RC Lens-Losc : Lille n'a jamais été aussi proche du titre de champion

FOOTBALL Le Losc s'est imposé sans trembler vendredi soir (0-3) sur la pelouse de son rival lensois

Francois Launay

— 

Ligue 1: Le débrief express de Lens-Lille — 20 Minutes
  • Vainqueur du derby à Lens, Lille n’est plus qu’à deux victoires du titre.
  • Le club nordiste résiste à la pression dans cette fin de saison où il établit de nouveaux records.

C’était le match que redoutaient le plus les joueurs du Losc. Un derby à trois journées de la fin chez le voisin lensois en lice pour une qualification européenne. Mais Lille a négocié en champion ce grand tournant de la fin de saison (0-3). Aidé par un penalty d’entrée (2e) et l’expulsion du Lensois Michelin (35e), le Losc a enchaîné un troisième succès d’affilée en Ligue 1. Une victoire qui le rapproche du quatrième titre de champion de son histoire. « Aujourd’hui, on a fait un grand pas mais le plus dur reste à venir », calme Jonathan David, auteur du troisième but des Dogues.

Avec deux matchs à jouer contre Saint-Etienne le 16 mai puis à Angers le 23 mai, deux équipes qui n’ont plus rien à jouer, Lille a plus que jamais son destin en main. Mais la méfiance, réelle ou surjouée, reste de mise. « Ce que je redoute, c’est la nervosité. Plus vous arrivez près du but, plus ça peut se tendre. On va sûrement jouer deux équipes qui n’auront aucun enjeu et vont arriver relâchés. Elles vont jouer leur match sans aucune pression et vouloir battre le leader actuel. On va se préparer avec beaucoup d’humilité et beaucoup de concentration », assure Christophe Galtier, l’entraîneur d’un Losc lancé dans une saison record.

Phénoménal Yilmaz

Avec 79 points au compteur, Lille a battu vendredi son record historique de points en Ligue 1. De son côté Mike Maignan a signé un 20e match (sur 36) sans prendre de but, preuve de l’incroyable solidité nordiste. Si le club nordiste n’est plus aussi flamboyant qu’à l’automne, il a dans ses rangs un phénoménal Burak Yilmaz qui a éclaboussé de sa classe le derby avec un nouveau doublé. Un peno tiré sans trembler et surtout une frappe monstrueuse de 25 mètres en pleine lucarne qui va beaucoup compter dans la trace légendaire que le Turc est en train de laisser dans le Nord. « C’est un joueur qui joue sans aucune pression, qui connaît ce genre de rendez-vous », admire Galtier.

«On est une surprise et les gens aiment ça»

Avec une défense de fer et un buteur en état de grâce, le Losc a tout en magasin pour aller décrocher l’un des titres les plus épatants de ces dernières années. Une issue incroyable que Christophe Galtier, qui n’a jamais été sacré en Ligue 1, essaie de préparer au mieux.

« J’ai vécu une année comme adjoint à Lyon où on a gagné beaucoup de trophées. Je m’inspire de ce que j’ai pu observer dans ces matchs à pression. Je suis très concentré et je suis relâche parce que notre saison est magique à nous de la rendre maintenant exceptionnelle. On est une surprise et les gens aiment ça » reconnaît le coach lillois. Ne reste plus qu'à réussir le braquage du siècle devant le PSG de Neymar et Mbappé. Le gros lot n'a jamais été aussi proche.