Tour de Lombardie : Fracture du bassin pour Remco Evenepoel lors d’une spectaculaire chute

CYCLISME Le jeune belge a percuté le parapet d’un pont avant de basculer dans le vide

G. N. avec AFP

— 

Remco Evenepoel pris en charge par les secours juste après la chute.
Remco Evenepoel pris en charge par les secours juste après la chute. — Fabio Ferrari/AP/SIPA

Le prodige belge Remco Evenepoel (Deceuninck) souffre d’une fracture du bassin et d’une contusion pulmonaire suite à son impressionnante chute lors du Tour de Lombardie, a annoncé samedi son équipe. Le coureur de 20 ans, qui a basculé au-dessus d’un parapet, « sera indisponible jusqu’à nouvel ordre », a ajouté Deceuninck dans un communiqué. Cela compromet grandement sa fin de saison, notamment sa participation au Tour d’Italie (3-25 octobre), qui aurait dû être son premier Grand tour.

Remco Evenepoel a été l’un des grands animateurs de la saison, en remportant avec une facilité déconcertante les quatre courses à étapes auxquelles il a participé, dont le Tour de Pologne la semaine dernière. Il était l’un des grands favoris du Tour de Lombardie et figurait dans le groupe de tête au moment de sa chute.

Fuglsang victorieux

A une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, dans un virage en descente, le Belge a percuté le parapet d’un pont et a basculé dans le vide, terminant sa course plusieurs mètres en contrebas. Rapidement pris en charge par des médecins, il avait été conduit à l’hôpital Sant’Anna de Côme où il a effectué des examens.

Et c’est finalement le Danois Jakob Fuglsang qui a remporté samedi l’épreuve, la deuxième grande classique de sa carrière, après Liège-Bastogne-Liège l’an dernier. « Il faisait chaud et ça a roulé très vite. J’ai eu de la chance d’avoir Vlasov qui m’a beaucoup aidé. Après le Civiglio, j’ai pensé que ça serait un sprint avec George. Mais sur San Fermo j’ai essayé. Et quand j’ai vu que j’étais seul, j’ai continué à appuyer, jusqu’à la ligne », a raconté le cycliste de 35 ans.