Losc : Ces chiffres qui montrent que Lille a une bonne gueule de champion

FOOTBALL Le club nordiste est leader de Ligue 1 à deux journées de la fin

Francois Launay

— 

Burak Yilmaz, l'un des hommes forts de ce Losc 2020/2021
Burak Yilmaz, l'un des hommes forts de ce Losc 2020/2021 — AFP
  • Leader de Ligue 1, le club nordiste n'est plus qu'à deux victoires du titre. 
  • Une saison incroyable qui s'explique par plusieurs facteurs

L’exploit est à portée de main. Vainqueur vendredi du derby du Nord à Lens (0-3), le Losc s’est encore rapproché du quatrième titre de champion de France de son histoire. Leader de Ligue 1 à deux journées de la fin, le club nordiste sera sacré s’il reporte ses deux derniers matchs le 16 mai à domicile contre Saint-Etienne et le 23 mai à Angers, deux clubs qui n’ont plus rien à jouer.

« Il y a encore deux obstacles. On va jouer deux adversaires qui vont jouer relâchés, sans aucune pression. On doit se préparer avec beaucoup de concentration. Notre saison est magnifique, maintenant il faut la rendre exceptionnelle », espère Christophe Galtier, un coach lillois qui a de sacrés arguments pour croire au karma de son équipe.

Un record historique de points en Ligue 1

En battant Lens vendredi, les Lillois ont battu leur record historique de points en Ligue 1. Avec 79 points au compteur (et encore deux matchs à jouer), le Losc fait déjà mieux que l’équipe du doublé en 2011 qui avait été sacrée championne avec 76 unités. Plus largement, Lille est aussi l’équipe qui a le moins perdu en championnat cette saison avec seulement trois défaites (à Brest, contre Angers et Nîmes). Les Nordistes ont aussi pris 12 points contre leurs concurrents directs (PSG, Lyon, Monaco) sans perdre un seul match. Lille aime les sommets.

Une défense de fer

Une nouvelle fois invincible vendredi à Lens, Mike Maignan a gardé ses cages inviolées pour la 20e fois de la saison en 36 matchs. Un chiffre fou qui témoigne des grandes performances du gardien lillois cette saison. Maignan fait déjà aussi bien que Kevin Trapp, gardien du PSG en 2015/2016. Et le portier nordiste pourrait encore améliorer son record car il s’appuie aussi sur une défense de fer. Avec seulement 22 buts encaissés, le Losc a la meilleure défense du championnat et même d’Europe. Cette solidité est l’une des raisons principales de l’incroyable saison des Dogues.

Un buteur en état de grâce

Sa frappe de 25 mètres en pleine lucarne lors du derby fait déjà partie des buts de la saison. Et témoigne de l’immense confiance actuelle de Burak Yilmaz, l’attaquant turc du Losc. Pendant longtemps cette saison, on résumait le Losc à son collectif sans failles. Mais plus le titre se rapproche, plus Yilmaz montre qu’il est bien le facteur X capable de mener son club vers le titre.

Absent deux mois sur blessure en début d’année, le joueur de 35 ans, arrivé l’été dernier dans le Nord, est inarrêtable depuis l’arrivée du printemps. Avec 6 buts inscrits lors des 5 derniers matchs dont un doublé à Lyon et à Lens, le Kral (le roi) porte clairement Lille vers le sacre. Avec 15 buts au compteur, Yilmaz peut aussi compter sur le réveil de Jonathan David. Arrivé cet été, la recrue la plus chère de l’histoire du club (30 millions d’euros) a été longtemps en manque de confiance. Mais depuis janvier, il ne s’arrête plus. Avec 12 buts marqués, il contribue aussi à la réussite lilloise de cette fin de saison.