Vendée Globe 2020 : Dalin s’envole en tête… Encore un problème pour Hugo Boss… Le journal de la course

VOILE Avec tout ça, on approche du Cap de Bonne-Esperance

B.V.

— 

Charlie Dalin, sur Apivia
Charlie Dalin, sur Apivia — Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA

Samedi 28 novembre

Apivia très loin devant au classement…

Intouchable Charlie Dalin. Le skipper d’Apivia compte désormais une vraie belle avance sur son dauphin de 300 milles nautique, Thomas Ruyant. Au point qu’on commence à se demander ce qui pourrait lui faire perdre ce Vendée Globe à part un problème mécanique. Mais lui ne s’y voit pas encore, on y reviendra…

1. Charlie Dalin, Apivia

2. Thomas Ruyant, LinkedOut, à 308 milles nautiques

3. Jean Le Cam, Yes We Cam !, à 361 milles nautiques

… Mais si pas si confiant que ça

Interrogé à la vacation de cette nuit, le leader de la course prévoit que son avance va fondre dans les heures qui viennent. Le skipper d’Apivia est en effet obligé de remonter un peu nord-est pour ne pas passer trop près de la Zone interdite de l’antarctique, qui a été un peu remontée par l’organisation. « Mes poursuivants vont pouvoir faire route plein Ouest quand je serai encore sur le chemin du Nord-Ouest : il devrait donc y avoir un peu de compression de la flotte devant, explique-t-il Mon avance risque fort de diminuer ces prochaines heures… »

Ruyant de retour au combat

Les réparations terminées et un bout du foil arraché à la scie, Thomas Ruyant est reparti au mastic après son incident mécanique d’il y a quelques jours en empannant dans les vents soutenus. Et ça a l’air de marcher plutôt pas mal : une vitesse moyenne proche de 21 nœuds sur les quatre dernières heures, le dauphin de la course est en mode Formule 1. Et il n’a pas baissé pavillon.

Bientôt Bonne-Espérance

C’est le premier, c’est trois caps, et forcément un moment important de ce Vendée Globe. Selon ses estimations, le leader Charlie Dalin passera « lundi dans la journée » à la pointe sud de l’Afrique. A l’heure actuelle, le skipper de tête a parcouru 7.300 milles nautiques depuis le départ des Sables d’Olonne et il reste plus de 18.000 pour revenir en Vendée.

Encore un problème pour Alex Thomson

Ce n’est vraiment pas la bonne année pour le skipper anglais d’Hugo Boss. Déjà victime d’un ofni, le dauphin du Vendée Globe 2016 a encore connu un incident mécanique la nuit dernière en endommageant son safran tribord. Un point sera fait dans la journée pour estimer les dégâts. Alex Thomson, l’un des grands favoris de ce Vendée, occupe actuellement la 11e place.