la rencontre. Ce dernier quart d’heure va être palpitant.

75e: « Vamos », « vamos »… « Vale », « vale »… On se croirait en Liga quand on entend la bande-son de ce match à huis clos.

74e: Neymar fait la moue. Mais ce soir, Bakker n'est pas là pour que le Brésilien se passe les nerfs.

72e: Rennes peut toujours croire à l'Europe, mais Paris laissera filer Lille vers le titre si on en reste là.

70e: ET LA VOILA L'EGALISATION !!! Et elle n'est pas volée. Sur un corner très bien tiré par Bourigeaud, Guirassy décolle au-dessus de Marquinhos et place un coup de tête poteau rentrant.

69e: Pochettino sent que son PSG souffre de plus en plus. Di Maria, discret en seconde période et Herrera, déjà averti, sortent pour laisser leur place à Rafinha et Gueye.

67e: Elle était vicieuse cette belle frappe enroulée de Flavien Tait. Keylor Navas se détend et la sort en corner juste après le rebond !!!

61e: Il est près de 22 h 30 un dimanche soir, et il est donc temps pour Lesley Ugochukwu d'aller au lit. Plutôt intéressant le gamin de 17 ans pendant cette heure de jeu. C'est Clément Grenier, l'esthète ardéchois, qui fait son entrée.

59e: Je ne sais pas si c'est sa prolongation prochaine qui le motive, mais Draxler est plutôt intéressant ce soir. Surtout depuis qu'il a été replacé très haut dans l'axe du 4-4-2 aligné depuis la mi-temps par le PSG.

58e: Joli duel lusophone entre Neymar et Da Silva, qui tacle bien le Brésilien.

57e: Paf, jaune pour Herrera, le mastiff basque.

56e: Comment on dit « otarie » en allemand ? Draxler fait quatre jongles, pivote et frappe du gauche juste à côté. Joli le dandy !

55e: Aïe, ça ne sent pas bon pour Kurzawa, blessé en défendant sur Doku. Il sort en claudiquant et Abdou Diallo rentre.

53e: Qu'est-ce qu'il va vite Doku !!! Pour l'instant ça ne donne rien de très productif mais c'est impressionnant.

52e: L'EXTER DU GAUCHE DE MAOUASSA !!! C'est dévié par Dagba en corner.

49e: A noter que Moïse Kean, avant-centre en difficulté lors de la première mi-temps, a glissé côté gauche. 

47e: OH la pauvre frappe de Doku !!! Le contrôle est superbe, mais le tir digne d'un U11...

46e: Donc pour résumer, si ça ne bouge plus, le PSG revient à un point de Lille, et Rennes peut oublier l'Europe.

22h11: Allez, on repart. On va voir si les Rennais ont digéré ce péno venu d'un peu nulle part.

21h57: Petite discussion Génésio-Marquinhos dans les vestiaires, entre gentlemen. Sur Canal+, Damien Da Silva conteste le péno mais reste mesuré. Bon, une petite pause pour se remettre de nos émotions, et on se retrouve dans quelques minutes.

21h55: Et hop, deux secondes après le penalty, c'est la mi-temps. Les Rennais vont l'avoir mauvaise je pense...

45e+6: NEYMAR FACE A GOMIS... ET C'EST DEDANS !!! Le gardien sénégalais part du bon côté sur sa droite, il la touche mais pas assez pour la sauver...

45e+4: C'EST UN PENALTY !!! Et un jaune pour Aguerd. On a vu plus évident, mais bon...

45e+3: Kurzawa qui sort en boitant, alors que Ruddy Buquet se dirige en courant vers le bord du terrain pour vérifier s'il y a péno ou pas sur l'intervention du défenseur marocain de Rennes. 

45e+1: on a frôlé le but de l'année (allez, du mois, ne nous enflammons pas) !!! Super centre de Di Maria que Kurzawa en position d'avant-centre reprend de manière acrobatique trois mètres au-dessus. Le latéral gauche parisien a reçu une bonne semelle d'Aguerd sur l'action...

44e: MAESTRO KIMPEMBE, qui tacle un ballon afin d'empêcher Doku de filer au but...

43e: Très belle action parisienne gâchée par une frappe de Neymar qui vient d'atteindre l'ISS. Reste à savoir si Thomas Pesquet a eu le temps de faire une photo du tir. 

41e: Belle sortie de Gomis dans les pieds de Neymar, pas très inspiré sur le coup.

39e: Il suffisait de presque rien, peut-être 10 cm de moins, pour que Kean ouvre la marque de la tête sur un centre de Dagba. Mais le latéral droit avait laissé sortir le ballon en six mètres avant de délivrer son offrande.

37e: Rennes va mieux là. Pas Kurzawa en revanche.

35e: HUM HUM... Danilo Pereira percute Guerassy dans le dos alors qu'il filait vers le but de Navas. Ruddy Buquet ne bronche pas. Mouais...

33e: Les Rennais se mettent à trois pour bloquer Neymar. Et c'est Terrier qui lui pique le ballon à 25 m des buts de Gomis. Souci : ce bon Martin est censé jouer avant-centre. 

