OL-FC Lorient : Lyon se promène et remonte provisoirement sur le podium.... Revivez ici le net succès lyonnais (4-1)

FOOTBALL Larges vainqueurs contre Lorient ce samedi (4-1), grâce à une belle seconde période, les Lyonnais mettent la pression sur l'AS Monaco dans la course à la Ligue des champions

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Houssem Aouar a été déterminant ce samedi, en ouvrant le score contre Lorient.
Houssem Aouar a été déterminant ce samedi, en ouvrant le score contre Lorient. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

23h15 : Et hop, voilà notre  débrief vidéo de cette rencontre de la 36e journée de Ligue 1. Avec un premier sujet sur l'initiative des supporters lyonnais aujourd'hui, à retrouver ici. A demain matin pour un autre sujet de retour sur la fin de saison lyonnaise, la bise.

 

L’OL met officiellement la pression sur l’AS Monaco, qui jouera dimanche (17h05) à Reims. Les Lyonnais reprennent en effet la troisième place, avec deux points d’avance et une bonne opération aussi au niveau du goal-average grâce à un large succès qui a mis près d’une heure à se décanter (4-1). Il restera à l’OL deux succès à aller chercher, à Nîmes et contre Nice, pour espérer disputer la Ligue des champions, mais ça dépendra donc d’un faux pas de l’ASM. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment deux articles et la vidéo de retour sur ce match dans la soirée et demain matin sur le site. On vous laisse avec la première réaction d'Houssem Aouar, l'une des grandes satisfactions du jour côté lyonnais.

 

C’est fini ici, avec une dernière demi-heure assez folle, même si dénuée de suspense. Poussifs en première période, les Lyonnais ont vraiment fait le boulot derrière, à partir du joli but d’Houssem Aouar. 25 tirs à 8, 59 % de possession, il n’y a pas eu photo en faveur de l’OL aujourd’hui. A noter que les joueurs filent dans les tribunes du virage nord afin d'aller remercier leurs supporters, qui ont donné de la voix tout le match, à l'extérieur du stade.

 

89e : Enooooooorme occase manquée par Habib Keita (19 ans), milieu malien de l’OL dont c’est la première apparition professionnelle. Il hérite d’un ballon qui traîne, après un bon centre de Cherki, mais dévisse sa frappe du gauche, qui passe nettement au-dessus.

83e : Jolie frappe victorieuse de Thomas Monconduit ! Quelle avalanche de buts en seconde période ici, et réduction de l’écart anecdotique du milieu lorientais, d’une mine lointaine sur laquelle Lopes n’est pas impérial.

77e : Buuuuuuuuuut de Guimaraes à nouveau ! Pfiouuuuuu Lorient a totalement lâché et va prendre cher au goal average. Seul Gravillon tente de se battre sur une nouvelle percée de Guimaraes, qui profite d’une remise assez géniale de Simani en talonnade. Derrière, Guimaraes allume Nardi (cette fois sans fioritures).

71e : Buuuuuuut de Guimaraes sur sa deuxième tentative (course toujours aussi ridicule). L’arbitre l’a sauvé en estimant que Nardi était trop avancé (logique vu qu’il a dû patienter 23 secondes avant la frappe. L’OL et surtout Guimaraes s’en sortent vraiment bien, devant un Memphis désormais hilare. Ca sent la longue soirée de chambrage dans le vestiaire lyonnais.

 

70e : Aaaaaaaaaaah worst course d’élan ever pour Bruno Guimaraes. En l’absence sur le terrain de Memphis, mais aussi d’Aouar, c’est le milieu brésilien qui s’y colle, avec 73 pas d’élan, un décalage d’appuis à gauche, un sprint d’abord puis des petits pas complètement arrêtés… Nardi s’interpose sur une frappe moyennasse derrière. Memphis est proche de se marrer en tribunes en assistant à ce sketch.

69e : Penalty lyonnais désormais, après un tacle mal maîtrisé de Lemoine sur Guimaraes en pleine surface !

