Girondins de Bordeaux : Paulo Sousa négocie son départ, Jean-Louis Gasset en pole pour le remplacer

FOOTBALL L'ancien coach de Sainté retrouverait un club qu'il a mené au titre de champion en tant qu'adjoint de Laurent Blanc, en 2009

N.C. avec AFP

— 

Jean-Louis Gasset lorsqu'il était sur le banc de Montpellier, en mai 2017.
Jean-Louis Gasset lorsqu'il était sur le banc de Montpellier, en mai 2017. — Yan Lerval/SIPA

Après avoir fait part le 2 juillet de ses velléités de quitter les Girondins de Bordeaux, Paulo Sousa a continué cette semaine à travailler normalement avec ses joueurs, en attendant de trouver un accord sur ce départ. Le club s’active déjà pour trouver son remplaçant et la piste française semble privilégiée, un tandem Jean-Louis Gasset-Ghislain Printant arrivant en tête de liste, selon l’AFP.

Pour Gasset, 66 ans, il s’agirait d’un retour : il a été l’adjoint de Laurent Blanc (2007-2010) avec lequel il a conduit les Girondins vers le doublé titre de champion de France et Coupe de la Ligue en 2009. Blanc aurait d’ailleurs été approché lui aussi, selon L'Equipe, mais « ses émoluments étaient hors d’atteinte ». Avec Printant, 59 ans, Gasset reformerait le duo qui a bien fonctionné à Saint-Étienne (2017 et 2019). Ils avaient fait revenir les Verts sur la scène européenne avec une qualification pour la Ligue Europa.

Passage devant la DNCG le 16 juillet

En poste depuis mars 2019 et sous contrat jusqu’en juin 2022, Paulo Sousa, 49 ans, a annoncé le 2 juillet à ses joueurs cadres son intention de partir. Ses raisons : incompatibilité à tous les niveaux avec son président Frédéric Longuépée, le manque d’ambition affiché, les moyens mis à sa disposition…

Les négociations entre les Girondins qui ont « acté sa décision » et Sousa, lequel aurait réclamé une année de salaire (environ 3,3 millions d’euros), ont notamment été ralenties par le report au 16 juillet du passage du club devant la DNCG, prévu initialement mardi.

Un bon choix pour apaiser la crise ?

Gasset et Printant sont libres et pourraient rejoindre rapidement la Gironde, si le départ de Sousa est réglé. L’arrivée de Gasset, qui a laissé un bon souvenir en Gironde, démontrerait aussi un changement d’orientation du club, toujours englué dans sa crise sur la gouvernance entre des supporters vent debout contre l’actionnaire américain King Street et la direction, dont ils réclament la démission.

Depuis le 18 janvier 2018 et le limogeage de Jocelyn Gourvennec, l’Uruguayen Gustavo Poyet (janvier-août), le Brésilien Ricardo Gomes (septembre 2018-février 2019 avec le Français Éric Bédouet) puis Sousa ont dirigé l’équipe bordelaise.