BeIN Sports : Alexandre Ruiz rattrapé par des remarques sexistes et un comportement tyrannique

TELEVISION Les casseroles d’Alexandre Ruiz remontent à la surface alors que le présentateur vient de quitter beIN Sports

W.P.

— 

L'ex présentateur de beIN Sports, Alexandre Ruiz
L'ex présentateur de beIN Sports, Alexandre Ruiz — GILLES MOREL/SIMAX/SIPA

Le timing n’est peut-être finalement pas si anodin. Alexandre Ruiz a annoncé son départ de beIN Sports le 22 mars au lendemain de la diffusion du documentaire de Marie Portolano​ chez le rival, Canal +. Une décision que le présentateur qualifiait « d’unilatérale » sur France Info en milieu de semaine, mais peut-être pas dans le sens que l’on croit. Une enquête publiée jeudi par Mediapart révèle que Ruiz avait fait l’objet de sanctions de la part de la chaîne, fin 2020, à cause d’une succession d’événements liés à son mauvais comportement. La direction lui aurait adressé « un courrier recommandé long de trois pages » dont le ton était « très sévère », assure-t-on en haut lieu.

Si le coup de pression vient sanctionner des relations tendues avec ses anciens collègues dans leur globalité, deux événements attirent l’attention. Le premier se déroule fin octobre, à l’occasion d’une réunion de programmation du week-end avec les représentants des différentes émissions de la grille, où le rédacteur en chef annonce que Vanessa Le Moigne a obtenu l’interview d’un grand dirigeant d’un club de foot français. Ce à quoi Ruiz aurait répondu : « Pourquoi il veut venir dans son émission ? Il veut la choper ou quoi ? »

La remarque passe mal et l’intéressé tente de s’en justifier auprès de la présentatrice « Il a commencé par me dire que s’il avait dit ça, c’est parce qu’il était inquiet pour moi. Puis il m’a répondu, en gros, qu’il fallait qu’on arrête avec nos trucs, qu’on ne pouvait plus rien dire », avant de finalement nier avoir tenu de tels propos. Un drame en trois actes.

Genton et le regard de cow-boy

L’autre événement concerne l’émission spéciale consacrée à Diego Maradona, le 26 novembre, et dont la présentation a été confiée à Florian Genton plutôt qu’à l’ex-présentateur phare de beIN Sports. Selon trois salariés de la chaîne, « juste avant la prise d’antenne, Alexandre est venu se poser juste à côté de la caméra, les mains dans le dos. Il est resté là, à fixer Florian Genton comme un cow-boy. » Plusieurs journalistes chargés de l’émission se plaindront ensuite du comportement d’Alexandre Ruiz, alors accusé d’avoir voulu saboter l’émission.

La fameuse lettre de trois pages adressée par la direction a fini d’isoler le présentateur du reste de la rédaction, nous apprend par ailleurs le papier de Mediapart, qui évoque en outre ces collaborateurs qui ont quitté le navire par sa faute. « Il a rincé beaucoup de monde autour de lui », confie ainsi un journaliste de la chaîne.