Amiens-PSG : Malheur à ceux qui s’inquiètent pour un Paris « en pleine confiance » avant Dortmund

FOOTBALL Tenu en échec à Amiens (4-4) au terme d'un match fou, Paris a montré des signes de fébrilité inquiétants avant de se rendre mardi à Dortmund en Ligue des champions

Francois Launay

— 

Draxler et le PSG ont vécu un matrch fou à Amiens
Draxler et le PSG ont vécu un matrch fou à Amiens — AFP
  • Trois jours avant de se rendre en Ligue des champions à Dortmund, Paris a livré une prestation inquiétante chez l’avant-dernier de Ligue 1.
  • Mais les Parisiens l’assurent : il n’y a aucun doute à avoir.

Confiance. Voilà l’élément de langage utilisé en zone mixte samedi à Amiens. Pour les oiseaux de mauvais augure qui voudraient instiller le doute dans les têtes, Paris n’a pas peur avant de se rendre mardi à Dortmund en Ligue des champions. D’accord ? Même après un match fou à Amiens (4-4) marqué par de nombreuses erreurs défensives, Paris assure être sûr de ses forces, série d’invincibilité comme preuve ultime à l’appui. « Notre confiance est très grande car on n’a pas perdu depuis 23 matchs », rappelle Anders Herrera, le défenseur parisien.

Et peu importe si le PSG est passé complètement au travers comme jamais pendant la première demi-heure, Thomas Tuchel préfère retenir le sursaut d’orgueil de ses troupes. « On a manqué de concentration en début de match mais l’équipe a montré l’attitude et la mentalité pour retourner ce match complètement. On a eu des ballons pour gagner. Je ne suis pas heureux de certaines choses mais je ne suis pas en colère », martèle le technicien parisien.

« Si ça arrive une fois pendant 23 matchs, on peut dire qu’on a confiance »

Avec les absences de Neymar, Mbappé, Meunier ou encore Sarabia, avec la présence de Veratti sur le banc de touche en début de match, le PSG n’avait clairement pas sorti sa plus grosse équipe en Picardie. Et pour ceux qui ont débuté, on peut clairement se poser la question de l’état d’esprit et de la peur de se blesser au vu de la prestation sans âme d’Icardi, Di Maria, Draxler, Gueye ou encore Cavani. Mais encore une fois, aucune raison de s’inquiéter, nous martèle-t-on au PSG. « Ce n’est pas inquiétant. Des joueurs vont revenir. L’état d’esprit sera complètement différent », dédramatise Thiago Silva, le capitaine parisien. « Ça peut arriver. Ces matchs avant de gros matchs se jouent toujours dans un contexte différent », appuie Tuchel.

Et n’allez surtout pas chercher des poux dans la tête du coach parisien en insistant sur la prestation moyenne de son équipe. Car c’est la sortie assurée de la sulfateuse.

Je dois perdre la tête ? C’est bien pour vous qu’on montre des doutes ? Je sais que c’est totalement normal pour vous et pour tout le monde de nous voir gagner sans prendre de buts. Si on y arrive, c’est toujours facile pour vous parce qu’on a la meilleure équipe et les meilleurs joueurs. Il y a une demi-heure où on n’était pas concentrés. Ça peut arriver. C’est la vie, c’est le foot. On a fait 22 matchs super concentrés, c’est la première fois où on ne l’est pas. OK, ce n’est pas un scénario normal. Mais si ça arrive une fois pendant 23 matchs, on peut dire qu’on a confiance ».

Circulez, il n’y a rien à voir. Paris va bien et n’a pas peur. Ne reste plus qu’à voir si cette méthode Coué suffira mardi soir à Dortmund.