Tour de France : Bennett s'impose à l'Île de Ré... Les leaders tranquilles... Revivez la 10e étape avec nous...

CYCLISME Risques de bordure dans le peloton du Tour sur la côte atlantique 

W.P.

— 

Des bordures sont attendues, ce mardi
Des bordures sont attendues, ce mardi — Christophe Ena/AP/SIPA

Allez, c'est tout pour aujourd'hui, on se retrouve demain pour l'étape numéro 11. Des bises.

C'est fou comme on voit rien sur la ligne d'une arrivée au sprint.

 

Bref, pas de changement au classement général, l'étape a été nerveuse mais finalement sans histoire au-delà de quelques chutes.

Stratégie catastrophique des Sunweb qui ont ammené Cees Bol de beaucoup trop loin alors qu'il y avait un gros vent de face bien épuisant. Résultat il était crevé avant même que ne commence le sprint.

0km: VICTOIRE DE SAM BENNETT! Ewan deuxième, Sagan troisième!

0,5km: Les Sunweb amènent Cees Bol...

1km: FLAMME ROUGE!

5km: Allez, plus que cinq bornes. Sauf chute dans les deux prochains kilomètres, on se dirige vers une journée tranquille sans changement au général pour les leaders.

6km: Bon, ça va arriver au sprint, nous dit Jaja. A six bornes de l'arrivée et avec un vent de face, il prend évidemment aucun risque en disant ça.

10km: Coquard aperçu à l'arrière du peloton au côté du champion du monde Mads (j'allais dire Mikkelsen, mais rien à voir) Pedersen. Aura-t-il les jambes pour jouer le sprint malgré le mal de dos?

12km: Ouch, les Jumbo ont failli partir à la faute dans un rond-point où ils sont partis à gauche au lieu de prendre à droite.

13,5km: Feu de paille pour Kung, déjà repris. Sans surprise.

14km: Valverde, Lopez, Bilbao vont pouvoir rentrer, signe que ça roule pas si fort que ça devant. Et Kung qui en profite pour attaquer devant!

16km: Grosse chute d'un CCC! Julian Alaphilippe ralenti, ainsi que Miguel Angel Lopez!

17km: CA COMMENCE A CASSER!!!

19km: Ledanois a réussi à ramener Barguil de justesse et se fait désormais lui-même larguer. Quel équipier incroyable.

20km: Changement de cap imminent, le risque de bordures est désormais officiel!

23km: Barguil et Ledanois qui éprouvent de grandes difficultés à recoller sur la queue du peloton, ils sont 200 mètres derrière.

25km: Coquard souffre du dos, on l'a vu se tester pendant le sprint intermédiaire mais la machine est en train de lâcher... Il est dans le dur.

27km: CA ACCELERE EN TETE DU PELOTON!

30km: Noooon Wawa Barguil qui chute... J'espère que c'est pas trop sérieux, il s'est relevé en tout cas.

40km: Trentin, Sagan et Bennett, ce dernier n'ayant pas disputé plus que ça le sprint. 

42km: Trois bornes avant le sprint intermédiaire, les sprinteurs sont déjà bien positionnés. 

48km: Ca souffle mais on est sur du vent 3/4 face. Vivement la fin de la course que le vent soit 3/4 dos.

50km: Dix grosses bornes avant le sprint intermédiaire. Il n'y a pas d'échappée donc ça va se bastonner sévère pour les points du maillot vert.

57km : J'aime bien quand Voeckler nous explique les subtilités de la course, cf le pourquoi du comment les B&B ont-ils pu laisser Coquard remonter seul dans le peloton alors que c'est le leader de l'équipe.

62km: Globalement, tout le monde est reparti. Coquard fait quand même un tour du côté de la voiture médicale. Il a mal au dos.

63km: Celui qui a pris cher c'est Formolo (UAE). J'ai mal à la peau pour lui.

64km: CHUUUUTE A L'AVANT!! Pocagar, Martin, Coquard tombés et/ou ralentis.

