Euro féminin de handball : Peu réalistes, les Bleues se réveillent trop tard et laissent leur couronne... Revivez France-Norvège avec nous

HANDBALL L'équipe de France de handball défend sa couronne contre la Norvège

W.P.

— 

Meline Nocandy essaie de marquer lors du match opposant la France à la Norvège
Meline Nocandy essaie de marquer lors du match opposant la France à la Norvège — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

France - Norvège

20-22

La Norvège est championne d'Europe

C'est sur ces sages paroles de papa Krumbholz, un doux homme dont nous devons tous apprendre, que l'on se quitte. Des bisous à tout le monde (enfin dans le respect des règles de distanciation) et bonnes fêtes.

Olivier Krumbholz , sur TF1: « C'est vrai qu'on a fait énormément d'efforts pour revenir et on a recraqué, on a fait une grosse erreur au plus mauvais moment. On a raté beaucoup de tirs on était pas franchement à l'aise dans ce match, elles ont défendu comme des lionnes mais on n'a pas eu d'aisance en attaque. La victoire de la Norvège est logique. On aurait pu l'inverser mais il nous a manqué de réalisme dans les dix dernières minutes. On a plein d'enseignements à retenir. Il faut travailler et certains secteurs où on est trop fragiles, il faut s'améliorer. J'espère que cetteé quipe sera encore plus forte pour les JO. On aura une longue préparation et on devrait arriver aux JO avec un niveau supérieur. »

Nzé Minko, au micro de TF1: « On s'est battues jusqu'au bout. Ca s'est joué à pas grand chose, on a été en difficulté en attaque placée. On a été trop en difficulté pour marquer des buts. Donc compliqué pour nous de prendre l'avantage sur ce match. »

On est d'accord pour dire qu'on est tous comme ça là? 

 

C'est cruel mais on a trop raté, on a pas su déjouer la défense norvégienne alors qu'on avait fait le plus dur en contenant très bien l'attaque scandinave. Et puis il y a ces cinq dernières minutes mal gérées. Les Bleues sont terriblement déçues et on les comprend.

60e: La Norvège est championne d'Europe. 22-20.

59e: Plus que dix secondes, c'est fini. Circulez, y a rien à voir. On paye notre première mi-temps.

58e: Encore un arrêt de Solberg, cette fois-ci j'ai bien peur que ce soit fini...

58e: NOOOOOOOOOOOOON 22-20 et temps mort Krumbholz...

58e: Plus que deux minutes, il faut pas encaisser...

57e: 21-20 Norvège...

56e: Mieux vaut tard que jamais Estelle! 20-20, la France égalise.

56e: Grâce Zaadi expulsée! Le coup dur pour les Bleues...

55e: Ah non pas maintenant Solberg qui arrête un ballon important... Plus que 5 minutes. Et la Norvège repasse malheureusement devant.

54e: Jet de sept mètres pour Zaadi! OUI GRACE!! 19-18! L'histoire est en marche!

53e: Elles se décomposent les Norvégiennes. On peut passer devant maintenant!

52e: Darleux est à 70% d'arrêts c'est INHUMAIN! Quelle machine de guerre.

51e: Niakate égalise à nouveau. La France reste au contact, excellent.

50e: Mince, les Norvégiennes repassent immédiatement devant.

49e : Zaadi vs Lunde qui vient de rentrer. ET C'EST BON ! EGALISATION DE ZAADI! OUIII MESDAAAAAMES!

48e : Joli travail de Lacrabère qui obtient une faute. Elle y retourne et elle va gratter un penalty! Balle d'égalisation.

48e: On revient à un but grâce à Niakate. Elle va être dingue cette fin de match. Mon pouls est à 436 (je sais, c'est pas possible).

46e: C'est à nous dégoûter de la vie ce qu'elle fait Solberg dans les cages encore face à Flippes.

45e: OUI! deux minutes en supériorité numérique pour la France. Il faut les mettre à profit.

