Tour des Flandres : « Ça va le faire ! », annonce Alaphilippe, quelques mois après sa lourde chute dans le finish

CYCLISME Le champion du monde français affirme ne pas ressasser ce cruel finish sur le Tour des Flandres alors qu’il jouait la gagne contre Van der Poel et Van Aert

A.L.G. avec AFP

— 

Julian Alaphilippe est de retour sur le Tour des Flandres, dimanche, un an après sa violente chute ici-même.
Julian Alaphilippe est de retour sur le Tour des Flandres, dimanche, un an après sa violente chute ici-même. — DIRK WAEM / Belga / AFP

Pour sa deuxième tentative dimanche sur le Tour des Flandres, encore une fois avec le maillot de champion du monde, Julian Alaphilippe affiche sa confiance dans la force collective de son équipe Deceuninck. Même si, comme il l’a expliqué samedi à l’AFP, le Français a dû digérer l’enchaînement Strade Bianche, Tirreno-Adriatico, Milan-Sanremo du mois de mars.

« Je me sens bien. J’étais fatigué après les courses en Italie, j’ai mis un peu de temps à récupérer. Ces derniers jours, ce n’était pas super, a avoué le champion du monde. Je me suis un peu rassuré dans A travers la Flandre. Je me suis senti mieux même si je n’ai pas fait de performance extraordinaire. »

La grosse chute est derrière lui

« Quelques jours tranquilles, une reconnaissance du parcours, une meilleure température dimanche, et ça devrait aller. On a une équipe très forte et, avec l’adrénaline de la course, ça va le faire ! », a-t-il avancé visiblement parfaitement requinqué. Le coureur français assure être passé à autre chose après sa très lourde chute en octobre dernier dans ce même Tour des Flandres, lors d’un finish haletant (et douloureux) avec Mathieu Van der Poel et Wout Van Aert.

« Je n’ai aucun sentiment de revanche. Pour moi, c’est une nouvelle édition, les conditions sont différentes. J’oublie ce qui s’est passé, je ne veux pas penser à ce qui aurait pu se passer autrement. Je l’accepte, c’est la vie, lâche, philosophe, Alaphilippe. On est reparti, on est motivé. Je suis concentré sur dimanche, le sentiment spécial de participer pour la deuxième fois au Tour des Flandres avec le maillot de champion du monde. C’est à la fois un plaisir et un honneur. Je suis fier de montrer le maillot. »