66km: Vu au rythme où ça va, les types vont arriver avant que ce live ait le temps de décoller.

70km: On va reprendre le système kilomètrique, c'est mieux pour savoir où on en est dans la course. 

15h37 : On compte les bobos à droite à gauche. Pas d'abandons à signaler je crois, en dehors de Sam Bewley qui ne s'est pas relevé de la chute de tout à l'heure. 

 

>> A sa décharge, Tibo ne joue plus le général, il n'a pas un intérêt fou à s'accrocher comme un chien de la casse aujourd'hui. Et de notre côté ça nous évite de stresser parce qu'on connait en effet sa propension à courir en queue de peloton quand il ne faut pas. 

Durandil il y a 19 minutes

"Pinot déjà piégé..."

Quand je disais que ce type n'avait aucun "QI cyclisme"...

Là encore, il n'était pas vigilant et était mal placé : il le paie.

Comment peut-on espérer d'un tel coureur une victoire finale sur un des 3 grands tours ?

 

15h23: RASSEMBLEMENT GENERAL. Vent de face, pas la peine d'insister pour les équipes de sprinteurs. On attend sagement le retour des retardataires. Avant de visser de nouveau avant la Rochelle ?

15h20: Les écarts sont pas irrémédiables encore. Je dirais 30 secondes entre les deux groupes et le peloton qui semble un peu avoir ralenti. 

>> Ca va c'était une plaisanterie je sais que l'Ile de Ré se situe juste au-dessus de la Corse. Evidemment. 

 

Cmoiencor il y a 3 minutes

Pas besoin d'être né avec une cuillère en argent pour savoir ou sont ré et oleron..... il suffit de suivi un peu les cours de géographie ou au pire regarder sur mais....

 

15h18: On ne dit pas bravo aux Ineos qui se retrouvent presque tous piégés à l'arrière. Bernal n'a plus que trois gars avec lui. Reste 95 bornes quand même

 

 

15h15LA CHUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTE DANS LE PELOTON !!! Nicolas Roche pas bien du tout après ce beau soleil. Bewley de la Michelton dans le coup. Mais Alaphilippe s'en tape et continue de rouler comme un boeuf en tête du peloton

 

 

15h12AH BEN PINOT FAIT MEME PAS SEMBLANT. Déjà dans le dernier groupe, c'et l'avantage de plus jouer le général, au moins on sera pas déçus par la bordure ce soir

15h10: C'est les boys d'Alaphilippe qui tentent de tout faire péter même si ça ne soufffle pas très fort. Déjà quelques coureurs paumés dans la nature

 

 

15h05: Petit point course rapido parce que ça bouge à l'avant. L'alliance suisse devant va se faire manger par un peloton qui a accéléré d'un coup. 

 

15h : HOP HOP NOUS VOILA !!!! On sort les lunettes de soleil et notre petit pull de supporters du Racing sur les épaules, direction l'Ile de Ré. Ou l'ile de d'Oléron, on n'a jamais trop su la différence, on n'est pas nez avec une cuillère d'argent dans la bouche. 

Ca ne sera pas son jour aujourd'hui, mais on vous a laissé un peu de lecture sur notre Roro Bardet national.

 

Yo la famille, nous voilà de retour sur le live du Tour de France après s’être dégourdi les phalanges pendant la journée de repos. Au programme de la 10e étape, du plat, du plat et encore du plat. Point culminant à 22m, aucune côte répertoriée, les grimpeurs vont dormir. Mais pas trop non plus, ça serait bête de se retrouver à l’arrière à cause du vent par négligence. Car aujourd’hui, on est en alerte rouge bordures sur le littoral atlantique. Ça ne veut pas nécessairement dire que les grosses équipes vont faire péter la course, mais que c’est une hypothèse que nous sommes en droit d’envisager. Pour le reste, il y aura un sprint intermédiaire intéressant à 35 bornes de l’arrivée, et de jolis paysages à se mettre sous la dent.

>> Rendez-vous dès que le peloton éclate, ou à défaut à 15h pour le départ réel du live