Barça : Setien ne compte « pas présenter d'excuses » à Griezmann pour l'avoir fait entrer à la 91e

FOOTBALL Ambiance délicieuse dans le vestiaire barcelonais

B.V. avec AFP

— 

Antoine Griezmann
Antoine Griezmann — SIPA

Félicitations au photographe de l'agence SIPA, auteur du cliché qui illustre cet article, car il ne fallait pas traîner sur la détente pour prendre une photo d'Antoine Griezmann face à l'Atletico mardi soir. Humiliation suprême, la star du dernier recrutement du Barça est entré en jeu à la 91e minute comme un vulgaire n°33, et en plus face à sa dernière équipe. Message à peine voilé de son entraîneur, Quique Setien, sur la confiance qu'il porte au champion du monde.

En conférence de presse d'après-match (2-2), le coach s'est rangé derrière des choix tactiques. « C'est un joueur important, c'est vrai que c'est dur de le faire entrer ainsi, pour un joueur de son niveau, explique Setien. Mais les circonstances m'ont obligé à faire cela. J'aurai pu prendre une autre décision, ne pas le faire entrer par exemple, mais tu as toujours l'espoir qu'un joueur comme lui peut faire une action ponctuelle qui te permette de gagner le match. Demain, je parlerai avec lui. Je ne vais pas lui présenter mes excuses, parce que c'est une décision que je dois assumer, mais je suis sûr que c'est une décision qu'il comprendra, car c'est un grand joueur, un grand professionnel et un grand homme. »

De son côté, l'ancien mentor de Griezmann à l'Atletico, Diego Simeone, a simplement avoué n'avoir « pas les mots » pour expliquer la situation actuelle de Grizou au Barça.