Stade Toulousain – Stade Français: Toulouse surclasse Paris et prend la tête du Top 14... Revivez ce match en direct

RUGBY Après une longue éclipse, le duel des Stades retrouve son lustre d’antan

Nicolas Stival

— 

Yoann Huget, auteur du troisième essai toulousain face au Stade français, le 10 janvier 2021 en Top 14.
Yoann Huget, auteur du troisième essai toulousain face au Stade français, le 10 janvier 2021 en Top 14. — Lionel BONAVENTURE / AFP

22h58: C'EST FINI !!! Toulouse remporte avec le bonus offensif ce match très spectaculaire mais aussi un peu bizarre, grâce à son réalisme. Les Rouge et Noir profitent du report de Racing 92 - La Rochelle pour prendre la tête du Top 14. Les Parisiens n'ont pas été ridicules, mais ils vont devoir bosser la défense après avoir encaissé sept essais, pour trois marqués. Je pars vite me réchauffer et vous souhaite une excellente soirée.

79e: M. Trainini fait rejouer la mêlée et durer le plaisir. Les téléspectateurs apprécient sans doute, mes orteils beaucoup moins.

76e: Quel punch Lebel ! A la veille de la liste de Galthié pour le Tournoi des VI Nations, l'ailier toulousain se fait remarquer. Après, il est loin d'être joué ce Tournoi avec le Covid, qui a déjà presque eu la peau de la Coupe d'Europe...

74e: Les Parisiens ne se découragent pas et continuent d'envoyer du jeu. Le match est perdu, le bonus défensif hors d'atteinte mais le panache est là.

71e: Les Toulousains ne sont pas toujours disciplinés, ils ne sont pas impériaux en conquête mais ils mènent 48-24. Impressionnant...

70e: Déjà six minutes sans essai. Remboursez nos accréditations !!!

68e: Pourtant, on s'attendait à un match fermé avec ces conditions polaires... La glorieuse incertitude du sport, toujours.

66e: LE RUGBY EN FOLIE ! Pris à cinq mètres de sa ligne, Fickou tente une chistera complètement ratée. Médard peut aplatir mais il ne contrôle pas le ballon…

64e: ESSAI POUR PARIS. L'avant remplaçant Ryan Chapuis récupère un coup de pied à suivre et marque le troisième essai du Stade Français, le dixième de ce match échevelé (parole de chauve !!!)

60e: ESSAI DE PENALITE POUR LE STADE TOULOUSAIN après une action très bizarre et pour tout dire assez vilaine. Holmes tape pour lui-même et est bousculé par Matera alors qu'il allait marquer. Carton jaune pour l'influenceur argentin du Stade Français.

59e: Après avoir vendangé quelques touches, mais surtout poussé de terribles charges, Julien Marchand sort. Le capitaine et talonneur toulousain est remplacé par son petit frère Guillaume.

55e: Même avec une température ressentie de -10°C, la farandole se poursuit sur la pelouse d'Ernest-Wallon. A l'issue d'un exploit personnel, le centre parisien Jonathan Danty aplatit le deuxième essai de son équipe, que Segonds transforme en coin. 34-17, Toulouse tient encore son bonus offensif.

52e: Le temps suspend son vol. M. Trainini demande la vidéo pour une suspicion de passe en avant sur la merveille de Dupont. 17 ralentis plus tard, l'essai est validé. Pfff... Sans doute engourdi, Ramos trouve la transversale sur la transfo. Mais Toulouse conforte son avance et consolide son bonus offensif (cinq essais à un pour l'instant).

51e: MACAREL, LE DOUBLE EXPRESS DE LEBEL !!! Ballon perdu parisien à dix mètres de la ligne toulousaine, grand coup de pied de Ramos. Deux Soldats Roses se regardent à la réception et Dupont, le magicien de Castelnau-Magnoac, sert l'ailier gersois d'une passe volleyée. Splendide, en toute objectivité.

48e: Curieux de voir comment les Parisiens vont réagir après cette nouvelle démonstration de réalisme froid des Toulousains...

46e: Paris n'a pas eu le temps de savourer. Quasiment sur l'action qui suit, Ramos perce, Guitoune met les cannes et le finisseur Lebel apatit en coin un essai transformé par le même Ramps !!!

44e: Essai de Kremer ! Pénaltouche, ballon porté et le troisième ligne parisien file aplatir en traînant Antoine Dupont sur 10 mètres. De la belle ouvrage, avec la transformation de Segonds pour parachever le tout. Le Stade Français est bien de retour !

43e: Paris commence la seconde période comme il avait démarré le match: en monopolisant le ballon.

41e: C'est reparti avec l'engagement de l'ouvreur parisien Joris Segonds !!! Pour l'instant, Toulouse est leader du Top 14.

21h53: Et ça passe !!! 22-3 pour Toulouse à la mi-temps. Les Rouge et Noir n'ont pas été impériaux en conquête, mais dix minutes irréelles, émaillées de trois essais, leur permettent de virer largement en tête. Méfiance tout de même, on a vu pas mal de retournements de situation sur les terrains du Top 14 ce week-end (pas vrai les Agenais?). Sur ce teaser de malade, je vous laisse cinq minutes pour réchauffer mes moignons.

