Violences sexuelles : « Une vraie volonté de changer les choses »… 387 signalements recueillis en un an par la cellule du ministère des Sports

SPORT Une celulle spécifique a été créée par le ministère des Sports après les révélations de Sarah Abitbol en février 2020

W.P.

— 

En un an, la cellule du ministère des Sports a reçu des signalements émanant de la moitié des fédérations sportives
En un an, la cellule du ministère des Sports a reçu des signalements émanant de la moitié des fédérations sportives — JEFF PACHOUD / AFP

Les premiers chiffres de la cellule d’écoute sur les violences sexuelles​ dans le sport, révélés ce vendredi par Franceinfo, font état de 387 signalements en un an émanant de la moitié des fédérations sportives. La cellule avait été mise en place en février 2020 à la suite des révélations de Sarah Abitbol.

Selon ces mêmes chiffres, 96 % des agresseurs sont des hommes, par opposition aux victimes, dont 83 % sont des femmes. Dans 90 % des cas, les faits relèvent d’agressions sexuelles.

« Parfois des prises de conscience restent lettre morte, or il y a cette fois une vraie prise de conscience, une vraie volonté de changer les choses », explique à France Info Laurent Boyet, le président des Papillons, l’une des associations conventionnée par le ministère des Sports et chargée d’aider les fédérations à mettre en place des plans de prévention. Laurent Boyet indique avoir été contacté par 224 clubs depuis septembre.