Vendée Globe: Kito de Pavant et Yannick Bestaven abandonnent... La mer du golfe de Gascogne devient méchante...

VENDEE GLOBE Le point avant la deuxième nuit et la première tempête...

La rédaction sport

— 

Lundi 10 nov (J 1)

2h42 Mich' Dej' aux Sables
Michel Desjoyeaux (Foncia) vient de rentrer aux Sables. Il a commencé avec son équipe le bilan des circuits électriques de son bateau avec l'intention de repartir "au plus vite" pour reprendre le Vendée Globe.


23h46: La tempête fait une victime de plus

Alex Thomson, le skippeur de Hugo Boss rebrousse chemin vers les Sables-d'Olonne à la suite d'une voie d'eau.


21h19: Peyron prend la tête

Peyron vient de prendre le tête en tentant un virement qui le rapproche du sud. Il a ce soir 6 milles d'avance sur Josse et Jourdain et 8 sur Armel Le Cléac'h. Allez Armel!!!

21h10: Des conditions apocalyptiques

Le classement pour les skippers est secondaire ce lundi soir. Dans un premier temps, il s'agit de faire face à des conditions monstrueuses. Comme prévu ce soir, le vent s'est renforcé à 40-45 noeuds avec des pointes à 55 noeuds et des creux de 7 mètres. Cela explique les avaries...

21h04: Un de nos blogueurs abandonne, Bestaven aussi

Kito de Pavant vient d'abandonner. Comme Betsaven, son mât vient de tomber après que son bateau a tapé violemment dans une vague au cœur de la tempête annoncée. Kito n’est pas en danger. Le mât est cassé ainsi que la bôme et l’un des outriggers (les tenants du mât).

20h18: Les nouvelles galères du jour


A l'approche des grosses conditions (force 9 et creux de 7 mètres, ça ressemble à ça),les avaries se multiplient. La Direction de Course du Vendée Globe vient de nous apprendre que le monocoque de Yannick Bestaven (Aquarelle.com) avait démâté à 18h26 par 46°40 Nord et 7°57 Ouest. Le skipper n’est pas blessé et tente actuellement de larguer le mât ... Le benjamin de la flotte, Jean-Baptiste Dejeanty, vient de faire demi-tour à cause de problèmes sur une pièce du pont. Idem dpour Derek Hatfield victime de problèmes électriques. Cela complète la longue liste des Desjoyeaux, Stamm (victime d'une collision avec un cargo maltais et non un chalutier) et Wavre qui ont déjà dû revenir aux Sables... (voir ci-dessous)

17h02: Ca bastonne déjà...
Sam Davies, l'une des deux femmes de la course, a été la première à envoyer une vidéo du bord. Apparemment le temps est déjà impressionnant alors que le pire de la dépression est attendu ce soir. Si quelqu'un comprend le premier mot de Sam, on est preneurs...



16h27: Le point de réglement

Ils sont déjà trois à être retournés aujourd'hui aux Sables d'Olonne. Cela ne veut pas dire qu'ils sont disqualifiés ou qu'ils abandonnent. Car même si le Tour du monde est sans escale et sans assistance sous peine de disqualification, les solitaires ont le droit de revenir réparer aux Sables, le port de départ qui n'est pas une escale.

15h09: Trop dur le jury

Comme dans la Star Ac’ (zapping à voir ici), le jury du Vendée Globe est impitoyable. Dimanche, à 4 minutes du départ, Brian Thompson avait toujours quelques équipiers à bord alors que c’est interdit. Le jury international l’a pénalisé de quatre heures. Il va pas faire du surplace mais on lui décomptera de son temps à l’arrivée.

14h53 : C'est la faute aux gens qui travaillent pas

Pour réparer l’avarie de Desjoyeaux son équipe à terre s’active notamment pour trouver des pièces de moteur. «Ce n’est pas facile compte tenus du pont du 11 novembre», explique le directeur de l’équipe de Mich’ Dej’ dont le bateau est attendu aux Sables dans la soirée. Son moteur a pu être endommagé par la fuite de ses ballasts (des réservoirs d’eau qui lui serve à stabiliser le bateau). Il ne lui sert pas à avancer mais sert de groupe électrogène pour fournir l’énergie à bord.

11h17: Le Suisse se flagelle

La déclaration triste du jour: «C'est beaucoup de travail remis en cause, ce n'est plus la même régate évidemment. J'ai cramé un paquet de jokers. Maintenant, je vais essayer de les rattraper le mieux possible.» Le Suisse Bernard Stamm qui a fracassé l’avant de son bateau contre un chalutier et qui repartira au mieux mardi après-midi… A voir les réparations ci-dessous, on comprend mieux sa déception:

VendeeGlobe
11h58: Mich' Dej' rentre aux Sables

La poisse pour l'ancien vainqueur Michel Desjoyeaux, une petite fuite d'eau sur un des ballasts a provoqué un problème électrique qui empêche le démarrage du moteur permettant de recharger les batteries. Il rentre aux Sables.
6h52: Guillemot fait le trou

Courage, il ne reste plus que 23552 milles à Marc Guillemot, en tête sur Safran. Il a déjà fait le trou avec ses poursuivants Loïck Peyron (Gitana Eighty), à 7,9 milles du premier, Roland Jourdain (Veolia Environnement), à 8,6 milles, Kito de Pavant (Groupe Bel), à 8,7 milles et Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2), à 9,2 milles.

 
4h30: Les Suisses rentrent au port

Et oui, l’Atlantique, c’est un petit peu plus agité que le lac Léman. Les deux navigateurs suisses Dominique Wavre (Temenos) et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) sont tous les deux rentrés au port des Sables d’Olonne. Problème d’énergie pour le premier déjà reparti. Casse du bout-dehors dans une collision pour le second toujours à quai.

 
Le ciel s’en mêle

Attention au coup de grain, la météo devrait se dégrader toute la journée. A suivre, sur 20minutes.fr…

vendeeglobe