Football : Canal+ refuse de payer les prochains droits TV à la LFP

FOOTBALL Le 5 avril, le principal diffuseur de la Ligue 1 est censé verser 110 millions d’euros

20 Minutes avec AFP

— 

Un cameraman au stade de Gerland à Lyon (illustration).
Un cameraman au stade de Gerland à Lyon (illustration). — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Au regard des montants en jeu, le bras de fer qui vient de s’engager risque d’être très tendu. Canal+ vient en effet de notifier à Ligue de football professionnel (LFP) son refus de verser à la prochaine échéance prévue au titre des droits TV de la Ligue 1. Dans une lettre, révélée par L’Équipe et adressée aux instances dirigeantes du foot hexagonal, le patron de la chaîne cryptée Maxime Saada explique son choix par la suspension des matchs du fait du confinement.

BeIN doit verser 42 millions d’euros

« Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu’en raison de la suspension du championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite diffusé sur nos antennes », écrit notamment le dirigeant de la chaîne. Le 5 avril Canal+, principal diffuseur de la Ligue 1, devait verser 110 millions d’euros, et BeIN, autre diffuseur du championnat, 42 millions d’euros.

Canal+ et BeIN se partagent pour la période 2016-2020 les droits de retransmission de la Ligue 1, à hauteur de 762 millions d’euros. La LFP qui appelait le 23 mars dernier « l’ensemble des acteurs de l’écosystème du football professionnel, clubs, joueurs, entraîneurs et aussi diffuseurs à montrer leur unité et leur solidarité pour traverser cette crise [sanitaire] sans précédent » vient donc de voir ses espoirs douchés.