65e : Le breaaaaak lyonnais ! A l’origine… une longue touche de Cornet en profondeur pour Toko Ekambi, qui profite de la naïveté de la défense lorientaise. Celui-ci manque (comme d’hab) sa finition, en étant contré par Gravillon. Mais Paqueta conclut l’affaire de la tête au second poteau. Ça sent très bon pour l’OL cette affaire.

64e : A Lorient, le bien nommé Armand Laurienté vient d’entrer en jeu à la place d'Hergault. « Plus de faute dans les 40 mètres » aurait hurlé Rudi Garcia.

60e : Bon, malheureusement on ne verra pas plus longtemps Houssem Aouar aujourd’hui, Thiago Mendes vient de le remplacer.

58e : Nardi sort quand même un gros match. Il enchaîne à l’instant deux parades sur des frappes puissantes de Guimaraes et Cornet. Mais franchement, on voit mal ces Merlus de la deuxième période jouer un tour à l’OL, bien plus convaincant désormais.

53e : Buuuuuuuuuuut ! La voilà la libération pour l’OL avec le grand come-back d’Houssem Aouar. On vous conseille le contrôle aérien régalade du milieu lyonnais, qui devance de peu Gravillon. Puis plat du pied sécurité et Lyon respire enfin !

51e: Voilà la première grosse alerte depuis la pause en faveur de l'OL : Aouar hérite d'un bon ballon de Paqueta et balance un centre très fort devant le but de Nardi. Personne ne la touche mais c'était chaud.

50e : Nouvelle faute de Guimaraes, qui doit vraiment faire gaffe car il a été averti en première période, tout comme Aouar.

46e : Ça repart, avec un changement d’emblée : Slimani remplace Kadewere à la pointe de l’attaque lyonnaise. Il faut dire que c’est vraiment dur (comme très très souvent depuis janvier) de ne pas tomber sur le tandem Toko Ekambi-Kadewere après cette première période.

Mi-temps ici, et ça peut sentir l’aprem compliqué pour l’OL, qui manque autant d’inspiration et de vitesse que d’efficacité sur ses quelques mouvements réussis. 59 % de possession certes, mais les Merlus se sont en plus montrés de plus en plus dangereux en contres au fil de cette première période. Espérons pour les Lyonnais que le Highway to Hell qui passe actuellement au Parc OL ne sera pas prémonitoire. Les visages d'Aulas, Memphis (suspendu) et Denayer (blessé) résument plutôt pas mal ces 45 minutes.

 

45e : Les images d’un pousse-ballon hypra-brouillon de Toko Ekambi dans la défense lorientaise feraient presque de la peine tant il y aurait pu y avoir une vraie occase au bout.

39e : In-cro-yable triple occase pour l’OL !!!!!! Nardi repousse à deux reprises des frappes de Kadewere (qui a vraiment perdu son efficacité en 2021), qui s’est présenté au duel après une récupération de Guimaraes. Puis dans la foulée, Abergel sauve quasi-miraculeusement devant un Guimaraes pas assez tueur. Plus que jamais sur cette occase, on se dit que Memphis risque de vraiment manquer cet aprem.

33e : Cette fois, De Sciglio est impeccable pour s’imposer avec un gros tacle devant Wissa. Et oui, Lorient est de plus en plus dangereux dans la profondeur.

30e : Très limite cette passe en retrait de Guimaraes pour Lopes. Très actif, le meilleur buteur lorientais Moffi traînait par là mais le gardien lyonnais a pu s’en sortir.

24e : En parlant de virage nord, on entend pas mal les chants des supporters qui viennent de l’extérieur de l’enceinte. Belle initiative par les temps qui courent, ça met un peu de vie dans pareil match à enjeu, et à huis clos, de fin de saison.

23e : Pfiouuuuuuu, la plus grosse occase du match est… lorientaise. De Sciglio se manque totalement de la tête à 35 m de son but. Terem Moffi en profite parfaitement et lance Wissa dans la profondeur. Mais celui-ci, en un contre un face à Lopes, balance une minasse hors sujet dans le virage nord. Les Merlus n’en auront pas 12, des comme ça.

21e: Cette fois, c'est Houssem Aouar qui crée le danger près du but breton. Service de Cherki et frappe trop enroulée du milieu lyonnais, qui sera forcément très observé aujourd'hui au vu de sa saison (très) décevante.

