Inter Milan: « 23 joueurs étaient malades en janvier »… La mystérieuse déclaration de Lukaku

FOOTBALL L'attaquant belge a raconté dans une émission que presque tout l'effectif de l'Inter Milan avait été touché par la fièvre en même temps à la reprise de janvier

N.C.

— 

Romelu Lukaku sous le maillot de l'Inter Milan, le 12 février 2020.
Romelu Lukaku sous le maillot de l'Inter Milan, le 12 février 2020. — Nicolò Campo/Sipa USA/SIPA

Officiellement, le premier joueur de Série A touché par le coronavirus a été le défenseur de la Juventus, Daniele Rugani, le 12 mars. Et en réalité ? On ne le saura sans doute jamais, car il aurait fallu effectuer des tests, mais les déclarations de Romelu Lukaku mardi soir n’ont pas manqué de faire réagir en Italie.

L’attaquant de l'Inter Milan, interrogé lors d’une émission sur la chaîne belge Vier, a raconté comment lui et ses coéquipiers avaient été touchés par une mystérieuse fièvre au cours du mois de janvier.

Le virus présent en Lombardie dès début janvier ?

« Nous avons eu une semaine de congé en décembre puis nous sommes revenus au travail, et 23 joueurs sur 25 étaient malades, a-t-il dit. Je ne plaisante pas. Le 26 janvier, nous avons joué contre Cagliari et après environ 25 minutes, l’un de nos défenseurs [Milan Skriniar] a dû quitter le terrain. Il n’a pas pu continuer et s’est presque évanoui. Tout le monde toussait et avait de la fièvre. Quand je m’échauffais, j’avais beaucoup plus chaud que d’habitude. Je n’avais pas souffert de fièvre depuis des années. »

« Nous ne saurons jamais si c’était le coronavirus », a conclu Lukaku. Voilà qui alimentent en tout cas les débats en Italie, l’un des pays les plus touchés au monde avec près de 25.000 décès. Depuis le début de l’épidémie, des études tentent de remonter le fil pour déterminer à quel moment le Covid-19 a fait son apparition dans les différents pays. En Italie, des chercheurs estiment que le virus circulait dès début janvier en Lombardie.