Girondins de Bordeaux : Le maire Pierre Hurmic crée un « comité de suivi et de vigilance » sur le projet de reprise du club

FOOTBALL Une façon pour la municipalité de s’assurer que les Girondins ne soient pas vendus « au plus offrant » et « peser sur le choix » du repreneur

20 Minutes avec AFP

— 

Girondins de Bordeaux : Le maire Pierre Hurmic crée un « comité de suivi et de vigilance » sur le projet de reprise du club (Archives)
Girondins de Bordeaux : Le maire Pierre Hurmic crée un « comité de suivi et de vigilance » sur le projet de reprise du club (Archives) — Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic a annoncé samedi la constitution d’un « comité de suivi et de vigilance » avec des acteurs politiques, économiques et sportifs pour s’assurer que les Girondins ne soient pas vendus « au plus offrant » et « peser sur le choix » du repreneur.

« C’est notre devoir de personnalités politiques, économiques et sportives de poser des principes et des valeurs incontournables que nous ne voulons pas voir bradées à l’occasion de la vente du club » de Ligue 1, récemment lâché par son propriétaire, le fonds d’investissement américain King Street, a déclaré Pierre Hurmic à des journalistes.

« Peser sur le choix » du repreneur

« Nous ne choisissons pas le repreneur, il y a une procédure en cours (avec un mandataire ad hoc nommé par le tribunal de commerce à la demande du président du club Frédéric Longuépée) mais nous voulons peser sur le choix », a-t-il ajouté.

Ce repreneur ne doit pas être « un aventurier », ni « un fonds d’investissements » qui s’empare du « patrimoine » que représentent les Girondins, qui fêtent leurs 140 ans et affrontent Rennes dimanche dans un match important pour leur maintien en L1.

Le comité souhaite notamment que le futur repreneur porte des « investissements éloignés d’une vision spéculative », s’appuie sur « d’anciens joueurs qui ont incarné l’histoire des Girondins » et développe « une culture territoriale irriguant aussi le football féminin et amateur ».

Des projets de reprises, dont des « farfelus »

« Il y a plein de projets de reprises, les Girondins intéressent beaucoup de monde, a-t-il affirmé. Une dizaine de personnes m’ont appelé mais il y a dedans des projets farfelus et je leur dis aussi que ce n’est pas moi le vendeur. »

Au côté du maire dans la cour de l’hôtel de ville, l’ancien capitaine emblématique des Girondins Alain Giresse a indiqué : « Il y a 35 ans jour pour jour j’étais à ce balcon à brandir la Coupe de France, c’est l’histoire du club », ajoutant : « On ne veut pas être à la merci de financiers qui s’amusent » et « laissent des ruines ».

Le comité a été annoncé à l’issue d’une réunion en mairie à laquelle ont aussi assisté -sur place ou en visioconférence- François Grenet, ancien joueur emblématique, Jean-Didier Lange, un ex-président des Girondins, ainsi que les présidents de la métropole Alain Anziani, de la CCI Philippe Séguin, de la Ligue de football de Nouvelle-Aquitaine Saïd Ennjimi et du Comité régional olympique et sportif Philippe Saïd.