Tennis : « Je n'arrivais plus à porter mon fils », Tsonga ému après sa première victoire depuis 2019

MARSEILLE Le Français a qualifié de miracle sa victoire sur Feliciano Lopez au premier tour du tournoi provencal, sa première depuis plus d'un an

J.L. avec AFP
Jo-Wilfried Tsonga, à Bercy
Jo-Wilfried Tsonga, à Bercy — Christophe SAIDI/SIPA

Le Français Jo-Wilfried Tsonga, éloigné des courts par les blessures pendant un an, a obtenu mardi sa première victoire depuis 2019 en battant l'Espagnol Feliciano Lopez 3-6, 6-4, 7-5 au premier tour du tournoi ATP de Marseille, un succès qu'il a qualifié de « miracle ». « C'est incroyable pour moi. C'est comme la plus belle victoire de ma carrière », a souri Tsonga après le match, se disant « heureux comme un gamin ».

Le Français (35 ans), n'avait plus gagné un match depuis novembre 2019. En 2020, des blessures au bassin puis au dos l'avaient contraint à une saison presque blanche. « Ca a été un long chemin pour arriver jusque-là, pendant un peu plus d'un an. J'ai eu mal pendant des mois, je n'arrivais plus à porter mon fils, à lui courir après, à faire du sport... Je n'arrivais plus à rien. Alors être là, à Marseille, sur un tournoi que je chéris particulièrement, et pouvoir gagner un match, c'est émouvant », a ensuite expliqué Tsonga, trois fois vainqueur de l'épreuve (2009, 2013 et 2017), en conférence de presse.

« J'ai tout entendu autour de moi, " il est fini, il ne peut plus jouer "... Pour moi, avoir joué au tennis, c'est un miracle, avoir gagné autant de tournois, c'est un miracle, avoir eu cette carrière, c'est un miracle. Mais le miracle d'aujourd'hui bat tous ces miracles », a-t-il aussi assuré.

Pour son retour sur le circuit, le Français s'était incliné il y a deux semaines au premier tour du tournoi de Montpellier face à l'Américain Sebastian Korda. « Pour moi c'est déjà un miracle de gagner un match, donc je n'ambitionne pas du tout de gagner le tournoi », a-t-il aussi dit, en réponse à une question sur ses objectifs lors de la suite du tournoi marseillais. « Je vais déjà ambitionner de gagner un deuxième match, mais soulever un trophée c'est totalement utopique », a-t-il ajouté. Au prochain tour, Tsonga affrontera mercredi son compatriote Ugo Humbert, 31e mondial, qui fera son entrée en lice.