46e: En vain... 17-15 Norvège.

45e: Jet de sept mètres pour la Norvgège, retour de Leynaud entre les bois...

44e: Allez, un quart d'heure pour rêver.

43e: Jet de sept mètres pour Lacrabère... Elle ne rate jamais! -1!!!!

41e: aaargh Zaadi sur la barre alors qu'on est en supériorité numérique. Il faut en profiter là! allez on appuie sur le champignon!

40e: Eeeeeet mercé Darleux! Arrêt somptueux de la Française. Sur l'action qui suit Flippes rentre de la droite vers la gauche et trompe la gardienne adverse. -2!

39e: Le poteau pour Kristiansen! Allez, il faut profiter de leur absence de mojo. VOILA PAULETTA! Notre meilleure Française devant pour le moment.

37e: On peut difficilement faire mieux défensivement contre la meilleur attaque du tournoi, en revanche, je me répète, mais que c'est décevant en attaque... Encore une occasion mal négociée par Zaadi.

36e: Dembele maligne sur l'aile gauche pour tromper Solberg. -4 à nouveau.

35e: Sercien réduit immédiatement le score mais c'est pas interdit de marquer avant les Norvégiennes hein. 

34e: Et voilà, à l'arrivée Kristiansen marque le but du +5. On peut rien faire en passant à côté de toutes ces occaz. Après faut reconnaître que ça défend bien en face.

33e: Darleux la parade impériale! Mais encore une fois juste après la trasition est trop ambitieuse, il faut jouer vite, oui, mais simple avant tout...

32e: Darleux toujours pas battue pour le moment sur deux frappes norvégiennes. Mais devant on n'en profite absolument pas. 

31e: Oh non Pauletta comment elle nous rate ça???

31e: Et oui Darleux qui gagne son premier face à face! Alors peut-êeeetre?

31e: C'est reparti!

Cléopâtre Darleux fait son apparition aux cages. On compte sur toi, Cléo.

30e: 14-10 à la pause. L'hémorragie a été stoppée et c'est un moindre mal. Maintenant, il va falloir réaliser une seconde période parfaite pour renverser la vapeur.

29e: Arrrgh Leynaud à la parade mais le ballon est rendu aux Norvégiennes. Et derrière ça fait but Norvège. Rageant.

28e: Niakate joue bien le coup, feinte de corps plus entrée vers l'intérieur, tir puissant et but. Temps mort norvégien.

27e: Malheureusement vous pouvez donner toutes les indications tactiques que vous voulez, quand Oftedal met praline sur praline, vous pouvez rien faire.

26e : Elles sont épatantes de solidité les Norvégiennes. Tous les 1 vs 1 sont bien gérés. Et déjà un deuxième temps mort pour Krumbholz.

24e: MERCI LAURA! Flippes met fin à la disette! 7-11...

23e: Il faut mettre Solberg en difficulté, nos frappes sont trop molles et lointaines, très souvent captées par la gardienne.

20e: +3 pour les Norvégiennes après un jet de sept mètres réussi. C'est toujours le même mais il passe à chaque fois. Et +4. Ca sent vraiment pas bon cette affaire.

19e: On défend très bien mais il va falloir résoudre cette équation à une inconnue. Comment battre Solberg? Premier temps mort pour Krumbholz. « Être patientes, pas commencer à tirer n'importe comment », est le mot d'ordre.

17e: Arf le tir trop précipité qui termine hors des limites et permet aux Norvégiennes de partir en contre et de refaire le break. 8-6.

16e: Deux arrêts pour Leynaud et tout de suite tout va mieux pour nos Bleues.

15e: La puisssaaaaance de Grâce!!!  La minasse dans la lulu!! Répondez à ça!

14e: Mais bien évidemment l'expérience de Lacrabère au bon moment! On revient à moins deux.

