Coronavirus : Djokovic a-t-il enfreint les règles de confinement en allant s'entraîner en Espagne ?

TENNIS Le Serbe s'est filmé en train de s'entraîner dans un club du sud de l'Espagne

J.L. avec AFP

— 

Novak Djokovic à l'entraînement à l'US Open, le 25 août 2019.
Novak Djokovic à l'entraînement à l'US Open, le 25 août 2019. — Larry Marano/REX/SIPA

Les sportifs professionnels peuvent à nouveau s’entraîner depuis lundi en Espagne, mais pas encore dans des centres d’entraînement, ont tenu à préciser les autorités mardi après notamment la publication d’une vidéo du N.1 mondial du tennis Novak Djokovic s’entraînant dans un club d’Andalousie.

Le gouvernement espagnol obligé de clarifier les conditions de reprise

« Tellement heureux de jouer sur de la terre battue » : le Serbe n’a pas caché sa joie de reprendre l’entraînement lundi à Marbella (sud) où il est confiné. Problème, « l’ouverture des centres d’entraînement et des clubs se fera à partir du lundi 11 mai », a tenu à préciser la fédération espagnole de tennis, tard lundi soir.

Face aux polémiques naissantes et aux questionnements des sportifs, le Conseil supérieur des sports (CSD), dépendant du ministère espagnol des Sports, a également publié lundi un document pour clarifier les conditions de reprise de l’entraînement, autorisé par le gouvernement à partir de lundi 4 mai. Le CSD a également mis à disposition une adresse mail pour répondre aux interrogations.

Nadal a préféré s'entraîner sur un court privé

Depuis ce lundi, le gouvernement espagnol a lancé son plan de déconfinement en quatre phases. La première phase, qui s’étend jusqu’au début de la semaine du 11 mai, signifie « la reprise des entraînements individuels des sportifs professionnels et de niveau national, et l’entraînement basique au sein des ligues professionnelles ».

Le N.2 mondial Rafael Nadal s’est lui entraîné sur le court privé d’un ami, « pour éviter tout type de confusion ». « Je ne me suis pas entraîné à l’académie parce que je ne sais toujours pas aujourd’hui si je peux aller m’y entraîner », a-t-il précisé dans le quotidien ABC. La deuxième phase du déconfinement doit mener à « l’ouverture des centres de haute performance avec des mesures d’hygiène et de protection renforcées » et aussi à « l’entraînement moyen des ligues professionnelles », par petits groupes.