19e : Première situation pour le FC Lorient, avec un renvoi approximatif dans l’axe dont bénéficie Enzo Le Fée. Sa frappe de 20 m est propre mais bien stoppée par Lopes.

15e : L’OL est quand même bien entré dans son match. Nouvelle belle occase avec cette fois Toko Ekambi, qui crochète Gravillon en pleine surface, mais qui ne cadre pas derrière.

9e : Arf, Dubois était bien lancé par Paqueta dans le dos de la défense lorientaise mais il manque son contrôle aérien.

7e: Rayan Cherki se met à nouveau en avant. Il joue bien le coup cette fois-ci en partant de l'aile gauche, il fixe et balance une très grosse frappe que le défenseur breton Andreaw Gravillon a du mérite de prendre pleine tête, en restant droit. Coucou Kimpembe et Paredes.

5e : Comme il ne se passe plus grand-chose depuis la grosse occase de Cherki, on vous balance l’info anniversaire du jour, avec les 400 matchs en Ligue 1 de ce cher Rudi.

 

1re : Wooooh, 30e seconde de jeu et première vraie belle opportunité pour l’OL. Rayan Cherki se retrouve seul face à Nardi après un centre de Dubois. Mais le jeune Lyonnais manque sa tête, qui passe largement au-dessus.

C'est parti ici !

16h55 : A noter qu’il y avait une belle ferveur autour du stade pour accompagner l’arrivée des joueurs lyonnais. Plusieurs centaines de supporters semblent partis pour rester aux abords du stade pour regarder ensemble ce match déterminant dans la quête de la Ligue des champions.

 

16h50 : Voici l’équipe lorientaise du jour, qui sent le FC Nantes revenir fort juste derrière pour la place de barragiste. A noter la présence sur le banc au coup d’envoi du Juninho du Morbihan Armand Laurienté.

 

16h45 : On se retrouve donc depuis le Parc OL. Ne traînons pas, voici la compo lyonnaise du jour avec comme principale surprise la titularisation… de Rayan Cherki !

 

16 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes, on a de quoi vous faire patienter avec un sujet publié hier sur notre site, et consacré à Rayan Cherki (17 ans). En manque de temps de jeu et dans le dur en Ligue 1 depuis de longs mois, le jeune milieu offensif lyonnais a signé le but synonyme de succès importantissime à Monaco, dimanche dernier (2-3). On vous laisse découvrir comment l’OL a depuis longtemps (trop ?) bichonné son jeune le plus prometteur de la génération 2003. A tout vite les amis !

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Pour ceux qui seraient plus chauds du suspense dans notre bonne vieille Ligue 1 plutôt qu’en Liga (et oui Barça-Atlético c’est par ici), ce live est pour vous. On a en effet la chance d’assister au stade à ce match OL-Lorient qui pourrait rapporter très gros aux Lyonnais, à partir de 17 heures. L’enjeu est clair et net : en l’emportant contre des Merlus (17es) encore à la lutte pour le maintien, les joueurs de Rudi Garcia (4es) retrouveraient le podium en prenant provisoirement deux points d’avance sur l’AS Monaco. Ça serait un sacré moyen de mettre la pression sur l’ASM, qui joue dimanche (17h05) à Reims, et qui semblait avoir sécurisé il y a peu sa qualif' en Ligue des champions (4 points d’avance samedi dernier). Le bouillant choc entre les deux équipes dimanche dernier (2-3) a relancé la donne, et l’OL n’a pas le droit de ne pas confirmer contre Lorient aujourd’hui. Et ce même si les absents sont nombreux, entre les suspendus Memphis Depay, Maxence Caqueret et Marcelo (Mattia De Sciglio pourra lui jouer après la saisie vendredi du CNOSF par le club), ainsi que les blessés Jason Denayer, Djamel Benlamri et Melvin Bard. A trois journées de la fin, ça peut s'annoncer aussi passionnant pour le duel Losc-PSG tout en haut, que dans cette course à la troisième place entre l'ASM et l'OL.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-FC Lorient, rendez-vous par ici dès 16h45, avec un coup d’envoi à 17 heures…