Aruna Dindane, revenir pour mieux partir ?

— 

Sept mois. Sept mois qu'Aruna Dindane ronge son frein, après une rupture des ligaments du genou. Ce soir, sur la patinoire de la Libération, l'Ivoirien sera probablement titulaire. « Ce sera un grand moment de plaisir. C'est la fin d'une période difficile », sourit l'Eléphant. Du haut de ses 25 buts en L1 en trois saisons, l'attaquant est devenu l'un des chouchous de Bollaert. Pourtant, son avenir dans l'Artois s'écrit en pointillé. Gervais Martel, son président, doit vendre pour équilibrer son budget. Et le buteur est le plus bel actif de son effectif. L'Angleterre et l'OM le draguent. Lui ne se voit pas plier bagage. « Ma tête est à Lens. Il me reste deux ans de contrat. Mais si le club décide de me vendre, on en parlera tranquillement », assure Aruna. Martel ne dit pas autre chose. « Aucune décision ne sera prise par rapport à ce joueur sans avoir l'aval de ce dernier. Aujourd'hui, nous privilégions une chose avec le staff technique : c'est l'aspect sportif », promet le président. Et d'un point de vue sportif, ce déplacement à Boulogne est loin d'être anodin. ■ A. M.