Mondiaux de cyclisme : Julian Alaphilippe champion du monde!.. Quelle course parfaite de l'équipe de France...

CYCLISME Le Français Julian Alaphilippe attend ce rendez-vous depuis longtemps 

A.L.G., N.C.

— 

Julian Alaphilippe a remporté le titre de champion du monde de cyclisme, le 27 septembre 2020.
Julian Alaphilippe a remporté le titre de champion du monde de cyclisme, le 27 septembre 2020. — Marco BERTORELLO / AFP

Championnats du monde d'Imola

17h01Allez on va se quitter sur ce podium... On l'espérait tellement ce titre ! Rha que c'est bon de voir ça. J'espère que vous avez vibré autant que moi devant mon écran. Pour les amateurs de tennis et de foot, il y du live jusqu'à 23h00 sur notre site. Pour les autres, remettez-vous bien. Des bises !

16h57: C'est beau. C'est très beau. 

 

16h54♪♫♪♫ LA MARSEILLAISE ♪♫♪♫ 

16h53Il est lààààààààà avec son beau maillot Julian. Avec Van Aert et Hirschi à ses côtés, c'est vraiment un très beau podium. 

16h50: On reste pour le podium et la Marseillaise évidemment. OUI OUI OUI. Il va tellement bien lui aller ce maillot... 

16h46La réaction de Julian >> «C'est dur pour moi de dire quelque chose. Merci à tous mes coéquipiers, ils ont cru en moi aujourd'hui et ils ont fait un super boulot. C'était un rêve dans ma carrière, parfois j'ai été très près, mais jamais été sur le podium. Je suis arrivé ici avec beaucoup d'ambitions... Je remercie tous qui me suivent... (au bord des larmes). C'était le rêve de ma carrière.» Pouah il va réussir à nous tirer les larmes aussi. 

16h43: Et l'arrivée du Français. Les poils !

 

16h40: LE moment où Julian a lâché tout le monde. En contre après une première attaque de Kwiatko. 

 

16h37: Superbe course de l'équipe de France, et notamment de Guillaume Martin. Il a bouché les trous dans le dernier tour, il a même attaqué pour user les grosses équipes. Et Julien est bien resté planqué pour sortir PILE quand il fallait. Le plan s'est déroulé sans accroc. 

0km: J'ai des frissons partout partout. Van Aert 2e, Hirschi 3e. On s'en tape. Alaphilippe champion du monde ! Pouah quel bonheur. Le dernier Français en arc-en-ciel c'était Brochard en 97. Le pied. 

0kmJULIAN ALAPHILIPPE CHAMPION DU MONDE !!! Oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui. 

1km: LA FLAMME ROUGE IL VA LE FAIRE !! 

1,5km: ILS ARRETENT DE ROULER MAIS OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. 

2,5kmNon c'est bon il a été repris le Belge et ça se regarde un peu. CA SENT BOOOON mais ça peut aller vite. ZZzzzzzzzz je suis stressé j'en peux pluuuuuuus. 

3kmNaaaaan Van Aert qui accélère, ça c'est pas bon du tout !

4km: IL NE PERD RIEN JULIAN. Une dernière bosse à négocier et derrière c'est tout schuss jusqu'à la ligne. 

5km: 12 secondes à 5 bornes, ça va être tendu de chez tendu. S'ils embrayent derrière ça va revenir. MAIS qui va prendre la responsabilité et se cramer pour laisser les autres gagner? Personne, on espère. 

6km: Six kilomètres mon Julian alleeeeeeeeeez !! C'est toute la France du général de Gaulle qui te regarde là. 

7kmY'a quand même des énormes clients derrière en chasse. Regardez-moi ce groupe > Fuglsang, Roglic, Van Aert, Kwiatkowski et Hirshi.

7,5km: Ça se regarde un peu derrière, mais on est loin d'être à l'arrêt. Aaaaaaah ça va être chaud chaud chaud. 

8km: Dernier raidillon à négocier pour le Français. Ça brûle les pattes mais il faut relancer Julian allez allez. 

9km: ALLEZ BONHOMME faut débrancher le cerveau et rouler à fond lààààààà. C'est ce qu'il fait d'ailleurs. 15 secondes d'avance. 

11km: 8 secondes d'avance pour Alaph', qui met tout ce qu'il a sur une partie un peu valonnée là. C'est Fuglsang qui roule derrière. ARRETE TOUT DE SUITE JAKOB. 

11,5kmIL A FAIT LE TROU JULIAN. Mais ils sont pas si loin et on vient de passer le sommet. Sa seule chance c'est si les poursuivants ne s'entendent pas. 

12kmC'est Michal qui tente le coup de force maitnenant !! Il est contré par Alaphilippe qui a choisi son moment. IL Y VA JULIAN COME OOOOOOOOONNNNN. 

12,5km: Ils sont 8 à tenir ! Fuglsang, Nibali, Kwiatkowski, Roglic, Alaph, Hirschi.... 

12,5kmHirschi y va alors que la pente est à 13% !! On s'arrache derrière pour ne pas sauter, Alaph est limite mais il tient. 