31e: Passé côté droit, Doku fait maintenant souffrir Kurzawa et tente de récupérer un péno à peine abusé. L'arbitre Ruddy Buquet ne se laisse pas avoir.

29e: BUT POUR RENNES, refusé logiquement pour hors-jeu. Au départ, une frappe de Doku déviée de la poitrine par Guirassy. Auparavant, la fusée belge avait servi Tait dont la jolie frappe avait été repoussée par Navas.

26e: C'est de l'attaque-défense depuis près d'un quart d'heure. Les Rennais ne gardent pas un ballon.

24e: Angel Di Maria qui choisit de frapper depuis l'angle droit de la surface rennaise. Gomis repousse sans trop de souci.

23e: Dagba bien parti pour galérer toute la soirée face au TGV belge Doku... 

21e: Tiens, un corner tiré à deux qui ne donne rien... Une pratique aussi utile que le pas de l'oie dans le rugby.

20e: Ouh la semelle de Bourigeaud sur la cheville droite de Neymar... Le Brésilien reste quelques secondes au sol mais devrait éviter l'amputation.

18e: Et maintenant c'est Neymar qui menace les buts bretons. La défense rennaise est aussi sereine qu'un ver de terre dans un poulailler.

17e: ARRET DE GOMIS ! Décidément en forme, Maouassa remet plein axe un centre de Neymar. La frappe d'Herrera est dévié par le gardien rennais.

15e: Impossible de décrire ce coup franc tapé par Maouassa. Allez, un mot : risible.

14e: Double faute parisienne: Kimpembe met une semelle à Tait, Kurzawa retient Terrier par le maillot. Et un bon coup franc pour Rennes.

11e: ça commence sérieusement à chauffer sur le but rennais là. Un joli centre en retrait de Kurzawa débouche sur une frappe d'Herrera. Juste à côté.

10e: 67% de possession du ballon pour le PSG. Mais ça ne donne pas grand-chose pour l'instant.

8e: OH NEYMAR !!! A l’origine de l’action, le Brésilien « fête » sa prolongation de contrat en loupant complètement son contrôle à 5 m des buts de Gomis…

6e: ça flotte dans la défense centrale rennaise. Mais la frappe en pivot de Kean file un peu plus près des étoiles.

3e: Hop, le ballon qui passe sous la semelle de Kurzawa et file en touche. Parfait pour la confiance, ça...

2e: LA PREMIERE OCCASE DU MATCH EST RENNAISE !!! Servi par Tait, Guirassy enrhume Marquinhos mais foire sa frappe...

21h05: Ce match sent la galette-saucisse et l'Europe. C'EST PARTI !!!

21h: Un nouveau bel hommage à Christophe Revault, l'ancien gardien rennais et parisien décédé jeudi dernier, avec une minute de silence.

 

20h57: Pour en revenir à Lesley Ugochukwu, il n’a pour l’instant que quelques minutes de Ligue 1 dans les jambes, quand Rennes avait giflé Dijon (5-1) le 25 avril. Bon en même temps, il est né en 2004 (rien que d’écrire ça, je perds les trois cheveux qui me restent !!!) dans la métropole d’Ille-et-Vilaine. Bruno Génésio lance donc le neveu de l’ancien défenseur nigérian de Rennes Onyekachi Apam pour l’un des matchs phares de la saison de son équipe.

20h52: Il y a donc cinq changements dans l'équipe parisienne par rapport à celle qui a perdu mardi à l'Etihad Stadium. Donc Kean, titulaire en pointe alors qu'Icardi paie son match en bois contre City.

20h48: « Et le PSG ? » me direz-vous avec le sens de la répartie qui vous caractérise ? Et bien voilà.

 

20h46: Et pour débuter, la compo de Rennes. On vous a déjà dit que Nzonzi et Camavinga n’étaient pas là. Conséquence : le très jeune Lesley Ugochukwu (17 ans) fête sa première titularisation en Ligue 1 au milieu.

 

20h45: BONSOIR A TOUTES ET TOUS.

En cinq jours, Paris peut tout perdre. Battu et éliminé en demi-finale de la Ligue des champions mardi à Manchester City, le PSG doit gagner ce dimanche soir à Rennes pour recoller à un point de Lille, leader galopant de Ligue 1. Et ne parlons même pas d’une défaite, qui laisserait la bande de Pochettino à respectivement une et deux longueurs de Monaco (3e) et Lyon (4e), alors qu’il ne restera que deux journées à jouer.

Pour éviter un éventuel scénario catastrophe, le triple champion de France en titre n’a donc pas le choix, même privé de Mbappé (suspendu) et de Verratti (encore blessé). Souci : il se déplace chez des Rennais qui n’ont pas encore déplié le parasol et chaussé les tongs. Les septièmes de L1, déplumés au milieu avec les suspensions de Camavinga et Nzonzi, peuvent encore rêver d’Europe. A condition de battre le PSG…

» Parce qu’il y a forcément du spectacle lorsque deux équipes ne peuvent pas se contenter d’un nul, on se retrouve dès 20h45 pour passer une soirée sympathique.