40e: Une dernière pénalité pour Toulouse sur la sirène. Ramos va bien sûr la tenter, de 45 bons mètres en face.

40e: Petit passage par le vidéoarbitrage pour juger du différend qui a commencé entre le capitaine toulousain Julien Marchand et le troisième ligne de Paris Marcos Kremer. On perd trois bonnes minutes pour déboucher sur une mêlée pour le Stade Français...

39e: ça part un peu à la pampe, comme on dit dans le coin. On se pousse, on tombe par terre… « On reste dans le match », hurle Ugo Mola du bord de touche.

37e : Le toujours fair-play Gonzalo Quesada, patron sportif du Stade Français, semble quelque peu courroucé devant la tournure des événements.

 

36e: Encore un ballon perdu par Iosefa Tekori, après une improbable feinte de passe du deuxième ligne samoan de Toulouse. Paris souffle un peu.

32e: A gauche de la tribune de presse, un individu non identifié enchaîne les « Toulousains, Toulousains » !!! Autant dire que ce supporteur clandestin est aux anges.

29e: Les Parisiens frôlent la correctionnelle après une remarquable « air intervention » de Gaël Fickou sur un up-and-under. Ramos accélère mais Tekori fait un en-avant tout bête.

28e: Trois essais toulousains en huit minutes ! On n'aurait pas parié sur ça après le premier quart d'heure maîtrisé par Paris. 

25e: LE TROISIEME ESSAI TOULOUSAIN !!! La défense parisienne s'ouvre devant les attaquants du Capitole comme la Mer Rouge devant Moïse. Et c'est le toujours vert Yoann Huget qui finit en terre promise. 

21e: Et le deuxième essai toulousain, déjà !!! Segonds voit sa passe interceptée par Guitoune, qui file tout droit !!! Et qui est au soutien ? Antoine Dupont bien sûr. Le meilleur joueur du monde file entre les poteaux. Ramos transforme et le Stade Français prend un vilain coup derrière la tête. Au passage, les Parisiens perdent leur ailier Lester Etien, remplacé par Gaël Fickou. Quand ça veut pas...

17e: L'ESSAI TOULOUSAIN !!! Après un premier quart d'heure parisien, les Rouge et Noir sortent de leur coquille. Au terme d'un long mouvement qui balaie le terrain, Antoine Miquel plante sa deuxième réalisation en deux week-ends, après l'essai réussi à Montpellier. Thomas Ramos rate la transformation, mais Toulouse, très réussi, passe devant (5-3).

13e: La charge de Julien Marchand, le capitaine toulousain ! On a entendu l'impact avec le 3e ligne et twittos parisien Pablo Matera depuis la tribune de presse (bon OK, c'est plus facile quand il n'y a personne dans le stade) !!!

10e: La première attaque toulousaine d'ampleur se termine par un en-avant, puis un joli coup de pied de Segonds et une touche pour Paris à 10 mètres de la ligne des Rouge et Noir... Bon, le lancer du talonneur Panis est tout pourri...

7e: Les Toulousains sont pénalisés en mêlée. On est au milieu du terrain, en face des poteaux. Autant dire que c'est tout à fait dans les cordes de Segonds. Ah ben non, c'est à droite des perches.

6e: Il ne m'étonnerait pas que je perde quelques phalanges en raison de la température ambiante. Dans ce cas, je vous prie d'excuser à l'avance mes éventuelles fautes de frappe.

3e: En fait, il y avait un avantage sur lequel est revenu l'arbitre. Et Joris Segonds, l'homme qui venait du froid (d'Aurillac plus précisément) ouvre la marque pour le Stade Français (0-3) !!!

2e: Oh l'attitude de Yoann Huget, le torse bombé après avoir plaqué Lester Etien !!! Le futur retraité veut montrer d'entrer qui est le patron à Ernest-Wallon.

21h05: C'EST PARTI !!!

21h03: Côté parisien, ce n'est pas mal du tout non plus. A noter que Gaël Fickou, cadre du XV de France mais victime de la concurrence en club, commence comme remplaçant.

 

21 h: Me revoilà ! Un petit tour sur les compos pour commencer. Très belle formation toulousaine, avec Holmes à l'ouverture en l'absence de Ntamack, qui soigne sa mâchoire fracturée.

 

Salut à toutes et tous !!! Ce duel Capitole-Capitale sent bon le haut du tableau puisqu’il oppose le quatrième au deuxième du Top 14. Au vu de la compo alignée, les Parisiens ne comptent pas faire l’impasse chez leurs vieux rivaux​, une vilaine manie dans notre championnat.

De quoi réussir un exploit, sur des terres où il n’a plus gagné depuis l’ère chiraquienne, le 7 septembre 2006 ? Si Toulouse fait respecter la logique, il profitera du report de Racing 92 – La Rochelle pour déloger les Maritimes de la tête du classement.

>>> Parce que cet alléchant duel va réchauffer nos cœurs (et mes doigts) en ce dimanche soir glacial, on se retrouve à 21 h.