13km: Van Avermaet fait le tempo pour tout le monde. Hirschi, Alaph, Roglic sont là.

14km: Regroupement général en tête, ils sont une trentaine de coureurs pour la gagne alors que l'on attaque la Gallisterna. C'EST MAINTENANT QUE CA SE JOUE. 

15,5kmEt Martin qui sort de ce petit groupe de tête pour mettre la pression sur les autres, c'est bien joué çaaaaa mon Guigui. 

16km: Ah, petite cassure là en tête de peloton. Bilbao, Masnada, Van Avermaet, Martinez, Alaphilippe, ils sont une bonne dizaine là. 

17km: PELOTON GROUPE alors que l'on va attaquer la dernière ascension du jour. Tout reste à faire. 

18km: Ils sont parfaits pour le moment les Bleus, on sacrifie les mecs les uns après les autres mais jamais trop tôt. Si Alaph' est bien y'a de quoi faire dans la dernière bosse. Mais bon il reste de gros clients, Van Aert me fait très peur notamment. 

20km: Oui Guillaume Martin qui fait l'effort pour ramener tout le monde. Enorme travail de coéquipier pour Alaphilippe, j'espère que ça va payer tout à l'heure. 

20,5kmÇa flingue de partout là ! Caruso essaye, avec Carapaz, Martin tente de prendre la roue et Van Aert lui saute dessus. Et là c'est Nibali qui repart avec Landa Carapaz et Van Aert !!

21kmMartin accélère, Uran dans sa roue et Van Aert qui ne laisse pas partir.... Tout le monde est à bloc en tout cas !

21,5kmDumoulin y va !! Il était pas au top tout à l'heure, il s'est un peu refait et il tente sa chance. Il revient tout de suite sur Pogacar qui coince un peu. 

22km: Il se donne il se donne le Slovène dans la pente à 10% là. Ça bouge derrière avec Landa qui en met une (toute) petite. 

23km: C'est parti pour Tadej ! Gros raidar avant d'arriver sur des pourcentages plus roulants. 

25km: Pogacar sur la partie en faux plat montant avant d'arriver au pied de la Mazzolano. Et les Espagnols qui se pointent à l'avant... Les Français se terrent en queue de peloton pour le moment. 

27km: Va peut être falloir penser à aider les Belges là messieurs. Au moins passer le nez devant quoi, histoire de. Les Italiens ils sont encore 6, je sais pas ce qu'ils attendent. 

28,5kmDERNIER PASSAGE SUR LA LIGNE. Pogacar en mode contre-la-montre, le peloton 25 secondes derrière. 

31km: Le Slovène rattrape le circuit d'Imola, suivi de près par le peloton. Dans quelques kilomètres on arrivera sur la ligne. 

33km: On peut aussi penser que Pogacar veut fatiguer les grosses nations pour permettre à Roglic d'en mettre une tout à l'heure. Ça se défend. 

36km: C'est Benoot qui est chargé de maintenir l'écart avec Pogacar. Et puis si ça suffit pas ils sont encore 5 derrière. 

37km: Petit bonbon encore cette attaque. En même temps il a rien à perdre sa saison est déjà faite hein. 

 

38km: En tout cas il fait sûrement cogiter beaucoup de monde le Slovène. Personne ne s'attendait à ce qu'un favori bouge aussi tôt, et on ne sait pas trop comment gérer ça. Il a 14 secodnes d'avance pour le moment, alors qu'on arrive bientôt à la fin de cet avant-dernier tour. 

40km: Bon bah il est parti tout seul Tadej... Ok. Kwiatko, Alaphiippe, Hirchi et tous les autres laissent faire le boulot aux Belges. Ils ont raison. 

41km: Il creuse le vainqueur du Tour mais très bientôt ça va redescendre, et on lui souhaite bonne chance pour résister aux 5 équipes qui vont se liguer contre lui. 

41,5km: POGACAR Y VA !! Déjà ? Bon bah très bien, il a vraiment peur de rien le Slovène. 

42km: C'est parti pour la Gallisterna ! Début de montée tranquille mais après il y a des passages à 13-14%. Stuyvens devant. 

43km: A noter que Marc Soler, que l'on disait hors course tout à l'heure, est en fait toujours présent. Pas très en forme, l'Espagnol, mais toujours présent. 

44km: C'est vrai qu'on se souvient qu'il avait participé à un sprint dans la première semaine du Tour. Grand moment WTF, c'était drôle. 

 

46km: Ça roule vite là dans cette zone de transition entre les deux montées. Les Belges toujours à la planche, Tiesj Benoot en tête. 

48km: Alors, il va être pour qui ce Mondial ? Il reste trois montées pour faire la différence, et tout est encore possible. Les grimpeurs-puncheurs sont là, mais il reste quelques sprinters-puncheurs aussi, style Michael Matthews. Ceux qu grimpent le mieux vont avoir intérêt à y aller franco dans les dernières pentes. 

50kmC'est dur pour Tom Dumoulin là ! Le premier à apparaître en difficulté parmi les potentiels favoris, et on est encore loin de l'arrivée.

