Football : Pas payé, Adil Rami quitte le club russe de Sotchi

CHAMPION DE LA LOSE Après l'OM, Fenerbahçe, l'année galère d'Adil Rami continue

F.H. avec AFP

— 

Adil Rami lors de son arrivée dans le club russe de Sotchi, le 28 février 2020.
Adil Rami lors de son arrivée dans le club russe de Sotchi, le 28 février 2020. — Dmitry Feoktistov/TASS/Sipa USA/

Zéro match et zéro rouble. C’est le bilan d'Adil Rami à Sotchi. Arrivé fin février en Russie, le défenseur champion du monde (34 ans) n’a pu disputer une rencontre avec le PFC Sotchi à cause de la pandémie de coronavirus qui a interrompu le championnat. Mais pire, il n’a jamais été payé, selon un communiqué de son avocat.

« Il est des droits fondamentaux et des obligations essentielles, auxquels aucune atteinte ne peut être tolérée. Adil Rami, qui n’a jusqu’alors perçu aucune rémunération de la part du PFC Sotchi, entend rappeler que la sécurité et la préservation de la santé des joueurs sont de ceux-là », écrit son conseil, Me Jules Plancque, dans un communiqué.

Son année avait débuté par un licenciement puis un cirage de banc

« Aussi, le joueur se trouve aujourd’hui délié de tout engagement, avec une volonté toujours intacte de poursuivre sa carrière de joueur de football professionnel », poursuit l’avocat du champion du monde français dans le communiqué.

En février, il avait quitté Fenerbahçe où il ne jouait plus. Club qu’il avait rejoint fin août après avoir été licencié par l'OM. Une belle année pourrie, on vous dit.