Ligue des champions de hand : Nantes s’incline lourdement à Aalborg

CALVAIRE C’est la troisième défaite du « H » en quatre rencontres dans la compétition

20 Minutes avec AFP
— 
Baptiste Damatrin de l’équipe de Nantes de Hand, le 1er octobre 2020.
Baptiste Damatrin de l’équipe de Nantes de Hand, le 1er octobre 2020. — Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA

L’équipe de Nantes de hand vit un véritable calvaire en Ligue des champions. Les Nantais n’ont encore une fois pas fait le poids mercredi soir dans la compétition. A Aalborg au Danemark, ils se sont inclinés 32 à 24, soit leur troisième défaite en quatre journées.



Il faut dire que les joueurs d’Alberto Entrerrios ont débuté leur Ligue des champions 2020/21 par les trois équipes les plus fortes de leur groupe. Au total ils ont encaissé des défaites à domicile contre les Hongrois de Veszprem (28-24) et les Espagnols du Barça (35-27) et un succès de prestige dans le nord de l’Allemagne à Kiel (35-27). Mercredi, ils se déplaçaient à Aalborg, invaincu en trois matchs de Ligue des champions (victoires contre Celje, Zaporojie et Zagreb). L’espoir d’une victoire était mince. Le « H » s’est en effet rendu au Danemark privé de ses deux demi-centres Aymeric Minne et Rok Ovnicek, mais également d'Eduardo Gurbindo, Olivier Nyokas et Alexandre Cavalcanti, tous blessés.

Seulement 15 minutes pour y croire

Avec une équipe qui comptait quatre joueurs de 20 ans ou moins, Nantes a résisté un quart d’heure de jeu (mené 7-6, 14e), avant de craquer complètement et d’accuser un retard de sept buts à la mi-temps (16-9). A aucun moment en seconde période, ils n’ont pu se rapprocher d’Aalborg, se heurtant au portier suédois Mikael Aggefors infranchissable (23 arrêts sur 48 tentatives nantaises). Ce sont les jeunes Thibaud Briet (20 ans, 4 buts), Baptiste Damatrin (20 ans, 4 buts) et Mattéo Fadhuile (18 ans, 5 buts), qui se sont montrés les plus sûrs en attaque, alors que les ailiers internationaux espagnols David Balaguer (2 sur 8) et Valero Rivera (0 sur 3, dont deux penalties ratés) ont été à la peine.

Avec trois défaites en quatre rencontres, Nantes est dans l’obligation de gagner ses prochaines rencontres, pour se relancer dans cette phase de groupe : la semaine prochaine à Zaporojie (Ukraine) et dans deux semaines avec la réception de Zagreb. Pour disputer la suite de la compétition, le « H » doit prendre l’une des six premières places de son groupe (sur huit équipes participantes) à l’issue des 14 rencontres de la phase de groupes. Les deux premières équipes se qualifient pour les quarts de finale, les quatre autres doivent passer par un barrage d’accession aux quarts.