Vendée Globe : Kevin Escoffier déclenche sa balise de détresse pour une importante voie d’eau

VOILE Il va être récupéré par Jean Le Cam alors qu'il était sur son radeau de survie

N.C.

— 

Kevin Escoffier à bord de PRB sur le Vendée Globe.
Kevin Escoffier à bord de PRB sur le Vendée Globe. — Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA

Gros coup de chaud sur le Vendée Globe. Kevin Escoffier, troisième de la course, a déclenché ce lundi sa balise de détresse pour une importante voie d’eau. « A 14h46 (heure française), il a pu envoyer un message à son équipe à terre, expliquant qu’il avait de l’eau dans le bateau. Les secours se mettent en place en lien avec l’équipe à terre de PRB », explique-t-on sur le site de la course.

Jean Le Cam, concurrent le plus proche, a été dérouté pour se rapprocher de la dernière position connue du bateau au moment du déclenchement de la balise. Il est arrivé sur la zone aux alentours de 17h00 et a vu Escoffier sur son radeau de survie. « Il va déplomber son moteur pour le récupérer », indiquent les organisateurs.

Escoffier, marin très expérimenté âgé de 40 ans, participe pour la première fois au Vendée Globe. Lundi matin, lors d’une vacation avec le PC course, il avait raconté se préparer à « affronter notre premier coup de vent avec 35 nœuds fichier et six mètres de creux ».