Coronavirus : Des supporters de toute l’Europe s'allient pour une grande réforme du foot actuel

FOOTBALL Le système est « malade, inéquitable et instable », disent-ils dans un communiqué commun

N.C. avec AFP

— 

Des fans de l'Athletic Bilbao devant le stade San Mames, le 14 juin 2020.
Des fans de l'Athletic Bilbao devant le stade San Mames, le 14 juin 2020. — Luis Tejido/EFE/SIPA

Les supporters doivent être « consultés » sur les conditions de retour dans les stades mais aussi pour réformer le modèle actuel du football qui est « malade, inéquitable et instable », réclament mercredi 27 organisations nationales de supporters en Europe​.

Avec la reprise des championnats à huis clos, « le football s’est révélé insipide », disent-ils, jugeant dès lors « essentiel » que la contribution des supporters soit « reconnue » et qu’ils puissent être « impliqués dans les discussions qui détermineront l’avenir immédiat et à long terme du football ».

Les chants préenregistrés, « une insulte au supportérisme actif »

Cela passe d’abord par « une implication pleine et entière des organisations de supporters dans la mise en place des protocoles sanitaires et autres mesures opérationnelles » face à la persistance du Covid-19, écrivent-ils dans un communiqué.

Dans ce texte signé par les principaux groupes allemands, anglais, français, écossais ou encore turcs, les représentants des tribunes s’opposent par ailleurs « fermement à toute tentative de remplacement ou d’imitation des supporters par les diffuseurs ». « La réalité augmentée, les chants préenregistrés et autres formes de soutien artificiel représentent une insulte au supportérisme actif », taclent-ils.

A plus long terme, ces organisations de supporters réclament « un dialogue multipartite sur l’avenir du football » puisque la crise sanitaire a, selon eux, « montré une fois de plus que le modèle actuel du football est malade, inéquitable et instable ».

« Le football doit changer radicalement » et, pour ce faire, « les supporters doivent être consultés dans les discussions sur l’avenir du football dans son ensemble, y compris la refonte nécessaire des structures de gouvernance et de réglementation financière ».

L’ANS et les IF en sont

Pour eux, « des réformes profondes et durables sont nécessaires pour protéger le football et garantir la viabilité du sport dans son ensemble » et les supporters doivent pouvoir « jouer un rôle » dans cette réflexion.

Le communiqué, signé en France par l’Association nationale des supporters et par les Irrésistibles français (supporters des Bleus), est porté au niveau continental par le réseau Football Supporters Europe basé à Hambourg, en Allemagne.