13e: Raaaaah mais Solberg elle est incroyable dans ses cages. 50% d'arrêts. Alors que chez nous, tout passe. +3 pour la Norvège.

12e: Le break est fait, il y a trop d'espace dans la défense des Bleues. -2...

11e: Attention Grâce! Deuxième sortie de deux minutes. La prochaine c'est dehors. Et double-peine, la Norvège passe devant pour la première fois.

10e: Eh oui, eh oui, à force de vendanger et d'envoyer des cacahuètes hors cadre on finit par s'exposer à l'inexorable égalisation norvégienne. 4-4.

9e: Qu'est-ce qu'on défend bien pour le moment, c'est prodigieux d'intelligence.

8e: Ah noooon on prend deux minutes, enfin Zaadi prend deux minutes. Moi j'ai toujours le droit de liver.

7e: Allez il faut faire le break maintenant. Et ouiiii Pauletta, l'aigle de Açores, encore elle! 4-2.

5e: Défense autoritaire de Nze Minko, puis on part en contre et Coatanea conclut à l'aile droite, 3-2. 

4e: Nooon Sloberg qui du pied sort la frappe de Nze Minko et derrière ça fait 2-2...

4e: Ouch le coup de fusil de Kristiansen pour réduire le score. 2-1.

3e: POPOPOPO MAIS C'EST OUUUF ! Pauletta le lob mais quelle passe de dingo à la base quand même. 2-0 pour les Bleues.

2e: Et en plus on a deux minutes de supériorité numérique.

2e: Ca défend fort des deux côtés pour le moment. Et Foppa ouvre le score d'un jet subtil, excellent!

1ère : Ouaaah la parade de taré de la gardienne norvégienne devant Pauletta...

1ère: LET'S GOOOOOO!!

17h59: Ah c'est Willem Dafoe le sélectionneur norvégien?

17h57: Par contre on a déjà pris une branlée de la part de la Norvège en biathlon ce week-end, donc on va vite inverser ça, hein?

17h55: Sachez que du côté de mon cher collègue Thibaut, on prédit un 24-20 pour la France. ET POURQUOI PAS!!

17h53 : Toujours sympa cette entrée en matière en finale, les joueuses se prêtent au jeu, ça fait plaisir à voir.

17h50: Les joueuses vont faire leur entrée sur le terrain, on y est!

17h48 : Denis Brognart qui présente l'avant match sur TF1, tellement envie qu'il nous parle d'épreuve d'immunitéé/de confort.

17h45 : Evidemment, j'attends vos pronostics avisés. Par superstition, je m'abstiens de mon côté.

17h40 : On rappelle le parcours de nos Françaises. Que des victoires sauf un nul contre la Russie, mais un net sentiment de puissance depuis la seconde période contre la Suéde. On peut grosso modo dire que les Bleues sont en mode rouleau compresseur depuis un match et demi.

17h35: Bon après, je dis aussi que la tension monte parce que je viens de prendre un petit café de 17h30. Celui qui m'empêchera de dormir à minuit 52.

17h30: Plus que 30 minutes avant le coup d'envoi! La tension monte, monte, monte!

Salut les handballix ! Aujourd’hui est, on l’espère, un grand jour pour le handball français. L’équipe de France féminine a l’occasion ce soir de s’offrir son premier doublé dans un Euro. Pour ça, il faudra battre la Norvège, qui espère, elle, récupérer sa couronne perdue en 2018. Pas une mince affaire pour les hommes d’Olivier Krumbholz, plus que jamais le coach de la situation. Après un début de tournoi un peu poussif, ses joueuses montent en puissance à l’image d’Estelle Nze Minko, élue joueuse du tournoi. En demies, elles ont atteint un niveau dingue pour écraser de bout en bout les pauvres Croates (30-19). Espérons qu’il ne s’agissait pas là du point d’orgue des Françaises lors de ce tournoi.

>> Rendez-vous à 17h30 pour faire monter la tension