Coronavirus : Toulon menace de ne plus disputer la coupe d'Europe après l'imbroglio du Leinster

RUGBY Le RCT a été éliminé, sans jouer, en 8e de finale de la coupe d'Europe à cause d'un joueur positif au Covid-19 mercredi

J.L. avec AFP
— 
Baptiste Serin et les Toulonnais ne pourront pas défendre leurs chances en Irlande.
Baptiste Serin et les Toulonnais ne pourront pas défendre leurs chances en Irlande. — NICOLAS TUCAT / AFP

Edit: Cet article a été mis à jour après l'officialisation par les organisateurs de la Coupe d'Europe de rugby de la qualification du Leinster pour les quarts de finale après l'annulation du match face à Toulon

Interrompue en janvier en raison du coronavirus, la Coupe d'Europe de rugby voit sa reprise entachée par l’annulation du 8e de finale entre les Irlandais du Leinster et Toulon, à quelques heures du coup d’envoi pour raison sanitaire. Et la polémique enfle après l'officialisation par les organisateurs de la qualification du Leinster pour les quarts, "le RC Toulon n'étant pas en mesure de disputer le match", expliquent-ils​. Le RCT, qui a fait état d’un joueur de première ligne positif au Covid-19 dans ses rangs, lequel ne s’est pas rendu en Irlande, reproche aux organisateurs des « errements ».

L’European professional club rugby (EPCR), qui chapeaute la compétition, « a laissé les joueurs et le staff se rendre en Irlande, préparer le match, pour finalement les priver à quelques heures du coup d’envoi de participer à cet événement majeur. Le Rugby club toulonnais déplore fortement cette décision », a écrit le club varois dans un communiqué. Ce déplacement est estimé à plus de 250.000 euros, entre voyage et hôtel, par le président du club Bernard Lemaître, qui réfléchit à réclamer un dédommagement à l’EPCR.

« On est traités n’importe comment »

« Il y a de la colère, du dégoût… On est un peu écœurés aussi, on se donne tellement… qu’être traités comme ça, ça commence à faire beaucoup. Jusqu’au dernier moment, on a été dans la certitude de jouer. On est traités n’importe comment. Surtout que j’ai appris que c’est le gouvernement irlandais qui a interdit le match. Je me demande donc quand cette interdiction est intervenue ? », a estimé Lemaître. « Je ne suis pas sûr du tout que le RCT se réengagera en Coupe d'Europe, ce n’est plus une compétition qui nous motive », a ajouté le dirigeant, regrettant « le laxisme des procédures » et le manque de « dialogue ».

De son côté, l’organisateur a expliqué que, « après avoir étudié toutes les alternatives possibles pour faciliter l’organisation de la rencontre, il a été décidé que le match ne pouvait pas être joué en toute sécurité compte tenu à la fois des directives sanitaires actuelles en Irlande et des protocoles Covid-19 de l’EPCR ». Selon le règlement de l’EPCR, « si un match ne peut être joué en toute sécurité, alors il sera annulé, et le club dont le Covid-19 n’a pas obligé l’annulation se qualifiera pour la phase suivante ».

L’organisateur demande à remplacer tous les cas contacts sur la feuille de match

Une commission de résolution des résultats de matchs doit se réunir « dès que possible » pour statuer sur cette rencontre, a indiqué l’EPCR dans un communiqué. Après le dépistage positif mercredi, le RCT a placé le joueur à l’isolement en France et réalisé de nouveaux tests jeudi, tous négatifs. Mais la commission médicale de la compétition a estimé « qu’il y avait eu plusieurs contacts à haut risque avec le joueur testé positif », explique l’EPCR.

Selon le RCT, l’organisateur a proposé de décaler « la rencontre à dimanche à condition de remplacer les six joueurs de première ligne », les trois titulaires et les trois remplaçants. Mais il s’agissait d’une « impossibilité sportive évidente » selon le club.  « Voilà donc une nouvelle fois la preuve des errements liés à l’organisation des compétitions européennes », a jugé le RCT qui avait déjà subi une défaite sur tapis vert (28-0) lors de la phase de groupes en décembre. Le club aux trois Champions Cup (2013, 2014, 2015) avait alors refusé d’affronter la province galloise des Scarlets en raison de cas de coronavirus dans les rangs de cette équipe.