Milan AC : « Je regrette pour les tifosi »… Zlatan Ibrahimovic laisse entendre qu’il pourrait partir

FOOTBALL Le Suédois, qui avait signé pour six mois l'hiver dernier, ne restera probablement pas si Maldini et Pioli (respectivement directeur sportif et entraîneur) quittaient le club, comme cela semble être la tendance

N.C. avec AFP

— 

Zlatan Ibrahimovic sous le maillot du Milan AC lors du match contre la Juventus, le 7 juillet 2020.
Zlatan Ibrahimovic sous le maillot du Milan AC lors du match contre la Juventus, le 7 juillet 2020. — Nicolò Campo/Sipa USA/SIPA

Zlatan Ibrahimovic quittera-t-il le Milan AC dès la fin de saison ? Interrogé mardi soir, le Suédois, qui avait signé un contrat de six mois l'hiver dernier, a répondu de façon mystérieuse, laissant entendre que la tendance était plutôt à un départ. « On va voir. J’ai encore un mois pour m’amuser. Il y a des choses qui se passent ici sur lesquelles nous n’avons pas le contrôle », a déclaré Ibra, 38 ans, interrogé par la chaîne Dazn après la spectaculaire victoire contre la Juventus (4-2).

Depuis plusieurs mois, les médias sportifs italiens évoquent l’arrivée cet été de l’Allemand Ralf Rangnick avec une double casquette d’entraîneur et de directeur sportif. Si cette décision était confirmée, il impliquerait un probable départ de Paolo Maldini, directeur technique, et de l’entraîneur Stefano Pioli, deux hommes avec lesquels Ibra entretient de bons rapports. « Je regrette pour les tifosi. C’est peut-être la dernière fois qu’ils me voient en vrai. Lisez entre les lignes », a encore déclaré le Suédois.

« Si j’avais été là dès le premier jour, nous aurions gagné le titre »

Selon les médias italiens, une fin de carrière est cependant improbable. « A 38 ans, je n’ai plus le physique d’avant et je ne peux plus faire tout ce que je faisais alors. Je me débrouille avec l’intelligence. Mais je ne suis pas là pour faire la mascotte, je veux apporter des résultats au club et aux tifosi », a encore expliqué Ibrahimovic.

Avant de clore l’entretien, l’ancien joueur de l’Ajax, du Barça ou du PSG a quand même livré sa traditionnelle sortie tout en humilité. « C’est dommage, si j’avais été là dès le premier jour, nous aurions gagné le titre », a dit le Suédois. Il est vrai qu’à son arrivée fin décembre, le club lombard était 11e. Il est aujourd’hui 5e, mais trop loin de l’Atalanta Bergame (14 points) pour espérer décrocher une place en Ligue des champions.