OM-Girondins de Bordeaux : « Notre championnat à nous, contre Nîmes », les Bordelais lucides sur leur (faible) niveau

FOOTBALL Jean-Louis Gasset et Benoit Costil ont admis avoir été surclassés par l’OM samedi soir lors de leur défaite 3-1 au stade Vélodrome

Adrien Max

— 

Benoit Costil battu sur la tête de Jordan Amavi.
Benoit Costil battu sur la tête de Jordan Amavi. — Christophe SIMON / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux ont été battus par l’OM 3-1 samedi soir au stade Vélodrome pour la 7e journée de Ligue 1.
  • « Travailler dans notre championnat à nous… contre Nîmes », Benoit Costil est conscient de la classe d’écart entre l’OM et son équipe.
  • Pour Jean-Louis Gasset, l’OM a dominé techniquement les Girondins de Bordeaux.

Au stade Vélodrome,

Une classe d’écart entre les Girondins de Bordeaux et l’OM. Les Bordelais n’ont pas existé samedi soir au stade Vélodrome et se sont fait battre 3-1 par l’Olympique de Marseille. Le coach des Girondins, a regretté les deux mauvaises entames de mi-temps de son équipe, punie à chaque fois par un but de l’OM. Une superbe « classique » de Thauvin dès la 5e, « il n’est quand même pas obligé de la mettre là », en a souri, amer, Jean-Louis Gasset lors de la conférence d’après match, et une tête d’Amavi à la 54e.

Le gardien de but Bordelais, Benoit Costil, qui a arrêté un penalty de Florian Thauvin, y est allé beaucoup plus fort au micro de Canal+. « On va se remettre au travail, relever la tête et travailler dans notre championnat à nous… contre Nîmes », a admis le portier à chaud. Un aveu de faiblesse plus ou moins partagé par Jean-Louis Gasset : « Tous les matchs sont importants mais effectivement, à part les six ou sept équipes du haut de tableau, il faut marquer des points contre les autres. »

« Beaucoup trop de déchets techniques »

Un match qui doit, selon Jean-Louis Gasset, montrer aux Bordelais le chemin à parcourir pour pouvoir rivaliser contre des équipes du haut de tableau. « On voit le travail qu’on doit faire face à une équipe qui joue la Champions League, on voit le niveau à atteindre et c’est dans ces matchs-là qu’on apprend », estime-il.

Ce n’est pas le système en 4-4-2 proposé par André Villas Boas qui explique cette défaite face à l’OM, mais la classe d’écart entre ses joueurs et ceux du Portugais. Pour l’ancien adjoint de Laurent Blanc, « la victoire de l’OM est méritée, c’est techniquement qu’ils ont été au-dessus de nous. Ils nous ont fait courir techniquement, et on a été submergé par quelques moments ». « Il faut qu’on soit meilleur avec le ballon, dans l’utilisation, faire preuve de plus de maturité. Il y a eu beaucoup trop de déchets techniques avec le ballon, ce n’était pas simple », constate aussi Benoit Costil.

La seule véritable action lors de laquelle les Bordelais ont fait preuve de qualité technique, en plus de la réduction du score de Maja, est le fruit d’un bel appel d’Hatem Ben Arfa, qui a vu son but refusé pour un hors-jeu pour son retour en Ligue 1. Mais le nouveau bordelais n’était pas encore dans le rythme. « J’avais décidé de le faire jouer 1h pour le faire jouer le plus rapidement possible et qu’il puisse jouer plus longtemps la semaine prochaine pour retrouver du rythme », a expliqué Gasset sur l’utilisation du nouveau numéro 8 de Bordeaux. Les Bordelais devront pouvoir compter sur ses qualités techniques pour espérer jouer mieux que le haut de la seconde moitié de classement.