ASM : Les hommages se multiplient après le décès d’Eric de Cromières, figure emblématique du rugby français

DEUIL Le président de Clermont est décédé dans la nuit 22 au 23 juillet des suites d’un cancer

A.L.G.

— 

Eric de Cromières est décédé des suites d'un cancer.
Eric de Cromières est décédé des suites d'un cancer. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Le décès d’Eric de Comières, président clermontois depuis 2013, à l’âge de 66 ans, a évidemment sonné et attristé le monde du rugby français dans son ensemble. Le boss des Jaunards souffrait d’un cancer, ce qui ne l’avait pas empêché de participer jusqu’au bout aux réunions pour la reprise des compétitions de clubs, interrompues début mars par la crise sanitaire.

En plus des clubs, qui ont pour la plupart fait part de leur immense tristesse et de leurs sincères condoléances à la famille du défunt sur les réseaux sociaux, d’autres personnalités ont également tenu à lui rendre hommage.

Le rugby français perd un grand monsieur

« Triste d’apprendre la disparition d’Eric de Cromieres. Un grand dirigeant de l’ASM et du rugby français et une personne d’une extrême gentillesse », écrit par exemple l’ancien capitaine du XV de France Thierry Dussautoir.

« C’est avec tristesse et effroi que j’apprends le décès d’Eric de Cromières. Eric de Cromières était un grand dirigeant et un homme généreux. Il aimait les autres. Il aimait les Clermontois. Il aimait les supporters de son club. Mes condoléances à sa famille et à ses proches », a de son côté posté Bernard Laporte sur Twitter.

Son adversaire lors des prochaines élections à la présidence de la FFR, Florian Grill, s’est quant à lui déclaré très « ému du décès d’Eric de Cromières, avec qui j’avais des discussions passionnantes sur l’avenir du rugby. Toutes mes condoléances aux siens, à ses proches et à tous ses amis du rugby qui le pleurent. »