Despres reprend des couleurs, le leader des autos Al Attiyah exclu

DAKAR Tout sur la sixième étape entre San Rafael et Mendoza…

A.P.

— 

Luc Alphand (à droite) et son co-pilote Gilles Picard, lors du rallye d'Europe Centrale le 20 avril 2008.
Luc Alphand (à droite) et son co-pilote Gilles Picard, lors du rallye d'Europe Centrale le 20 avril 2008. — K.Arvai/REUTERS

Initialement prévue sur 394 km, la portion chronométrée du jour a été raccourcie de près de moitié en raison de la difficulté de l'étape de la veille et des pluies de mercredi qui ont rendu un gué infranchissable.

20h30: Info de dernière minute. L'étape est interrompue au CP 1 pour permettre aux amateurs de rejoindre le bivouac.

Pour en savoir plus sur le fait du jour, c'est par ici

AUTO

Al-Attiyah exclu

C'est l'information de ce jeudi. Le leader du Dakar, Nasser Al Attiyah a râté 9 points de passage. A cause d'un problème de surchauffe moteur,  le Qatari a préféré couper au plus court. Comme il a manqué plus de 4 waypoints, il est du coup exclu de la course.  «Nous avions un problème de radiateur à l'issue de l'étape menant à San Rafael. Malgré le travail des mécanos la surchauffe moteur était encore trop importante à l'entrée des dunes aujourd'hui (jeudi). Nasser avait le choix entre s'engager dans le sable ou contourner. Il a choisi la seconde solution, mais il a raté plusieurs way-points ce qui entraîne une exclusion automatique», a ainsi précisé Sven Quandt, le directeur sportif du Team X-Raid, sur le site officiel du Dakar.

C'est le vainqueur de l'étape, le Sud-africain De Villiers qui prend la tête du général avec plus de 7 minutes d'avance sur Sainz et plus de 17 minutes sur Miller. Les 3 Volkswagen sont en tête de ce rallye.

Le classement de l'étape est ici

L’abandon du jour

Prétendant à la victoire, Luc Alphand a abandonné après un malaise survenu à son copilote, Gilles Picard. «Au km 12, ils étaient coincés dans la boue. Ils ont voulu utiliser les plaques pour se sortir. Mais Gilles Picard a eu un malaise. Par précaution, Luc a préféré appeler l'hélico pour un contrôle. Mais son état est bon», explique le service de presse de Mitsubishi.

MOTO

Despres remonte la pente


Enfin épargné par ses soucis de pneumatiques, Cyril Despres a montré que quand il est épargné par les soucis, il a le niveau pour rivaliser avec les meilleurs sur ce Dakar. Le Français enlève cette 6e étape devant le leader de la course, Marc Coma. «Ça fait déjà deux belles journées. Il faut les compter parce que ce n’est pas le cas tous les jours pour moi. Ça a été grandiose. Le sable était gris clair hier et comme il a plu toute la nuit il était gris foncé ce matin. J’ai eu l’impression de me retrouver dans un endroit différent mais c’était bien les mêmes dunes», a expliqué Despres qui a visiblement retrouvé un peu le sourire. Au classement général, Coma accentue son avance sur l’Américain Jonah Street, qui lui a cédé plus de 10 minutes et pointe désormais à 40 minutes. Le Français David Frétigné est toujours troisième.

Le classement de l'étape est ici

La phrase du jour


«Les pneus vont bien. Donc tout va bien.» Le Chilien Francisco Lopez, 11e du général, a tout compris de ce Dakar 2009.


L'image du jour


Mardi, un hélicoptère de l'organisation s'est crashé avec 4 personnes à son bord. Aucun blessé mais une belle frayeur. Les images commencent à tourner sur le net.