Coronavirus à Toulouse : Le Stade Toulousain, le TFC et Colomiers unis face à la jauge des 5.000 spectateurs

SUPPORTEURS Les présidents des trois clubs ont été reçus ce mardi par le préfet de Haute-Garonne

Nicolas Stival

— 

Au stade Ernest-Wallon, en janvier 2020, lors d'un match opposant le Stade toulousain à Gloucester.
Au stade Ernest-Wallon, en janvier 2020, lors d'un match opposant le Stade toulousain à Gloucester. — Fred Scheiber / SIPA
  • Les présidents du Stade Toulousain, du TFC et de Colomiers rugby ont rencontré le préfet de Haute-Garonne ce mardi.
  • Les dirigeants n’ont pas obtenu l’assurance de dérogations à la jauge de 5.000 personnes dans les stades, mais l’engagement de recevoir une réponse à leur demande sept jours avant un match.

Le rendez-vous a duré « une bonne paire d’heures » ce mardi matin, indique Alain Carré. Le président de Colomiers rugby (Pro D2), ainsi que ses homologues du Stade Toulousain (Didier Lacroix) et du TFC (Damien Comolli) ont rencontré Etienne Guyot, préfet de la Haute-Garonne. L’objet de l’entretien ? Discuter affluence dans les stades en cette période de rebond de l’épidémie de coronavirus.

Alors que la Ligue 2 a repris le week-end dernier et que le Top 14 et la Pro D2 s’apprêtent à démarrer leur saison, le week-end des 5 et 6 septembre, l’enjeu est brûlant, avec une question : la jauge des 5.000 personnes, en théorie la norme jusqu’au 31 octobre, pourra-t-elle bénéficier d’aménagements ? Les trois dirigeants reçus ce mardi en préfecture n’ont pas eu de réponse affirmative. Ni négative.

« On a quand même quelque chose »

« Ce qu’il y a de bien, c’est qu’on a quand même quelque chose, apprécie malgré tout Alain Carré, venu comme ses collègues plaider sa cause avec un épais dossier sous le bras. On pourra faire une demande de dérogation 11 jours au moins avant un match, et on aura une réponse sept jours avant la rencontre. » Cette réponse « tiendra compte du contexte, de la situation épidémiologique du moment et de la jauge demandée », indique la préfecture de la Haute-Garonne dans un communiqué.

Ce mardi, le département était toujours classé en « vulnérabilité modérée » par Santé Publique France, alors que depuis vendredi, le port du masque est obligatoire partout à Toulouse. Cette question d’affluence est très sensible pour les clubs de rugby, dont l’économie est extrêmement dépendante des recettes de billetterie et d’hospitalité (les loges et prestations louées par les entreprises). Moins pour les « footeux », biberonnés aux droits TV.

Cependant, Comolli avait déjà essayé d’obtenir une dérogation pour accueillir plus de 5.000 spectateurs lors de l’ouverture de la saison, samedi contre Dunkerque (0-1). En vain, car le préfet avait explicitement indiqué qu’il ne souhaitait pas toucher à cette jauge… Le président du TFC, locataire du Stadium (33.150 places) retentera sa chance avant la venue de Sochaux, le 14 septembre. Le Stade Toulousain en fera de même avant la réception de La Rochelle le 12 septembre en Top 14 à Ernest-Wallon (19.000 sièges).

Combien de personnes pour Stade Toulousain – Ulster ?

Mais le gros manque à gagner côté Rouge et Noir pourrait venir du quart de finale de Coupe d’Europe contre les Irlandais de l’Ulster, le 20 septembre, prévu pour être « délocalisé » dans un Stadium qui aurait affiché guichets fermés sans cette crise du coronavirus. Quant à Colomiers, ses débuts dans son enceinte de Michel-Bendichou (7.400 spectateurs) sont programmés le 11 septembre. Autant de dates susceptibles de bouger en ces temps aussi incertains que l’évolution du Covid-19.