US Open: Alexander Zverev revient de l'enfer pour passer en finale, où l'attend Dominic Thiem

TENNIS L'Allemand a choisi le bon moment pour remonter un débours de deux sets pour la première fois de sa carrière

N.C.
— 
Alexander Zverev a réussi à remonter deux sets à Pablo Carreno pour se qualifier pour la finale de l'US Open, le 11 septembre 2020.
Alexander Zverev a réussi à remonter deux sets à Pablo Carreno pour se qualifier pour la finale de l'US Open, le 11 septembre 2020. — Seth Wenig/AP/SIPA

Et puis soudain, le déclic. Amorphe pendant deux sets, sans idée et incapable de mettre une balle dans le court, Alexander Zverev a fini par se réveiller pour venir à bout de Pablo Carreno Busta, vendredi, en demi-finale de l'US Open ​(3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3).

Longtemps, ce match n’a rien eu d’une demi-finale de tournoi du Grand Chelem. La faute à l’Allemand, donc, totalement passé à côté de son entame et ratant à peu près tout ce qu’il entreprenait (36 fautes directes lors des deux premiers sets).

« Je regardais le score au tableau d’affichage… J’étais au plus bas, je me disais "je suis en demi-finale, je suis censé être favori de ce match et je suis mené deux sets à rien". Mais je savais qu’il fallait que je joue un meilleur tennis tout simplement », a expliqué Zverev.


Alors il a fini par s’y mettre, en s’appuyant d’abord sur un service enfin efficace, en première comme en deuxième balle, et en se montrant également plus agressif dans le jeu. Après le gain du 3e set, Zverev a confirmé cet ascendant, profitant cette fois d’une baisse de régime de Carreno qui, s’excusant de ne pas l’avoir fait exprès, a atteint l’Allemand au bras sur un point au filet.

Quelque peu courroucé, ce dernier a néanmoins su conserver sa concentration. Au 5e set, après que l’Espagnol a fait appel au médecin pour son dos, il a breaké d’entrée et n’a plus lâché son avantage pour finalement s’imposer en 3h22.


« Je ne peux pas être plus heureux, c’est la première fois que je gagne après avoir été mené deux sets à zéro et je le fais à ce stade », s’est exclamé le 7e mondial, avant de vite reprendre ses esprits : « je sais que la plus haute marche reste à franchir ».

L’Allemand affrontera en finale un joueur qu’il connaît bien et qui ne lui réussit pas : Dominic Thiem. L’Autrichien, 3e mondial, a sorti Daniil Medvedev en trois sets (6-2, 7-6, 7-6). Le finaliste de la dernière édition, qui n’avait pas perdu un set jusque-là, a dû s’incliner contre plus fort que lui.

Thiem favori

A 27 ans, Thiem va tenter de décrocher son premier titre du Grand Chelem, après avoir perdu trois fois en finale. Il s’était à Roland-Garros contre Rafael Nadal en 2018 et 2019, et lors du dernier Open d’Australie, en février, face à Novak Djokovic. Il aura donc une quatrième chance, sa première dans le Majeur new-yorkais où sa puissance de frappe continue de faire des dégâts considérables.

L’Autrichien, face à Zverev, a pour lui l’expérience de ce stade de la compétition, et aussi un bilan nettement positif (il mène 7-2 dans leur confrontation). Lors de leur dernier duel, en demi-finale de l’Open d’Australie il y a quelques mois, il avait eu le dernier mot, au bout d’un combat âpre de près de quatre heures.