51km: On entame déjà la Mazzolano, et pouah c'est très très raide dans les premières centaines de mètres. On a une cinquantaine de bonhommes complètement scotchés à la route en queue de peloton. 

53km: Le Danemark montre le bout de son nez aussi et organise un contre-train. Je vois pas trop l'intérêt perso mais ok les gars. Pendant ce temps-là les Bleus refont un peu de jus au chaud pour le dernier tour. 

54km: Allez c'est la Belgique qui mène maintenant, en relais des Français. Et pas qu'un peu. Ils sont au moins 5 en tête là. 

56,5km: Ah, changement de vélo pour Pogacar. Sûrement un ennui mécanique, on n'a pas trop l'info. Il ne perd pas beaucoup de temps et va pouvoir rentrer sans problème, même si c'est toujours des efforts à faire en plus. 

57,5kmDing ding ding, le peloton passe sur la ligne. IL RESTE DEUX TOURS. 

60km: C'est bien les gars, c'est très bien de durcir la course. Mais attention on est encore loin de l'arrivée, j'espère qu'il restera du monde pour aider Alaph' dans le dernier tour. 

63km: Là le peloton est dans le final de l'avant-avant dernier tour, c'est-à-dire une longue partie avant de rattraper le circuit d'Imola. Pacher et Peters toujours à fond. 

66km: Un petit mot sur le circuit de ce Mondial. Le tour démarre sur l'aérodrome Ferrari, à la sortie un faux plat montant sur 5 km, puis un peu de descente avant de grimper le Mazzolano, qui fait 3 bornes à 6% de moyenne. Ensuite ça redescend, avant de remonter d'abord doucement puis très fort, sur la côte de Gallisterna (2,7km à 6,4% de moyenne). Enfin sur la dernière partie, plutôt en descente même s'il y a une dernière rampe de 2 km à négocier. Il y a des chances que le titre se joue là dans le dernier tour, parce qu'ensuite c'est une descente très rapide pendant 4 kilomètres. 

68,5kmPacher et Peters qui accélèrent nettement encore ! Et c'est terminé pour les échappés. Ils sont en train de faire le tri les Français. 

69km: Ils sont en train de ramener le peloton sur la tête de course là les Bleus ! Et que des grosses cuisses dans les roues, Pogacar, Hrischi, Wellens..

70km: Et Quentin Pacher qui montre le maillot bleu en tête de peloton pile quand j'arrive. Merci de m'avoir attendu les gars, c'est bon la course peut commencer.

71kmAllez je prends le relais de mon collègue Aymeric, qui va pouvoir se concentrer sur Roland (et accessoirement manger).

14h48 : Au fait je vous ai dit que l'Espagnol Marc Soler avait abandonné ? 

14h42 : Les nations favorites (Belgique, Pays-Bas, Slovénie, Pologne) sont gentiment en train de remonter leurs leaders à l’avant du peloton. C’est déjà très tendu, la bagarre va bien avoir lieu. A noter que le peloton compte désormais moins de deux minutes sur les deux hommes de tête. Quant à l’équipe de France, il me semble qu’elle est toujours bien au chaud au milieu du peloton.

14h35 : Hirschi est en train de mettre le bazar en tête de peloton. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer ! 

 

14h30 : En attendant que le collègue arrive au bureau pour reprendre le live, n fait un petit point sur la course. Il ne reste plus que deux hommes échappés (Koch et Traeen) mais le peloton va nous croquer tout ça le plus tranquillement du monde. Il n'a plus que 2'45'' de retard (contre plus de 6 il y a une petite heure) seulement. 

14h05 : Avec une arrivée estimée à 16h45, on ne va pas non plus se jeter immédiatement sur ce live. D'autant que de ce que j'ai vu, il ne se passe pas grand-chose sur les routes italiennes pour le moment. Allez, on se retrouve dans une demi-heure à peu près. 

 

13h55 : Hola chicos ! Todo bien ? Allez, installez-vous tranquillement le temps qu'on se prépare un petit café et qu'on lance ce live. Pour patienter, voici un petit état des lieux de la relève française qui tarde à pointer le bout de son nez. 

 

Salut les poulets ! Bienvenue pour ce nouveau live sur 20 Minutes avec, en plus de Roland-Garros et de la Ligue 1, les championnats du monde d’Imola à suivre en direct sur notre site. Après avoir vécu un tour de France de la lose pour nos coureurs français, on espère retrouver un peu la banane aujourd’hui avec un Julian Alaphilippe qui, s’il n’est clairement pas le grand favori du jour, pourrait avoir une carte à jouer si les jambes le suivent. Ce parcours italien extrêmement piégeux semble taillé pour les punchers (Kwiatowski, Nibali, Hischi et compagnie) mais on ne peut exclure un nouvel exploit de Tadej Pogacar, vainqueur surprise sur les champs dimanche dernier. Sans oublier Wout Van Aert, qui pourrait bien mettre la misère à tout le monde dans la descente finale qui mène au dernier sprint de la journée. Vous le voyez, tout est ouvert et on devrait se régaler cet aprem.

>> On vous donne rendez-vous sur les coups de 14h pour lancer cette journée vélo en votre compagnie.